Grâce à ses effets calmants, l'huile essentielle de Mélisse est recommandée en cas de troubles de l'humeur. Elle soulage également les crampes d'estomac. Son odeur fraîche et citronnée la classe parmi les huiles essentielles particulièrement agréables à diffuser. Nom latin : Melissa officinalis L. Partie distillée : parties aériennes

Précautions d'utilisation

Vigilance ! L'utilisation de l'huile essentielle de Mélisse présente des restrictions. Son inhalation est interdite et toute application cutanée ne doit se faire qu'après dilution dans une huile végétale, en raison de sa dermocausticité. Une utilisation chez la femme enceinte et le bébé n'est possible qu'en diffusion. Pour l'enfant de moins de 6 ans, la diffusion est aussi autorisée, on y ajoute l'application cutanée fortement diluée. Enfin, elle est interdite aux personnes souffrants d'hypothyroïdie ou prenant des hormones thyroïdiennes.

Utilisateurs autorisés

Adultes et Ados
Enfants - de 6 ans
Femmes enceintes & allaitantes
Bébés - de 3 ans

Voies d'utilisation possibles

Voie cutanée
Voie orale
En diffusion
Inhalation

Risques d'utilisation

Allergisante
Irritante pour la peau
Dermocaustique à l'état pur

Autres précautions

Avis médical

Veillez à demander un avis médical avant utilisation pour les personnes asthmatiques.

Application cutanée
  • Veillez à diluer cette huile essentielle à 10 % dans une huile végétale avant toute application (10 % d'huile essentielle dans 90 % d'huile végétale).

  • Pour les enfants de plus de 3 ans, l'application cutanée est possible fortement diluée.

En diffusion
  • L'utilisation en diffusion est possible pour les femmes enceintes et les enfants de plus de 3 mois.

  • Pour les personnes très sensibles, l'huile essentielle de Mélisse peut se réveler irritante pour les muqueuses et provoquer des larmes ou une toux.

Contre-indications

L'huile essentielle de Mélisse est contre-indiquée en cas d'hypothyroïdie ou de prises d'hormones thyroïdiennes.

Composants allergènes

L’huile essentielle de Mélisse est fortement dosée en composants biochimiques allergènes :

  • citral (géranial + néral) (35 à 75 %)
  • géraniol (≤ 5 %)
  • citronellol (≤ 1,5 %)
  • linalol (≤ 1,5 %)
  • limonène (≤ 1 %)
  • eugénol (≤ 0,05 %)

 Note : Il est préférable de tester l’huile essentielle avant de l’utiliser (deux gouttes au creux du coude pendant au moins 24 heures afin de vérifier qu’il n’y a pas de réaction).

Propriétés de l'Huile essentielle de Mélisse

L'huile essentielle de Mélisse est fortement concentrée en citral, beta carophyllène, citronellal et germacrène. Ces différentes molécules lui confèrent les propriétés principales suivantes :

  • anti-inflammatoire ++++ : l'huile essentielle de Mélisse contient des aldéhydes terpéniques et des sesquiterpènes qui modulent la réponse de l'organisme à une agression subie (inflammation) et calme les sensations de chaleur, et les rougeurs qui en découlent.

  • hypotensive +++ (germacrène D, β-caryophyllène) : le beta caryophyllène et le germacrène D contenus dans cette huile essentielle aident à diminuer la pression artérielle et réduisent ainsi les risques pour l'organisme associés à une trop forte pression sanguine.

  • calmante, sédative +++ : les aldéhydes terpéniques et les sesquiterpènes de l'huile essentielle de Mélisse ont une action relaxante sur le système nerveux. Ils diminuent les états d'anxiété et favorisent le sommeil.

  • antispasmodique ++ : les aldéhydes terpéniques et les sesquiterpènes permettent de calmer les spasmes digestifs ou respiratoires, en évitant par exemple les contractions involontaires des muscles.

  • antiparasitaire intestinale + (citrals) : les citrals contenus dans l'huile essentielle de Mélisse empêchent le développement des parasites de l'intestin.

  • carminative, stomachique + : cette huile essentielle favorise le fonctionnement normal de l'estomac et l'expulsion des gaz intestinaux.

  • cholérétique, litholytique + : cette huile essentielle contient des molécules ayant la capacité de dissoudre les calculs biliaires et favorisant la production de bile par le foie.

