Les principaux acides gras présents dans l’huile d’Argan sont des oméga 6 (principalement acide linoléique) et oméga 9 (acide oléique). Elle comporte une petite quantité de vitamine E, un antioxydant naturel nécessaire au bon fonctionnement global de l’organisme. Cette riche composition lui confère des propriétés très intéressantes pour l’organisme, telles que des effets préventifs contre le diabète et les maladies cardiovasculaires, des effets protecteurs contre le cancer de la prostate, des actions antioxydantes, ou encore une participation au renforcement du système immunitaire. C’est donc une huile très intéressante à ajouter dans l’alimentation. Il est tout de même important de noter que l’huile d’Argan contient environ 15 % d'acides gras saturés et très peu d'oméga-3. C’est donc une huile à consommer avec parcimonie, dans le cadre d’une alimentation saine et équilibrée, notamment en alternant avec des huiles riches en oméga-3 pour viser l’équilibre : un oméga-3 pour cinq omégas-6.

Cet article a été mis à jour le 19/06/2023

Huile d’Argan alimentaire ou cosmétique : quelle différence ?

Les huiles sont toutes deux extraites des noix d’arganier, mais elles sont différentes dans leur méthode de production. L’huile d’Argan alimentaire nécessite une étape de production supplémentaire : les amandons sont torréfiés avant d’être pressés, ce qui lui donne son délicat goût de noisette. L’huile d’Argan utilisée en soin cosmétique est, elle, produite à partir des amandons non torréfiés. Cette huile peut aussi s'utiliser en alimentation car les propriétés des deux huiles sont identiques, mais c’est une huile très neutre qui n’aura pas le goût tant apprécié de noisette.

Utilisation traditionnelle par les Berbères

Traditionnellement, l’huile d’Argan était utilisée depuis des siècles par les Berbères pour traiter divers problèmes de santé comme les douleurs articulaires, les brûlures, les infections cutanées, les maladies de peau ou encore les problèmes digestifs. L’huile d’Argan alimentaire était considérée par la population berbère comme cholérétique (stimulant de la sécrétion de la bile, ce qui favorise la digestion des matières grasses), hépatoprotectrice et utile pour traiter l’hypercholestérolémie et l’athérosclérose. Traditionnellement, l’huile d’Argan préviendrait aussi des fausses couches.

En prévention du diabète

À l’heure actuelle, plusieurs études scientifiques se sont penchées sur les effets protecteurs de l’huile d’Argan contre les maladies cardiovasculaires et ses effets antidiabétiques. Grâce à sa teneur en acides gras, en tocophérols et en acide férulique, l’huile d’Argan permet de diminuer le taux de glucose dans le sang, d’augmenter le niveau de glycogène hépatique et de prévenir la perte de poids, ce qui peut être intéressant dans le cas de maladies ou de traitements qui vont faire perdre beaucoup de poids involontairement comme certains cancers ou maladies rénales par exemple. La consommation d’huile d’Argan permet ainsi réduire les risques de pathologies induites par l’hyperglycémie. Cependant, seuls des tests sur des rats ont été réalisés à ce jour. Les résultats sont très concluants donc d’autres pistes d’investigation sur le sujet sont en cours sur des humains.

En prévention des maladies cardiovasculaires

Sa composition riche en acides gras (80 % acides gras insaturés oléique et linoléique) et en stérols végétaux (schotténol et spinastérol) fait de l’huile d’Argan une huile très intéressante pour ses actions sur les facteurs de risques de maladies cardiovasculaires, mais aussi l’hyperlipidémie, l’hypercholestérolémie et l’hypertension. Les acides gras alimentaires sont connus pour moduler les lipides plasmatiques et les lipoprotéines, et les stérols sont des lipides jouant un rôle important dans le maintien de l’intégrité structurale et fonctionnelle des membranes cellulaires. Le stérol le plus répandu est le cholestérol. C’est un stérol vital pour le fonctionnement cellulaire et c’est un précurseur de vitamines et d’hormones stéroïdiennes. Cependant, il y a le bon et le mauvais cholestérol… Le « bon cholestérol », ou cholestérol HDL, est issu des aliments comme les poissons gras (saumon, truite, sardine, …) ou encore les noix de Grenoble et les graines de lin par exemple, tandis que le « mauvais cholestérol », ou cholestérol LDL, est issu globalement des produits laitiers, de la charcuterie ou encore des produits transformés. Pour être en bonne santé, le taux de cholestérol HDL dans le sang doit être supérieur à 0,4 g/L et le taux de cholestérol LDL inférieur à 1,6 g/L.

