Utilisation particulières de diffuseurs

Nous connaissons les diffuseurs classiques et leurs modes d’utilisation mais parfois certains sont choisis pour leur caractéristiques particulières : nomades, avec clé USB, pour diffuser dans une pièce humide etc.

Nous avons donc répertorié quelques utilisation spécifiques de diffuseurs afin de répondre à vos attentes et questions quant à leur utilisation. Adaptés à un usage en voiture ou encore mobiles pour être transportés partout, vous trouverez le diffuseur adapté à votre mode de vie et à vos besoins.

Cependant, il existe aujourd’hui de nombreuses alternatives aux diffuseurs. Entre galets, sprays et brûles parfums, nous allons vous aider à y voir plus clair pour faire le bon choix et surtout, pour bien utiliser les huiles essentielles en diffusion.

Je veux un diffuseur pour la voiture

Les trajets en voiture peuvent parfois être longs et désagréables avec la mauvaise circulation et la pollution. L’air ambiant peut vite être contaminé et saturé par les particules polluantes venant de l’extérieur. Pour cette raison, il est souhaitable d’avoir un diffuseur qui purifie l’air en plus de diffuser.

Autre critère important lors du choix de votre diffuseur pour la voiture, ce dernier doit être adaptable, c’est à dire pouvant être fixé sur la ventilation de la clim ou encore, muni d’un port USB.

Certains diffuseurs peuvent aussi être branchés sur votre allume cigare, mais après en avoir testés plusieurs, nous ne sommes pas convaincus de leur fiabilité. C’est pourquoi nous avons décidé de ne pas en proposer à la vente chez nous.

De plus, un diffuseur réservé à un usage pour la voiture ne doit pas être puissant, en adéquation avec la taille de l’habitacle de la voiture. Un diffuseur trop puissant dans une voiture risque de saturer l’air d’huiles essentielles et de donner des maux de tête et parfois des nausées.

Ainsi, nous vous recommandons :

  • Le Keylia : c’est un diffuseur par ultrasons, impressionnant pour sa simplicité d’utilisation et sa performance. Il se branche directement sur un port USB, ce qui le rend très pratique pour une utilisation dans une voiture. La diffusion commence lorsqu’il est mis en marche et que les micro-gouttes sont projetées dans l’air. Cependant, pour bien fonctionner, ce diffuseur doit être branché horizontalement. Le port USB doit donc être horizontal et non pas vertical comme dans certaines voitures.

  • Le Sonice : c’est un diffuseur par ventilation petit et pratique, qui peut être utilisé dans une voiture. L’air provenant de la ventilation va disperser les huiles essentielles dans l’atmosphère. Fonctionnant avec piles ou port USB, ce diffuseur peut vous suivre partout. Peu puissant avec sa technologie par ventilation, il est adapté à un usage pour la voiture.

Utiliser un diffuseur par brumisation pour humidifier sa pièce

Vous entendrez parfois dire qu’un diffuseur par brumisation peut être utilisé pour humidifier l’air ambiant d’une pièce. En théorie, cela semble logique : ces diffuseurs projettent dans l’air une brume d’eau pour porter les huiles essentielles, cette brume va donc augmenter l’humidité de l’air. Hélas, quand on rentre dans les détails, on se rend compte qu’en réalité, leur effet sur l’humidité ambiante va être plus que marginal. Et on vous explique pourquoi.

Qu'est ce que l'humidité de l'air ?

Qu’entend-t-on par “humidité de l’air” ou “taux d’humidité” ? Scientifiquement, on parle de taux d’humidité relative (), qui représente la quantité d’eau réellement présente dans l’air par rapport à la quantité d’eau maximum que peut “contenir” l’air à une température donnée (ce qu’on appelle la pression de vapeur saturante au delà de laquelle l’eau redevient liquide ce qui entraîne pluie ou brume). Ce taux dépend de la température. A 20°C, la Pvap est de 17,3 g d’Eau/m3 d’air. Une humidité relative de 50 % signifie donc qu’il y 17,3/2=8,65 g d’eau/m3 d’air.

Quels sont les taux d'humidité recommandés ?

Dans une habitation, on conseille habituellement de maintenir une humidité relative entre 40 et 60 %. Cependant, il n’est pas rare qu’en hiver, lorsqu’on chauffe son logement, l’humidité relative baisse pour passer en dessous de 30 %.  Un air trop sec peut favoriser l’apparition de certaines maladies, principalement ORL (Rhumes, bronchites, etc.).Pour limiter cela, il faut donc augmenter ce taux d’humidité, et pour ça, il n’y a pas 300 solutions : il faut rajouter de l’eau (enfin de la vapeur d’eau) dans l’air.

Prenons l’exemple d’une chambre de 10 m² (soit un volume d’environ 25m3). A 20°C, pour augmenter l’humidité relative d’1 %, il faut rajouter dans l’air 17,3/100*25=4.325 g d’eau. Pour passer de 30 à 40 %, il faudra donc rajouter 43,25 g soit 43,25 mL d’eau.

Comment augmenter l'humidité de l'air ?

La méthode la plus simple (et souvent la plus efficace) consiste à faire bouillir de l’eau dans la pièce : l’eau se transforme en vapeur et l’humidité relative augmente. Hélas, ce n’est pas toujours très pratique (ni très prudent) d’installer une gazinière et une casserole d’eau bouillante dans la chambre des enfants !

