L’acérola, ou cerise des Antilles, est un fruit originaire d’Amérique Centrale. C’est un superaliment très intéressant sur le plan nutritionnel. En effet, il est très célèbre car c’est un véritable concentré de vitamines, en particulier la vitamine C, reconnue aujourd’hui par l’EFSA pour avoir une pléthore de bienfaits pour l’organisme. Étant souvent sujettes de grandes fatigues, de carences ou de déficits en certains micronutriments, les femmes enceintes ou allaitantes tendent à prendre des compléments alimentaires afin de compléter leur régime alimentaire. Actuellement, l’acérola fait l’objet de plusieurs questionnements quant à sa consommation durant la grossesse ou l’allaitement du fait de sa teneur élevée en vitamine C, des dangers, mais aussi pour tous les bienfaits qu'il peut leur apporter. Cet article permettra alors de répondre à certaines interrogations, en mettant en avant les bienfaits de l’acérola.

Cet article a été mis à jour le 09/11/2022

Peut-on prendre de la poudre d’acérola pendant la grossesse et l’allaitement ?

Il existe très peu d’informations ou d’études sur la consommation de la poudre d’acérola durant la grossesse ou l’allaitement. La communauté scientifique estime que la poudre d’acérola ne présente pas de risques pour la santé si les doses journalières recommandées sont respectées, mais nous vous recommandons par prudence d’éviter tout surdosage. Cependant, il serait important de connaître son origine et de s’assurer de la qualité, notamment bio du produit.

Bienfaits de la poudre d’acérola durant la grossesse et l’allaitement

Effets sur l’absorption du fer

Le fer contribue à la formation d’hémoglobine et au transport de l’oxygène dans l’organisme. Durant la grossesse ou l’allaitement, les femmes sont souvent sujettes à une anémie ferriprive. Il faut savoir qu’une carence en fer augmente le risque d’avoir un accouchement prématuré, des infections maternelles en post-partum (après accouchement), et pour le bébé, un faible poids de naissance. Les causes de cette carence sont liées à une augmentation du volume sanguin de la femme enceinte, un défaut d’apport en fer ou d’absorption, à une grossesse précédente et à une perte de fer au cours des règles avant la grossesse ou durant l’allaitement.

Cela dit, pour pallier ce phénomène, une supplémentation de fer est souvent nécessaire durant la grossesse ou l’allaitement. Aussi, il faut savoir que le fer non héminique, c’est-à-dire d’origine végétale, n’est assimilable qu’entre 1 et 15% par rapport au fer héminique, d’origine animale, qui lui est absorbée à hauteur de 40%. Dans les deux cas, pour une meilleure assimilation du fer, il est intéressant pour les femmes enceintes ou allaitantes de prendre de la poudre d’acérola, particulièrement celles adoptant une alimentation végétarienne/végétalienne, tout en respectant les doses recommandées.

Effet sur la fatigue

Les femmes enceintes et allaitantes sont souvent sujettes à une grande fatigue qui peut être liée à une carence en fer et en vitamine C. En effet, leurs besoins en certains micronutriments sont souvent élevés. La poudre d’acérola contribue donc à réduire la fatigue passagère de la femme enceinte ou allaitante. En effet, la vitamine C contenue dedans aide à lutter contre la fatigue.

Effet antioxydant

Il faut savoir que durant la grossesse, les radicaux libres entrent dans le mécanisme de la gestation. Ils sont impliqués dans la multiplication, la croissance et le fonctionnement de différents types de cellules. Cependant, certains facteurs externes peuvent déséquilibrer ces molécules et entraîner un stress oxydatif, notamment une exposition à des polluants environnementaux :  pesticides, métaux lourds, fumée de cigarette, une consommation d'alcool, de tabac ou de drogues pendant la grossesse et une mauvaise hygiène de vie.

De ce fait, une mauvaise régulation du stress oxydatif peut être au cœur de certaines pathologies de la grossesse, à savoir : une prééclampsie, un accouchement prématuré … Mais aussi, il peut avoir de lourdes conséquences sur le développement du fœtus, notamment un retard de croissance ou le syndrome de Down.

