L’acérola est un fruit cultivé en Amérique du Sud, notamment au Brésil, pays qui est actuellement le plus grand producteur. Il est particulièrement acide et se distingue des autres fruits par sa composition en vitamine C. En effet, l’acérola en est non seulement très riche, mais il contient d’autres antioxydants, notamment les flavonoïdes et caroténoïdes, qui lui confèrent, avec la vitamine C, ses puissants bienfaits antioxydants. L’acérola peut donc être utilisé en cas de grande fatigue. Néanmoins, plusieurs interrogations se posent aujourd’hui quant à son effet sur la tension artérielle au vude sa richesse en vitamine C. Cet article permettra alors de savoir si l’acérola aurait un effet sur la tension artérielle.

Cet article a été mis à jour le 09/11/2022

L’acérola provoque-t-il de l’hypertension ?

À ce jour, aucune étude n'a pointé un potentiel danger de l’acérola dans le risque de développer de l’hypertension aux doses habituelles recommandées. Cependant, une étude australienne a évalué les effets d’une prise de vitamine C, à raison de 500 mg/j, avec des polyphénols (extraits de pépins de raisins), à raison de 1000 mg/j. Cette dernière a énoncé que la prise des deux substances simultanément a provoqué une augmentation significative de la tension artérielle chez des patients atteints d’hypertension. Il est donc conseillé de respecter les doses recommandées, d’être prudent quant à la prise d’acérola avec d’autres substances antioxydantes et de prendre l’avis de son médecin avant d’entamer une cure.

L’acérola peut-il faire baisser l’hypertension ?

Actuellement, aucune étude n’a pu mettre à jour l’effet de l’acérola sur la réduction de l’hypertension. Par ailleurs, une étude a mis en évidence que la prise de 500 mg de vitamine C a pu réduire la pression artérielle chez des personnes hypertendues. Aussi, plusieurs études réalisées sur des rats ont démontré qu’une administration de vitamine C sur le long terme pouvait réduire l’hypertension induite par une alimentation riche en sel. Bien que ces expériences aient été pratiquées sur des rats, il faut savoir que le métabolisme de ces derniers est semblable à celui de l’être humain, ce qui promet l’efficacité potentielle de la vitamine C sur la baisse de l’hypertension. De plus, l’EFSA a énoncé que la vitamine C contribuait à la formation normale de collagène pour assurer le fonctionnement normal des vaisseaux sanguins. Cela laisse présager que l’acérola peut être un soutien pour prévenir, voire limiter le risque de développer de l’hypertension. Par ailleurs, grâce aux autres antioxydants que ce fruit contient, en plus de la vitamine C, l’acérola aurait un effet protecteur contre le développement et le risque d’aggravation des maladies cardio-vasculaires.

On notera par ailleurs qu’il est important d’avoir une alimentation équilibrée afin d’éviter la survenue ou l’aggravation d’une hypertension artérielle. Aussi, les compléments alimentaires riches en vitamine C ne peuvent remplacer des traitements antihypertenseurs. Il est recommandé de prendre l’avis de son médecin avant d’entamer une cure.

Conseils d'utilisation de l'acérola

L'acérola existe sous plusieurs formes :

  • En fruit ou en jus : sa durée de conservation étant très courte, l’acérola est très sensible et peut donc rapidement perdre ses bienfaits, notamment en vitamine C. Étant donné que c’est un fruit tropical, il serait contraignant de s’en fournir, d’autant plus qu’il est recommandé d’en consommer immédiatement après la récolte. De plus, la chair d’acérola étant particulièrement aigre et acide, il serait difficile d’en consommer plus d’un.

  • En poudre : l’acérola est plus accessible sur le marché et est très concentré en vitamine C, ce qui permettra alors de profiter au mieux de ses bienfaits. Il est conseillé de consommer 1g/j de poudre d’acérola, soit ½ cuillère à café de poudre, ce qui correspond à 175 mg de vitamine C. La dose journalière recommandée pour la vitamine C est de 110 mg/j. La dose maximale est de 1110 mg/j.

Néanmoins, pour les personnes atteintes de RGO (reflux gastro-œsophagien), il est recommandé d’éviter de consommer de l’acérola le soir ou avant de se coucher car ce fruit est particulièrement acide et peut donc entraîner des remontées acides avec le risque de perturber l’endormissement ou de favoriser des réveils nocturnes.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 5 ( 11 votes )

Bibliographie

Publication : Ziemlański S, Wartanowicz M, Potrzebnicka K, Burgos de Moor A, Iwanow K, Ignatowska-Switalska M, Zelakiewicz K. Effect of exogenous ascorbic acid on experimental hypertension and mineral balance in rats fed low- and high-fat diets. Nutrition. 1991 Mar-Apr;7(2):131-5; discussion 135-6. PMID: 1802195.

Publication : Ettarh, R. R., Odigie, I. P. & Adigun, S. A. (2002). Vitamin C lowers blood pressure and alters vascular responsiveness in salt-induced hypertension. Canadian Journal of Physiology and Pharmacology, 80(12), 1199‑1202. https://doi.org/10.1139/y02-147

Publication : Motohashi, N., Wakabayashi, H., Kurihara, T., Sohara, Y., & Molnár, J. (2004). Biological activity of barbados cherry (acerola fruits, fruit of Malpighia emarginata DC) extracts and fractions. Phytotherapy Research, 18(3), 212‑223. https://doi.org/10.1002/ptr.1426

Site Web : Vitamine C - Complément alimentaire. (s. d.). Consulté à l’adresse https://www.vidal.fr/parapharmacie/complements-alimentaires/vitamine-c-acide-ascorbique.html