Lors de l’absorption intestinale, grâce à leur structure similaire à celle du cholestérol, les stérols végétaux se fixent sur les micelles qui transportent le cholestérol vers l’intestin, diminuant ainsi son absorption par effet de compétition. Le cholestérol non absorbé est alors éliminé dans les selles, induisant une diminution du cholestérol LDL dans le sang. Des études ont alors montré que l’huile d’Argan permettait de diminuer le taux de cholestérol LDL et d’augmenter le taux de cholestérol HDL.

Comme effet chimio protecteur en cas de cancer de la prostate

Des études spécifiques sur les cellules prostatiques ont montré que les polyphénols et les stérols ont des propriétés cytotoxiques et exercent un effet inhibiteur sur la prolifération des lignées cellulaires du cancer de la prostate (CP). Elles ont montré qu’outre la génétique, les facteurs environnementaux dont le régime alimentaire joue un rôle important dans la pathogénèse du CP. Il a aussi été démontré que plusieurs composés de l’huile d’Argan comme l’α-tocophérol (vitamine E) et les saponines sont des sources alimentaires importantes d’anti-oxydants ayant aussi des propriétés anti-inflammatoires.

En tant qu’huile antioxydante

L’huile d’Argan contient de la vitamine E et d’autres anti-oxydants bénéfiques pour la santé comme la vitamine A et C, les polyphénols, les carotènes, les tocophérols et les stérols. L’intérêt des antioxydants est de protéger les cellules de l’organisme contre l’oxydation de radicaux libres en les neutralisant ou en réduisant leur production. Les antioxydants aident donc à protéger l’organisme du stress oxydatif, un déséquilibre entre la production de radicaux libres et la capacité de l’organisme à les neutraliser.

Pour renforcer le système immunitaire

Des études biochimiques ont montré que les acides gras de l’huile d’Argan renforcent la réponse immunitaire, particulièrement sur la production des lymphocytes, la production des cytokines dérivées des lymphocytes et l’immunité à médiation cellulaire.

Pourquoi est-elle intéressante en ingestion ?

Les acides gras sont les principaux constituants chimiques de l’huile d’Argan (jusqu’à 99 %). Les triglycérides ne composent pas moins de 95 % de cette fraction. Les principaux acides gras de ces triglycérides sont les acides oléique (oméga-9) et linoléique (oméga-6) (47,1 % et 33,3 % respectivement), et deux autres acides gras oméga 6. On trouve également de petites quantités d’acides gras saturés dans les triglycérides de l’huile d’Argan : l’acide stéarique (5,5 %) et l’acide palmitique (13,5 %). Les omégas 9 sont bénéfiques pour le système cardiovasculaire, en particulier l’acide oléique est excellent pour réduire les risques de diabète de type 2 et de maladies cardiovasculaires. Les omégas 6 sont eux des constituants des membranes cellulaires et sont nécessaires au processus de croissance et de réparation. Parmi les omégas 6, l’acide linoléique est le seul acide gras essentiel, c’est-à-dire que le corps ne peut pas le synthétiser. Cet acide gras participe au renforcement du système immunitaire, entre autres en stabilisant les structures des membranes cellulaires et de la peau.

D’autres composés minoritaires mais ayant des propriétés pharmacologiques très importantes sont aussi présents comme des polyphénols (acide vanillique, acide syringique, acide férulique, tyrosol, catéchol, résorcinol, épicatéchine et catéchine). Ces composés phénoliques font partis des composés responsables des propriétés anti-inflammatoire, anticancéreuse, antidiabétique et antimicrobienne de l’huile d’Argan.

Enfin, le carotène, les alcools terpéniques, les stérols (schottérol et spinastérol) et α-, β-, γ-tocophérols sont d’autres composés organiques minoritaires mais non moins intéressants pour les propriétés qu’ils confèrent à l’huile d’Argan. Le carotène est intéressant pour ses propriétés antioxydantes. Les alcools terpéniques sont reconnus pour améliorer l’activité antimicrobienne. Pour finir, les stérols participent à la régulation de l’équilibre bon/mauvais cholestérol.

Comment intégrer l’Argan dans son alimentation ?

Recette de tartinade à la marocaine : Amlou

Ingrédients et recette :

  • ¼ tasse d’HV d’Argan toastée

  • ½ de beurre d’amande

  • 2 c. à soupe de miel

  • 1 c. à café d’eau de fleur d’oranger (facultatif)

Mélanger tous les ingrédients et tartiner sur du pain. Se conserve au placard 4 semaines.

Source : L. (2020, août 6). Huile d’argan : 3 recettes pour cuisiner avec - Académie Végétale. Académie Végétale.
Recette de salade de carottes à l’huile d’Argan

Ingrédients et recette:

  • 2 c. à soupe d’HV d’Argan toastée

  • 2 c. à soupe d’huile de tournesol ou d’olive

  • 1 c. à soupe de vinaigre de cidre de pomme

  • ½ c. à café de miel

  • ½ c. à café de cumin

  • Sel

Préparer la sauce. Mettre le miel dans un saladier et délayer avec le reste des ingrédients.