Mais aussi ces propriétés secondaires :

  • tonique cardiaque
  • emménagogue
  • stimulante

Contre les troubles de l'humeur

Utilisation simple

Réservée aux + de 6 ans. 
  • Par voie orale, 1 goutte pure de Mélisse sur un comprimé neutre à laisser fondre en bouche.
  • Par voie cutanée, diluez 1 goutte de Mélisse dans 9 gouttes d'huile végétale et appliquez le long de la colonne vertébrale et sur le plexus solaire.

Utilisation en synergie

Réservée aux + de 6 ans. Par voie orale, mettre le mélange sur un comprimé neutre au moment du repas, à renouveler 2 à 4 fois dans la journée.

  • 1 goutte d'huile essentielle de Mélisse
  • 1 goutte d'huile essentielle de Lavande officinale
  • 1 goutte d'huile essentielle de Menthe verte
Source :  Zahalka, J-P. (2017), Dictionnaire complet d'aromathérapie. Editions du Dauphin.

En cas de crampes d'estomac

Utilisation simple

Réservée aux + de 6 ans. 
  • Par voie orale, 1 goutte pure de Mélisse sur un comprimé neutre à laisser fondre en bouche pour une meilleure diffusion pendant la crise.
  • Par voie cutanée, diluez 1 goutte de Mélisse dans 9 gouttes d'huile végétale et appliquez sur le ventre.

En cas d'hypertension, palpitations

Utilisation simple

Dès 3 mois. En diffusion, introduire le nombre de gouttes indiqué sur la notice de votre diffuseur d'huile essentielle de citron et diffuser sur une plage d'environ 30 minutes

Mélisse ou Ylang-Ylang ?

L'huile essentielle Mélisse est efficace en cas d'hypertension grâce à ses propriétés hypotensives. Mais si vous avez de l'huile essentielle d' Ylang-Ylang Complète, elle sera encore plus efficace. Par voie cutanée, 1 goutte d'huile essentielle d'Ylang Ylang sur l’intérieur de vos poignets, puis prendre de profondes inspirations, dès que vous en sentez le besoin (avis médical nécessaire pour une utilisation sur une longue durée).

Contre le stress

Utilisation simple

Réservée aux + de 6 ans. Par voie cutanée, diluez 1 goutte de Mélisse dans 9 gouttes d'huile végétale et appliquez sur le plexus solaire et l'intérieur des poignets.

Mélisse ou Petit Grain Bigarade ?

L'huile essentielle de Mélisse est efficace contre le stress grâce à ses propriétés calmantes. Mais l'huile essentielle de Petit Grain Bigarade sera encore plus efficace. En inhalation, 1 goutte pure sur les poignets à inhaler profondément, 3 fois par jour, jusqu’à amélioration. Faire une pause d'une semaine après trois semaines d'utilisation. En diffusion, verser le nombre de gouttes indiqué sur la notice et diffuser par plage de 30 minutes maximum.

Contre les troubles du sommeil et insomnies

Utilisation simple

Réservée aux + de 6 ans. 
  • Par voie orale, 1 goutte pure de Mélisse sur un comprimé neutre à laisser fondre en bouche pour une meilleure diffusion, le soir avant le coucher.
  • Par voie cutanée, diluez 1 goutte de Mélisse dans 9 gouttes d'huile végétale et appliquez sur la colonne vertébrale et le plexus solaire.

Mélisse ou Lédon du Groënland ?

L'huile essentielle de Mélisse est efficace contre les troubles du sommeil et insomnies, mais celle de Lédon du Groënland est encore meilleure. Par voie cutanée, 1 goutte dans 4 gouttes d'huile végétale, à appliquer sur le thorax au coucher. À répéter selon le besoin.

Autres applications réputées de la Mélisse

L'huile essentielle de Mélisse est utilisée en de très nombreuses occasions, notamment liées à ses propriétés hypotensive, calmante mais aussi litholytique, stomachique et antipasmodique. Pour la plupart des utilisations suivantes elle sera efficace, mais sans être forcément la meilleure huile essentielle. Nous vous indiquons donc le meilleur remplaçant de la Mélisse pour les différents problèmes suivants.

