Y a-t-il des personnes plus touchées par l'asthme ?

L’asthme est une maladie respiratoire dont souffrent 3,5 millions de personnes en France. Avec un tel nombre de malades, il y a une grande chance qu’il y est un ou plusieurs asthmatiques dans votre entourage ! Vous avez donc peut-être déjà eu à faire face à une crise d’asthme et le moins qu’on puisse dire, c’est que ce n’est pas drôle. La respiration devient difficile, saccadée et sifflante, on dirait presque que la personne est en train de suffoquer !

Si cette pathologie, parfois grave, touche autant de monde, peut-être vous demandez-vous si certaines typologies de personnes sont plus aptes à en être victime. La Compagnie des Sens a mené l’enquête pour vous…

Situation géographique

Ces dernières décennies, on a vu augmenter considérablement le nombre d’asthmatiques. Cette augmentation est principalement due à un facteur environnemental. En effet, la pollution, le tabac, etc, en constante augmentation, sont responsable du développement de maladies respiratoires. Les populations des pays industrialisés seraient donc les premières victimes de l’asthme. Une étude estime à 10, le pourcentage de la population en souffrance dans ces zones.

Y a-t-il un âge favorisant l'apparition des symptômes de l'asthme ?

L’asthme, et surtout les crises provoquées par cette pathologie sont très fréquentes chez les enfants, jusqu’à la période de l’adolescence. Prenons l’exemple du Canada où une étude révèle qu’un enfant sur 8 en serait atteint. Cela dit, si on a de l’asthme pendant l’enfance, cela ne veut pas dire que l’on est condamné à subir les crises tout au long de notre vie. Beaucoup d’enfants voient leurs crises diminuer en grandissant jusqu’à disparaître.

On constate en revanche qu’il est fréquent que les crises d’asthme reprennent au début de la quarantaine. Il faut bien surveiller l’asthme à cet âge car il est potentiellement dangereux, même s’il l’est aussi chez les enfants.

Le genre entre-t-il en compte ?

Au niveau de la parité, l’asthme ne semble pas avoir de lien avec le sexe même si on note une légère prévalence chez la femme avec 9,4% contre 6,7%. Les experts ne savent pas expliquer cette légère différence.

Malheureusement, la réponse à cette question est positive dans certains cas. Des études ont montré que si l’un des parents été atteint d’asthme, la maladie se transmettait dans 30 % des cas à l’enfant. Ce pourcentage augmente à 50 % si ce sont les deux parents qui sont asthmatiques. Ces chiffres parlants montrent bien que ces satanés gènes ont leur mot à dire. Cependant, pas de fatalité, même si le gène peut être transmis, rien ne l’oblige à se manifester. Un enfant peut donc en être porteur sans pour autant en ressentir les symptômes.

Existe-t-il un lien entre asthme et obésité ?

Là encore, des études menées aux quatre coin du monde démontrent qu’il y a bien un lien entre obésité et asthme. On note notamment que chez l’enfant obèse, 15 % d’entre eux sont touchés par la maladie contre seulement 11 % chez les enfants ne souffrant pas d’obésité. En Amérique on a prouvé que le risque d’asthme est multiplié par 1,5 à 2 en même temps que la prise de poids.

Chez la femme, ce lien est plus frappant puisque ce risque est multiplié par 2,3.


Ce produit a bien été ajouté à votre panier
Quantité
Total
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a un produit dans votre panier.

Frais de ports offerts à partir de 50€ ! (en France et en Belgique)

Prix des produits
Emballages
Frais de port 
Total
Continuer mes achats Régler la commande
Avec cette commande, la Compagnie des Sens vous offre