Peler et râper les carottes.

Émincer les noisettes, hacher les raisins.

Dans un grand saladier, mélanger les carottes râpées, les raisins et la sauce.

Mettre le tout dans les assiettes de présentation et décorer avec de la coriandre et des noisettes.

Source : L. (2020, août 6). Huile d’argan : 3 recettes pour cuisiner avec - Académie Végétale. Académie Végétale.

Tajine berbère à l’huile d’Argan

Ingrédients et recette :

  • 1kg de viande de chevreau ou d’agneau

  • 4 pommes de terre moyennes

  • 4 carottes

  • 2 courgettes

  • 4 belles tomates

  • 2 gousses d’ail

  • Persil et coriandre hachés

  • Gingembre

  • Safran

  • ½ verre d’huile végétale d’Argan toastée

Couper la viande en gros morceaux et les poser dans un plat à tajine. Saler et poivrer.

Ajouter le gingembre et le safran et faire mijoter à feux doux pendant 10 min.

Une fois épluchées, couper les carottes et les courgettes en 4 dans le sens de la longueur.

Quand la viande est presque à point, ajouter les légumes et saler et poivrer à nouveau.

Ajouter le persil et la coriandre hachés, puis les tomates coupées en dé.

Rectifier le cas échéant le fond de sauce avec un peu d’eau et laisser cuire à nouveau pendant 20 min.

Arroser d’huile d’Argan et servir bien chaud.

Source : B. (s. d.). Huile-dargan.fr : Recettes de cuisine l’huile d’argan.

Recette de boules d’énergies coco & argan

Ingrédients et recette :

  • 1 tasse de noix de coco râpée non sucrée

  • 1 tasse d’amandes

  • ¼ tasse de miel

  • 2 c. à soupe de de beurre d’amande

  • 1,5 c. à soupe d’HV d’Argan alimentaire

  • 1 c. à café d’eau de fleur d’oranger

Dans un robot culinaire, mixer les amandes jusqu’à obtenir de la poudre.

Rajouter le reste des ingrédients et mélanger à nouveau.

Quand le mélange est bien uniforme et s’agglomère facilement, faire des petites boules à la main.

Se conserve une semaine au réfrigérateur mais se congèle très bien et se décongèle très vite.

Source : L. (2020, août 6). Huile d’argan : 3 recettes pour cuisiner avec - Académie Végétale. Académie Végétale.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.1 ( 46 votes )

Bibliographie

Publication : Monfalouti, H. E., Guillaume, D., Denhez, C., & Charrouf, Z. (2010). Therapeutic potential of argan oil : a review. Journal of Pharmacy and Pharmacology, 62(12), 1669 1675. https://doi.org/10.1111/j.2042-7158.2010.01190.x

Publication : Asmaa Badreddine. Préparation et caractérisation d’extraits d’Argania spinosa et d’huile d’argan et évaluation de leurs effets neuroprotecteurs in vivo et in vitro. Biochimie, Biologie Moléculaire. Université de Bourgogne, 2016. Français. NNT : 2016DIJOS032. tel-01499664

Publication : El-Abbassi, A., Khalid, N., Zbakh, H., & Ahmad, A. (2014). Physicochemical Characteristics, Nutritional Properties, and Health Benefits of Argan Oil : A Review. Critical Reviews in Food Science and Nutrition, 54(11), 1401 1414. https://doi.org/10.1080/10408398.2011.638424

Publication : Bennani, H., Drissi, A., Giton, F., Kheuang, L., Fiet, J., & Adlouni, A. (2007). Antiproliferative effect of polyphenols and sterols of virgin argan oil on human prostate cancer cell lines. Cancer Detection and Prevention, 31(1), 64 69. https://doi.org/10.1016/j.cdp.2006.09.006

Publication : Charrouf, Z., & Guillaume, D. (2008). Argan oil : Occurrence, composition and impact on human health. European Journal of Lipid Science and Technology, 110(7), 632 636. https://doi.org/10.1002/ejlt.200700220

Site Web : L. (2020, août 6). Huile d’argan : 3 recettes pour cuisiner avec - Académie Végétale. Académie Végétale. https://academievegetale.com/2020/08/05/huile-dargan-3-recettes-pour-cuisiner-avec/

Site Web : B. (s. d.). Huile-dargan.fr : Recettes de cuisine l’huile d’argan. ble-com. https://www.huile-dargan.fr/contenu/recette-huile-argan.php