C’est pourquoi il existe des humidificateurs, qui fonctionnent de la même manière que les diffuseurs par brumisation (une membrane envoie des ultrasons dans un réservoir d’eau, créant ainsi une brume qui se répand dans l’air). C’est pourquoi vous entendrez parfois dire qu’un diffuseur par brumisation peut être utilisé comme humidificateur d’air. logique me direz vous , et bien non, car on omet un petit détail : la puissance (encore elle !) de la machine :

Un diffuseur par brumisation tels que ceux que nous proposons sur notre site va diffuser environ 10 mL d’eau en 1h : si on reprend notre exemple d’une chambre de 10 m², cela augmenterait théoriquement l’humidité de notre pièce de 2 % environ. C’est un peu faible, non ? Et si laisse tourner le diffuseur plus longtemps ? (son réservoir fait 100 mL après tout, et on n’a besoin que de 43 mL pour atteindre nos 40 % !). Là encore, théoriquement c’est exact, mais en pratique, le diffuseur ne va pas envoyer l’eau dans l’ensemble de la pièce, l’eau, sous forme de brume (micro gouttelettes) et non de vapeur (gaz), ne va pas rester en suspension dans l’air très longtemps, et donc l’humidité ne va pas augmenter.

Pour comparer, un humidificateur d’air par ultra-sons peut projeter entre 180 et 250 mL d’eau dans l’air par heure, soit 20 fois plus que nos diffuseurs. De quoi modifier bien plus efficacement le taux d’humidité !

En conclusion, pour humidifier l’air, il faut un humidificateur (ou une casserole) mais pour diffuser des huiles essentielles, il faut un diffuseur ! Facile à retenir, non ?

Galets, sprays brûles-parfums : bonnes idées ?

Galets de diffusion

Les galets de diffusion sont poreux, ce qui permet d'absorber les huiles essentielles et de laisser leur odeur se diffuser naturellement. Souvent fabriqués en matériaux 100 % naturels, ils sont destinés à être utilisés dans de petits endroits (tiroirs, boîtes de rangement, armoires, voitures etc). Il est conseillé de verser 5 à 10 gouttes sur le galet pour ressentir l’odeur des huiles essentielles.

Ce type de diffusion est moins efficace qu’un diffuseur classique car il n’y a pas de projection d’huiles essentielles dans l’atmosphère. Avec ce type de produit, il y a seulement un effet provenant des particules volatiles d’huiles essentielles, qui va disperser l’odeur dans la pièce.

Au niveau de l’intensité de l’odeur, cela revient à verser quelques gouttes sur un mouchoir ou à un flacon d’huile essentielle ouvert sur un bureau par exemple. Ainsi, le galet est efficace mais seulement pour parfumer légèrement l’air de la pièce.

Diffuseurs de senteurs à tiges

Différentes sortes de tiges existent, mais les tiges en rotin sont les plus utilisées. Elles sont à plonger dans un vase préalablement rempli d’un mélange d’huiles essentielles, puis à retourner 1 fois par semaine. Le contrôle de l’intensité de la diffusion s’effectue en enlevant ou en ajoutant des tiges dans le vase.

Le niveau de l’intensité de la diffusion est équivalent aux galets, il n’y a pas de projection des molécules d’huile essentielle dans l'atmosphère et donc pas de réelle diffusion. Il s’agit encore une fois d’une odeur de fond ou d’un parfum d’ambiance.

Les sprays d'huiles essentielles

Les sprays permettent de diffuser un parfum d’ambiance. Il est conseillé de vaporiser 5 à 6 fois son intérieur pour parfumer l’air.

Lors de la pulvérisation, une quantité importante de composés organiques volatils (COV) est libérée dans la pièce. Ces composés regroupent un grand nombre de substances qui peuvent être naturelles, (d’origine biogénique) ou anthropique, c’est à dire d’origine humaine. Les plus connus sont l’éthanol, l’acétone ou encore le benzène et sont très volatils, se répandant facilement dans l’atmosphère.

Ce mode de diffusion n’est donc pas 100% naturel. Cette idée est confirmée par le gaz et l'alcool ajoutés pour permettre le fonctionnement du spray et par le nombre important d’huiles essentielles présentes dans ces sprays, qui démontre qu’il ne s’agit pas d’huiles essentielles pures.

Les brûles-parfums

Les brûles-parfums diffusent un parfum d’ambiance grâce à une bougie qui chauffe un extrait de parfum déposé dans une coupelle au-dessus de la bougie. Ces derniers ne fonctionnent pas avec des huiles essentielles mais avec des extraits de parfum. En effet, utiliser des huiles essentielles avec ce type de diffuseur risquerait de dénaturer leurs molécules car elles seraient chauffées à plus de 40°C, température maximale à laquelle les huiles essentielles peuvent être chauffées.

Il n’y a pas de visée thérapeutique ici, seulement une visée olfactive.. Il s’agit donc d’une solution alternative aux diffuseurs pour avoir un parfum d’ambiance.


Ce produit a bien été ajouté à votre panier
Quantité
Total
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a un produit dans votre panier.

Frais de ports offerts à partir de 50€ ! (en France et en Belgique)

Prix des produits
Emballages
Frais de port 
Total
Continuer mes achats Régler la commande
Avec cette commande, la Compagnie des Sens vous offre