Inflammation ou irritation du tendon, la douleur d'une tendinite prend sa source dans les cordes de celui-ci, principalement constitué de fibres collagènes. Elle empêche donc sa victime de se déplacer en toute liberté et oblige à du repos et un traitement particulier. Sollicitation excessive, modification de ses habitudes, effort unique trop important ou encore mauvaise hydratation ou alimentation, elle se développe dans de nombreuses circonstances. Et bien évidemment, pas de pitié pour nos amis les bêtes. La tendinite touche également les animaux et devient par conséquent plus subtile à déceler. Décryptage du phénomène chez le chien et le cheval.

Chez le chien

Le meilleur ami de l'homme tombe lui aussi facilement dans les excès. La tendinite chez le chien est essentiellement causée par du surmenage, mais en fonction du type d'activité les raisons sont diverses. Progression de l'effort trop rapidement, mauvais mouvement, effort inadapté ou trop intense pour l'animal, anomalie physique qui se concrétise et se développe : les facteurs ne manquent pas.


La lésion en elle-même est une déchirure qui peut se traduire par œdème et hémorragie. Principalement, deux phases différentes dans la tendinite : l'aigue et la chronique. La première risque de provoquer une forte peine au chien qui y répondra en boitant afin d'éviter d'appuyer sur la douleur. Pour ce qui est de la phase chronique, il boite lorsqu'il fournit un effort plus intense que d'habitude.

Chez le cheval

L'autre victime des tendinites chez les animaux de compagnie, c'est le cheval. Encore une fois, sachant que la tendinite est une lésion complexe et souvent longue à résorber, son développement chez l'animal est un réel problème. Il sera ici très important de comprendre la douleur et la traiter efficacement et rapidement, car la dépense physique du cheval diffère de celle d'autres animaux comme le chien.


L'apparition de la tendinite trouve sa source à plusieurs endroits. Par exemple, un choc ou effort physique trop intense pour le cheval, ou la multiplication des contractions d'un muscle proche du tendon. Egalement, un mauvais terrain d'entraînement peut développer une douleur qui donnera naissance à la tendinite. Certaines causes externes peuvent facilement la déclencher : un parage ou ferrage inadapté qui créera un défaut d'aplomb.

Traitement et prévention

Alors, comment éviter le développement de la douleur chez nos compagnons à quatre pattes ? Si seulement ils pouvaient vous l'expliquer. Le chien et le cheval font partie des animaux les plus fréquemment victimes de tendinites. Seulement, les difficultés de communication entre eux et vous sont bien présentes ! Là réside donc tout l'enjeu, savoir repérer chez son chien ou son cheval un début de tendinite, voire une tendinite bien installée ou aggravée. 
Evidemment, demander de l'aide au vétérinaire permet de s'assurer de la véracité du diagnostic, et de la bonne prise en charge de nos compagnons. En dehors de l'avis d'un spécialiste, toujours penser à surveiller l'animal lors d'exercices physiques, s'assurer qu'après un gros effort ou un mouvement particulier il ne se soit pas heurté. Lorsque vous détectez une tendinite, forcez l'animal à plus de repos. Massages et anti-inflammatoires les aideront à récupérer progressivement la forme et l'énergie nécessaire. D'autres méthodes, plus rares, peuvent cependant montrer leur efficacité, comme l’utilisation des ultrasons par exemple, ou encore de méthodes ostéopathiques ou hydrothérapiques.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.1 ( 12 votes )

Autres articles liés

Bibliographie

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Notre équipe pluridisciplinaire (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) est composée de 6 personnes, travaillant à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits. Pour en savoir plus : comment sont rédigés nos conseils ?