La poudre de Moringa jouit de propriétés antioxydantes permettant d’aider à prévenir les lésions hépatiques. En effet, cette dernière est source de vitamine A et de vitamine E, qui sont deux vitamines jouant un rôle antioxydant très reconnu. De plus, elle contient des flavonoïdes et des terpénoïdes qui sont également des molécules indiquées dans cette optique. Toutefois, il est important de rappeler qu’aucune étude fondée n’a montré les bienfaits spécifiques de la poudre de Moringa sur la santé du foie. Une alimentation riche en antioxydant est donc recommandée pour espérer lutter contre le stress oxydatif et ses dommages sur les tissus des organes comme le foie. En parallèle, l’automédication ne suffit pas à lutter contre les pathologies du foie (stéatose, cirrhose, cancer). Un avis médical est effectivement impératif dans ce cadre.

Cet article a été mis à jour le 08/12/2023

Un antioxydant intéressant

La poudre de Moringa possède des propriétés antioxydantes qui pourraient contribuer à prévenir les lésions du foie (entraînant une stéatose hépatique notamment). En effet, les antioxydants permettent de lutter contre les dommages cellulaires induits pas la production abondante de molécules oxydantes très instables. En cas de déséquilibre entre la production de molécules oxydantes et les apports alimentaires en antioxydants, on parle de stress oxydatif. Par conséquent, l’excès de molécules oxydantes attaque la membrane des cellules, puis les protéines qui les composent. Cela aura pour effet d’entraîner des lésions dans les tissus des organes comme le foie.

Une alimentation riche en antioxydants (fruits et légumes de couleur, épices, aromates, etc.) est importante pour prévenir ces lésions tissulaires et empêcher l’envahissement des molécules oxydantes. Dans ce cadre, la poudre de Moringa peut y être incluse du fait qu’elle contient une molécule active, appelée acide caféoylquinique, qui possède des propriétés antioxydantes très intéressantes sur le foie selon certaines études. En plus de cela, le Moringa est source de vitamine A (sous forme de bêta-carotène originellement) et de vitamine E. Ces deux vitamines sont reconnues pour leur importance dans la lutte contre le stress oxydatif. De plus, la poudre de Moringa contient des flavonoïdes et des terpénoïdes qui jouent eux aussi un rôle antioxydant intéressant.

Attention, il reste important de mentionner que la poudre de Moringa ne peut pas prétendre lutter à elle seule contre le stress oxydatif, d’où l’importance d’une alimentation équilibrée, variée et riche en antioxydants.

Mais aucune étude fondée à ce jour

La poudre de Moringa jouit de réputations infondées selon lesquelles elle serait très intéressante pour le foie. Il est vrai que son rôle antioxydant est judicieux pour contribuer à prévenir les lésions hépatiques comme vu précédemment. Toutefois, aucune étude fondée n’a émis de bienfaits directs concernant la consommation de Moringa et la santé du foie. De plus, si cela venait à être le cas, il faut savoir qu’aucun aliment ne peut prétendre à prévenir à lui seul les lésions hépatiques, et d’autant plus si ces lésions entraînent des complications. En effet, une alimentation équilibrée et variée est primordiale pour préserver la santé du foie.

Par ailleurs, il se peut que l’alimentation ne soit pas suffisante et que le foie se voit trop endommagé, entraînant la survenue de pathologies hépatiques (stéatose hépatique, cirrhose, cancer, etc.). Dans ce cadre, un suivi médical est impératif. La consommation de poudre de Moringa ne peut effectivement pas suffire à soulager ces complications.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.8 ( 27 votes )

Bibliographie

Publication : Pari, L., & Kumar, N. (2002). Hepatoprotective activity ofMoringa oleiferaon antitubercular Drug-Induced liver damage in rats. Journal of Medicinal Food, 5(3), 171‑177. https://doi.org/10.1089/10966200260398206

Ouvrage : Melkonian, C., Bocquet, A., Brutin, J., Colombani, S. & France-Goral, A. (2022). BTS Diététique (2e éd.). ELLIPSES.

Ouvrage : C. (2021). Alimentation, nutrition et régimes. STUDYRAMA.

Ouvrage : Ferreira, A., Petretti, C., & Vasina, B. (2015). Biologie de l’alimentation humaine : Tome 1 (Vol. 1). Studyrama.

Site Web : Moringa — WikiPhyto. (s. d.). http://www.wikiphyto.org/wiki/Moringa