Existe-t-il des métiers qui favorisent l'asthme ?

Avant de parler des professions qui sont les plus sujettes à déclencher des problèmes asthmatiques chez les individus, rappelons en premier lieu ce qu’est l’asthme. Et bien, c’est une maladie chronique inflammatoire des bronches.

L’asthme entraîne des symptômes de gène des voies respiratoires comme l'essouflement, une obstruction, une respiration sifflante... L’asthme peut être d’origine allergique. C’est-à-dire qu’une allergie à un animal, au pollen ou autre provoque des crises d’asthme.

Les origines de l’asthme et de ses crises peuvent être très diverses. L’asthme peut survenir en fonction des capacités respiratoires de chaque individu, si celles-ci sont réduites, elles peuvent conduire à des crises d’asthme. L’asthme peut être le résultat d’une provocation bronchique, c’est-à-dire, la comparaison entre le volume d’air expiré avant et après avoir été mis en contact avec une substance allergène (on parle alors d’asthme allergique). Enfin, l’asthme peut provenir d’une obstruction des bronches causée par l’inhalation d’une substance chimique. C'est pourquoi certains métiers y sont plus exposés que d'autres.

D'où peut provenir l'asthme professionnel ?

L’asthme, par inhalation de substances, est souvent répertorié dans le milieu professionnel. On peut alors dire qu’il est effectivement possible que l’asthme se déclenche sur son lieu de travail. Cet asthme, dit professionnel, représente 5 à 10% des asthmatiques en France. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’asthme professionnel touche en majorité des jeunes actifs et ses effets indésirables se font ressentir, même après l’arrêt net de l’exposition à la substance qui en est à l’origine.

Cet forme d’asthme est sous-déclarée, voire tabou, pour deux raisons. Tout d’abord, la plupart des médecins le connaissent mal et n’y ont pas été sensibilisés. En outre, vu la conjoncture actuelle du marché du travail en France, les possibilités de reclassement sont limitées.

Nous pouvons donc nous demander quels métiers favorisent davantage le déclenchement de l’asthme.

En France, six métiers sont répertoriés comme particulièrement enclins à favoriser l’apparition de l’asthme. Ils sont à l’origine de plus de 50% des asthmes professionnels en France. Ces métiers sont manuels et principalement artisanaux.

Les personnels de nettoyage


L’asthme professionnel, à hauteur de 4 à 5%, concerne les personnels de nettoyage. Ces chiffres sont en augmentation ces dernières années. L’asthme professionnel chez les personnels de nettoyage est particulièrement dû aux substances utilisées, aux produits de nettoyage toxiques.

L’utilisation de ces produits en spray favorise le développement de l’asthme professionnel, car les molécules toxiques s’échappent dans l’air et sont plus facilement inhalées.

Cependant, l’asthme peut également être provoqué par le latex des gants ou encore les acariens.

Les boulangers, pâtissiers


L’asthme professionnel chez les boulangers est très répandu, et représente 20% des asthmes professionnels en France. Cet asthme touche plus les hommes que les femmes, et est principalement allergique. Les agents déclenchants ? La farine (blé et seigle), et également les acariens, charançons du blé, papillons… (les contaminants de la farine).

L’asthme du boulanger et à ne pas prendre à la légère. Il peut provoquer des crises d’asthme sévères. Les boulangers asthmatiques doivent alors cesser tout contact avec la farine, ce qui conduit à une réorientation professionnelle.

Les peintres


L’asthme professionnel chez les peintres représente 8% des victimes de ce type d’asthme. Les plus touchés sont les peintres au pistolet, car la peinture est très volatile et s’inhale facilement. Ce type de peinture s’utilise très fréquemment dans l’industrie automobile.  Les composants chimiques de la peinture sont donc à l’origine du développement de l’asthme chez les peintres.

En effet, les peintures polyuréthanes pulvérisées contiennent des isocyanates, responsables en majorité de l’asthme professionnel. Mais les substances chimiques à l’origine de l’asthme professionnel peuvent aussi se trouver dans les colles, résines, textiles synthétiques...

Quels sont les métiers à risque ?

Les coiffeurs


Environs 8% des asthmes professionnels concernent les coiffeurs. En effet, de nombreux produits agressifs pour le système respiratoire sont utilisés dans les salons de coiffure. Les produits décolorants, la poudre de henné, les colorants capillaires, les laques ou encore les shampoings secs. Ces produits contiennent des molécules de persulfates alcalins, qui s’échappent dans l’air et envahissent les bronches. Les coiffeurs sont donc très sujets à l’asthme professionnel.

Les travailleurs du bois


Les travailleurs du bois représentent 5% des victimes de l’asthme professionnel en France. Ils sont sujets à l’asthme professionnel car certaines particules de bois volent et s’engouffrent dans les bronches, ce qui cause des crises d’asthme professionnel. De nombreuses espèces de bois sont sensibilisantes. 
L’asthme professionnel peut être déclenché par d’autres agents, tels que : les isocyanates des vernis ou des formaldéhydes.

Les métiers de la santé


Le personnel soignant, paramédical ou médical représente 10% de l’asthme professionnel. Les substances allergènes sont souvent présentes dans les gants en latex, les produits désinfectants, les substances médicamenteuses. L’asthme professionnel dans le milieu médical touche en plus grande partie les femmes et le latex des gants est la cause la plus souvent invoquée pour définir l’origine de l’asthme professionnel chez les professionnels de la santé.


Ce produit a bien été ajouté à votre panier
Quantité
Total
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a un produit dans votre panier.

Frais de ports offerts à partir de 50€ ! (en France et en Belgique)

Prix des produits
Emballages
Frais de port 
Total
Continuer mes achats Régler la commande
Avec cette commande, la Compagnie des Sens vous offre