Pas besoin de tergiverser, comme son nom l’indique, l’odeur épicée provient des épices ! C’est l’une des familles olfactives les plus anciennes, puisque le commerce des épices se développe depuis 2000 ans avant J-C. Autant vous dire que nous ne serions pas les premiers à profiter des odeurs épicées dans un parfum naturel ! C’est donc dès les années 1900 que les notes épicées se retrouvent dans de nombreux parfums. On en distingue deux catégories : les épices chaudes, qui sont persistantes et entêtantes, et les épices froides qui persistent moins longtemps. Synonymes : épicée, anisée, poivrée, notes de cumin ou de céleri, odeur de carvacrol, piquante, sèche.

Les molécules à l'origine de la note olfactive épicée

Ce qui est à l’origine de cette odeur épicée se distingue au niveau biochimique. Par exemple, connaissez-vous l’aldéhyde cinnamique, aussi appelé cinnamaldéhyde ? Eh bien cette petite molécule est le composant principal de l’huile essentielle de Cannelle écorce, où on le retrouve à plus de 70% ! C’est lui qui est responsable de l’odeur épicée si caractéristique de la Cannelle, cette odeur d’épice chaude qui persiste bien après que le flacon soit refermé.

Dans la série des molécules à l’odeur épicée reconnaissable entre mille, je vous présent maintenant l’eugénol ! En plus de ses nombreuses propriétés aromathérapeutiques, ce composé de la famille des alcools sesquiterpéniques, représentant 72 à 88% de l’huile essentielle de clou de Girofle, est à l’origine de son odeur épicée. D’ailleurs, le nom botanique du Clou de Girofle, Eugenia caryphillus, est à l’origine du nom de sa molécule principale, l’eugénol.

A cause de leur caractère très puissant, les notes épicées sont en général utilisées comme légères touches dans les parfums afin de ne pas les rendre écoeurantes. Par contre, une petite touche d’épices dans un parfum peut le rendre unique, porteur de caractère et profond.

Quelles huiles essentielles ont un parfum épicé ?

Nombreuses sont les huiles essentielles issues de plantes utilisées comme épices. Les premières à citer sont celles dont nous avons parlé précédemment : les huiles essentielles de Cannelle écorce et de Clou de Girofle. Très connues pour leur utilisation en alimentaire, pour relever vos petits plats, ces huiles peuvent aussi donner une touche originale à un parfum.

Si les huiles essentielles d’Anis sont interdites à la vente hors pharmacie, on peut retrouver leur odeur épicée et anisée dans l’huile essentielle de Fenouil Doux.

Si la Noix de Muscade est souvent utilisée en cuisine pour relever vos plats, son huile essentielle peut très bien s’intégrer à votre parfum : le sabinène, un carbure monoterpénique qui compose l’huile de Muscade à 10-45%, dégage une odeur épicée que l’on retrouve aussi dans l’huile essentielle de Poivre Noir.

L’huile essentielle de Gingembre n’a elle non plus pas fini de vous surprendre. En plus de son action stimulante de la libido, le Gingembre nous offre son odeur d’épice froide qui vient souvent soutenir les notes de fond des parfums.

Carvi, Coriandre, Cardamome, et tant d’autres huiles essentielles peuvent encore vous surprendre par leur odeur épicée, idéale en petites touches dans un parfum !

Avec quelles autres familles peuvent se marier à l’odeur épicée ?

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.2 ( 6 votes )

Autres articles liés

Bibliographie

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Notre équipe pluridisciplinaire (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) est composée de 6 personnes, travaillant à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits. Pour en savoir plus : comment sont rédigés nos conseils ?