La poudre de Moringa est considérée comme une source de vitamine A car elle contient une très forte teneur en bêta-carotène. Ce dernier est effectivement un précurseur de la vitamine A puisque 6 g de bêta-carotène participe à former 1 g de vitamine A. Cette vitamine liposoluble joue de nombreux rôles dans l’organisme, et particulièrement sur la santé oculaire. En effet, elle permet de former les bâtonnets qui sont primordiaux à la perception, ainsi qu’à la vision claire des formes et des couleurs. En plus de cela, le bêta-carotène est un antioxydant très intéressant dans la prévention des troubles de la santé oculaire. Toutefois, il reste important de mentionner qu’aucune étude chez l’homme n’a montré de réels bienfaits de la poudre de Moringa sur les yeux. Cette dernière doit donc être incluse dans une alimentation riche en vitamine A dans l’optique de subvenir aux besoins journaliers en cette vitamine, qui eux permettront de prévenir les troubles de la santé oculaire.

Cet article a été mis à jour le 12/09/2023

Une teneur en « vitamine A » intéressante en prévention

La poudre de Moringa possède une teneur intéressante en bêta-carotène, qui est un précurseur végétal de la vitamine A (« vitamine des yeux »). En effet, on estime que 6 g de bêta-carotène permettent de produire 1 g de rétinol (vitamine A), qui est reconnue pour son rôle fondamental dans la prévention de la Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge (DMLA). En plus de son rôle antioxydant, elle est essentielle à l’adaptation à l’obscurité, ainsi qu’à la vision des couleurs et des formes. La vitamine A permet de former une photopile dans les cellules nerveuses de l’œil, que l’on appelle les bâtonnets.

L’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail) indique que les apports journaliers recommandés (AJR) en vitamine A sont de 750 µg d’équivalent rétinol (vitamine A animale) chez les hommes, à 650 µg chez les femmes, à 700 µg chez les femmes enceintes et à 1300 µg chez les femmes allaitantes.

Dans ce cadre, la poudre de Moringa est considérée comme un concentré source de vitamine A du fait de leur richesse en bêta-carotène, puisque 6 g de Moringa (dose journalière raisonnable) permettent de produire 121,8 µg de vitamine A. Cela correspond à environ 15 % des apports journaliers recommandés en équivalent rétinol selon les recommandations de l’ANSES, ce qui en fait une source intéressante.

Mais peu d’études à ce jour

Certains sites de vente en ligne ont décidé de faire un raccourci en annonçant que la poudre de Moringa était très intéressante pour les yeux du fait qu’elle est source de vitamine A. Cependant, ce n’est pas possible de dire ça puisqu’aucune étude chez l’homme n’a permis de montrer des bienfaits concernant la poudre de Moringa pour la santé oculaire. En effet, seules des études sur des cellules humaines et sur des chèvres auraient montré des résultats intéressants en prévention, mais pas en cas de trouble avéré. Il n’est donc pas possible de dire que la poudre de Moringa a des bienfaits contre les troubles de la santé oculaire, malgré le fait que sa teneur intéressante en bêta-carotène peut justifier de les inclure dans un but préventif.

Comment la consommer intelligemment ?

  • Consommer la poudre de Moringa avec des aliments riches en vitamine A dans l’optique de subvenir aux besoins journaliers en cette vitamine, ce qui permettra de prévenir les troubles de la santé oculaire. Les aliments riches en vitamine A sont les foies de poisson et les animaux d’élevage (lait, œufs), mais également le kombu, la patate douce, les carottes, le potiron, les épinards, les Mangues, les Abricots et les melons.

  • Consommer 6 g par jour de poudre de Moringa. Il peut être judicieux de la consommer dans des préparations : salades, muesli, yaourts, jus de fruits, etc.

  • Les fumeurs et ex-fumeurs devraient éviter de consommer de la poudre de Moringa, et tout autre aliment riche en bêta-carotène, de manière excessive. En effet, l’excès de bêta-carotène chez les fumeurs et anciens fumeurs a été associé à des risques accrus de cancer des poumons.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.9 ( 39 votes )

Bibliographie

Publication : Isah, Z. A., Talle, M., & Joseph, M. B. (2010b). In vitro Antimicrobial activity of water extract of Moringa oleifera leaf stalk on bacteria normally implicated in eye diseases. Academia Arena. http://www.sciencepub.net/academia/aa0206/13_2681_moringa_aa0206_80_82.pdf

Publication : Kurmi R, Ganeshpurkar A, Bansal D, Agnihotri A, Dubey N. Ethanol extract of Moringa oliefera prevents in vitro glucose induced cataract on isolated goat eye lens. Indian J Ophthalmol. 2014 Feb;62(2):154-7. doi: 10.4103/0301-4738.116482. PMID: 24008789; PMCID: PMC4005229.

Ouvrage : Melkonian, C., Bocquet, A., Brutin, J., Colombani, S. & France-Goral, A. (2022). BTS Diététique (2e éd.). ELLIPSES.

Ouvrage : C. (2021). Alimentation, nutrition et régimes. STUDYRAMA.

Ouvrage : Ferreira, A., Petretti, C., & Vasina, B. (2015). Biologie de l’alimentation humaine : Tome 1 (Vol. 1). Studyrama.

Site Web : Moringa — WikiPhyto. (s. d.). http://www.wikiphyto.org/wiki/Moringa