Quoi de plus agréable qu’un petit foot avec ses amis ? Mais avant la fin du match votre cheville vous fait mal. Vous avez du mal à courir et impossible d’aller jusqu’à la dernière minute sans prendre le risque d’empirer les choses. Une tendinite a pointé le bout de son nez... Mais vous ne savez pas quelle politique suivre, utiliser du froid ou du chaud pour vous soulager ? Le froid ou le chaud sont de précieux alliés contre une douleur articulaire telle que la tendinite, mais encore faut-il savoir les utiliser. La Compagnie des Sens a mené l’enquête pour connaître la meilleure manière de venir à bout de la douleur !

Les effets du froid

Employé durant les premiers jours de la tendinite, le froid est notre meilleur allié pour réduire l’inflammation. Il améliore la circulation du sang en profondeur et ainsi permet également de réduire l’éventuel gonflement s’il est employé rapidement. Il sera aussi utile dans le but d’anesthésier la douleur immédiatement.

Il faut être vigilent à ne pas employer des températures trop froides, surtout si on a des allergies au froid, une sensibilité cutanée connue ou le syndrome de Raynaud

Comment utiliser le froid ?

Il existe plusieurs techniques pour soulager notre tendon grâce au froid : 
-  Sur le terrain et à appliquer rapidement, une bombe de froid à vaporiser sur la douleur peut être utile.
- Mettez des glaçons dans un sac plastique, placez-les dans une serviette et déposez-les sur votre tendinite 10 à 15 minutes 4 fois par jour. 
- Prenez un sachet de petits pois surgelés et déposez-le, entouré d’un torchon, sur l’articulation douloureuse. Attention de bien jeter le sachet à la poubelle s’il est remis au congélateur. 
- Une méthode plus complexe existe, la cryothérapie,  qui permet de diffuser du CO2 à -78°C sur une zone localisée.

Les effets du chaud

Quelques jours après que la tendinite se soit déclenchée, le chaud peut enfin être utilisé et permet d’atténuer la douleur. Etant à l’origine de l’inflammation, le chaud n’est pas de rigueur au début de la tendinite car il ne faut pas prendre le risque de l’attiser. 
 
La chaleur permet une meilleure cicatrisation grâce au sang qu’elle fait mieux circuler en surface. Les tendinites l’apprécieront donc fortement 3 jours après être apparue. Elle apaise les muscles contractés et donc permet de reposer les tendons.

Attention le chaud ne doit pas s’utiliser sur les plaies ouvertes ou non cicatrisées.

Comment utiliser le chaud ?

Soigner par le chaud est appelé la thermothérapie. Pour réchauffer nos tendons il est possible d’appliquer sur notre articulation une serviette qui a été plongée dans de l’eau chaude. Une bouillote peut produire les mêmes effets et le temps d’utilisation n’est pas limité. Un bain chaud peut avoir des effets bénéfiques sur nos tendons et produit, par la même occasion, un effet relaxant.


Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.3 ( 159 votes )

Autres articles liés

Bibliographie

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Notre équipe pluridisciplinaire (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) est composée de 6 personnes, travaillant à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits. Pour en savoir plus : comment sont rédigés nos conseils ?