Toutefois, il est possible de palier à ce phénomène en optant pour une bonne hygiène de vie et en limitant son exposition aux facteurs externes. Aussi, il est préférable de choisir des articles naturels bio pour l’alimentation, les produits cosmétiques, ou encore, les produits d'entretien.

De plus, la poudre d’acérola contient de la vitamine C ainsi que des caroténoïdes et des flavonoïdes dont l’action antioxydante n’a plus de secrets. Selon l’Autorité Européenne de Sécurité Alimentaire, la vitamine C protégerait les cellules contre le stress oxydatif en neutralisant les radicaux libres en excès dans l’organisme. Ainsi, la femme enceinte ou allaitante peut consommer de la poudre d'acérola tout en respectant les doses recommandées, et ce, afin de profiter au mieux de ses bienfaits, notamment la vitamine C en association avec les autres antioxydants dont elle est composée.

Précautions d’emploi de l’acérola durant la grossesse et l’allaitement

Il est recommandé de se supplémenter en poudre d’acérola seulement s’il existe un réel besoin, et de ne pas dépasser la dose journalière conseillée d’acérola. En effet, étant donné que la poudre d’acérola est très riche en vitamine C, cette dernière peut entraîner des conséquences sur l’organisme si consommée à forte dose, à savoir : des brûlures gastriques (de l’estomac), des gaz, des ballonnements, une diarrhée, des nausées et vomissements. Aussi, il est important de ne pas dépasser les doses recommandées, notamment dans les cas suivants :

  • Hémochromatose : Si la femme enceinte ou allaitante présente un excès de fer dans le sang, à raison de plus de 300 mg/L, étant donné que la vitamine C augmente l’absorption du fer digestif.

  • Pathologies rénales : La vitamine C contenue dans l’acérola peut provoquer des calculs rénaux de nature oxalique chez les personnes en ayant des antécédents.

  • Sous traitements anticoagulants : Étant riche en vitamine C, l’acérola peut diminuer l’effet anticoagulant de certains traitements et augmenter le risque de phlébite.

Comment utiliser la poudre d’acérola ?

Pour bénéficier au mieux des bienfaits de l’acérola, il est recommandé de :

  • Ne pas consommer de thé, de café ou de jus de raisins au même moment que la poudre d’acérola car ils contiennent des tanins qui limitent l’absorption du fer et peuvent donc perturber l’action de la vitamine C.

  • Ne pas dépasser les doses recommandées, à savoir : 1 g/j de poudre d’acérola, ce qui correspond à 175 mg de vitamine C. De plus, les besoins des femmes enceintes et allaitantes en vitamine C étant majorés à 120 mg/j et 170 mg/j respectivement, il est conseillé de prendre l’avis de son médecin avant d’entamer une cure.

  • Éviter de le consommer à jeun le matin, le soir ou avant de se coucher car ce fruit est particulièrement acide et peut engendrer des remontées acides. Cela peut entraîner des inconforts en matinée ou une perturbation de l’endormissement, voire des réveils nocturnes, notamment chez la femme enceinte en fin de grossesse.

On note d’ailleurs que 1g/j de poudre d’acérola, correspond à ½ cuillère à café de poudre.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 5 ( 9 votes )

Bibliographie

Publication : Sattar A, Willman JE, Kolluri R. Possible warfarin resistance due to interaction with ascorbic acid: case report and literature review. Am J Health Syst Pharm. 2013 May 1;70(9):782-6. doi: 10.2146/ajhp110704. PMID: 23592361.

Publication : Johnson, L. E. (s. d.). Carence en vitamine C. Consulté à l’adresse https://www.msdmanuals.com/fr/professional/troubles-nutritionnels/carence-d%C3%A9pendance-et-toxicit%C3%A9-des-vitamines/carence-en-vitamine-c

Publication : Buxeraud, J. & Faure, S. (2021). La vitamine C. Actualités Pharmaceutiques, 60(604), S24‑S26. https://doi.org/10.1016/j.actpha.2021.01.025

Site Web : Vitamine C - Complément alimentaire. (s. d.). Consulté à l’adresse https://www.vidal.fr/parapharmacie/complements-alimentaires/vitamine-c-acide-ascorbique.html