Lithiase biliaire
L'huile essentielle de Mélisse utile, mais … il vaut mieux utiliser l'huile essentielle de Lédon du Groënland en cas de lithiase biliaire : voie cutanée, 1 goutte dans 4 gouttes d'huile végétale, à appliquer au niveau du rein, 2 à 3 fois par jour.
Insuffisance hépato-biliaire
La Mélisse est efficace, mais... il vaut mieux utiliser l'huile essentielle de Romarin à Verbénone en cas d'insuffisance hépato-biliaire : voie orale, diluer 1 goutte dans une cuillère à café de miel et laisser fondre en bouche, 3 fois par jour, pendant 7 jours maximum.
Intoxication alimentaire
L'huile essentielle de Mélisse peut être utile, mais … il vaut mieux utiliser l'huile essentielle de Livèche en cas d'intoxication alimentaire : voie orale, 2 gouttes sur un comprimé neutre, 3 fois par jour pendant 5 jours.
Mal des transports, nausées et vomissements
La Mélisse peut être efficace, mais … il vaut mieux utiliser l'huile essentielle de Menthe Poivrée,  par voie orale : 1 goutte pure sous la langue ou en inhalation, respirer directement le flacon, dès que nécessaire.

Comment reconnaître une bonne huile essentielle de Mélisse ?

Une bonne huile essentielle de Mélisse doit avoir les caractéristiques suivantes. N'hésitez pas à les demander à votre marchand pour être sûr de la qualité de votre huile.

Caractéristiques botaniques
  • Nom latin : Melissa officinalis L.
  • Famille botanique : Lamiacées
  • Partie distillée : parties aériennes
  • Pays d'origine : Afrique du Sud,
Caractéristiques biochimiques
  • citrals : 35 à 75 %
  • géraniol : ≤ 5 %
  • citronnellol : ≤ 1.5 %
  • linalol : ≤ 1.5 %
  • limonène : ≤ 1 %
Caractéristiques physiques
  • Densité à 20°C : 0.850 à 0.910
  • Indice de réfraction à 20°C : 1.480 à 1.495
  • Pouvoir rotatoire à 20°C : -15° à 5°
  • Point éclair : +80°C
Caractéristiques organoleptiques
  • Aspect : liquide
  • Couleur : jaune pâle à orangé
  • Odeur : fraîche, herbacée, citronnée,

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.7 ( 15 votes )

Autres articles liés

Bibliographie

Publication : Miraj, S., Azizi, N., & Kiani, S. (2016). A review of chemical components and pharmacological effects of Melissa officinalis L.. Scholars Research Library, 8(6), 229–237.

Publication : Abdellatif, F., Boudjella, H., Zitouni, A., & Hassani, A. (2014). Chemical composition and antimicrobial activity of the essential oil from leaves of algerian Melissa officinalis L.. EXCLI Journal, 13, 772–781.

Publication : Bounihi, A., Hajjaj, G., Alnamer, R., Cherrah, Y., & Zellou, A. (2013). In Vivo Potential Anti-Inflammatory Activity of Melissa officinalis L. Essential Oil. Advances in Pharmacological Sciences, 2013, 1–7. https://doi.org/10.1155/2013/101759

Publication : Shakeri, A., Sahebkar, A., & Javadi, B. (2016). Melissa officinalis L. – A review of its traditional uses, phytochemistry and pharmacology. Journal of Ethnopharmacology, 188, 204–228. https://doi.org/10.1016/j.jep.2016.05.010

Publication : Sadraei, H., Ghannadi, A., & Malekshahi, K. (2003). Relaxant effect of essential oil of Melissa officinalis and citral on rat ileum contractions. Fitoterapia, 74(5), 445–452. https://doi.org/10.1016/s0367-326x(03)00109-6

Ouvrage : Faucon, M. (2017). Traité d'aromathérapie scientifique et médicale: Les huiles essentielles, fondements et aides à la prescription (3ème éd). Sang de la Terre.

Ouvrage : Franchomme, P., Jollois, R., & Pénoël, D. (1990). L'aromathérapie exactement : encyclopédie de l'utilisation thérapeutique des huiles essentielles : fondements, démonstration, illustration et applications d'une science médicale naturelle. France: R. Jollo

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.

Ouvrage : Zahalka, J. (2017). Dictionnaire complet d'aromathérapie. Editions du Dauphin.

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Notre équipe pluridisciplinaire (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) est composée de 6 personnes, travaillant à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits. Pour en savoir plus : comment sont rédigés nos conseils ?