L'Éleuthérocoque, ou Eleutherococcus senticosus, également appelé Ginseng de Sibérie ou Buisson du Diable, est un arbuste épineux appartenant à la famille des Araliacées. Originaire de l'est de la Sibérie, son aire de répartition s'étend jusqu'à la Corée et les provinces chinoises du Shanxi et du Hebei. Cet arbuste est apprécié depuis plus de 4 000 ans pour ses propriétés tonifiantes. Considéré comme une plante médicinale adaptogène, il est célèbre pour sa capacité à aider le corps à s'adapter aux différents stress et déséquilibres. Un aspect moins connu du Ginseng de Sibérie, son potentiel anti-inflammatoire, commence à être de plus en plus reconnu grâce aux avancées de la recherche scientifique. Cet article explore les dernières découvertes concernant cet effet prometteur.

Cet article a été mis à jour le 22/05/2024

Craquez pour la Compagnie

Éleuthérocoque
Gélules
A partir de 5.4€
picto cart
TEA TREE
Huile essentielle BIO
A partir de 2.3€
picto cart
MENTHE POIVRÉE
Huile essentielle BIO
A partir de 2.4€
picto cart
CASSIS
Macérat de bourgeons BIO
A partir de 5.8€
picto cart
LAVANDE VRAIE
Huile essentielle BIO
A partir de 3.8€
picto cart
RAVINTSARA
Huile essentielle BIO
A partir de 2.1€
picto cart
CITRONNELLE DE JAVA
Huile essentielle BIO
A partir de 1.8€
picto cart
-10% sur votre commande, valable jusqu'à dimanche (16 juin) : PROM-1006

Potentiel anti-inflammatoire prometteur

Bien que l'Éleuthérocoque soit utilisé traditionnellement depuis des siècles, son potentiel anti-inflammatoire n'avait pas été exploré jusqu'à récemment. Sa renommée a cependant encouragé des recherches scientifiques qui ont finalement révélé cet effet. Une étude spécifique sur des rats, utilisant des injections intrapéritonéales, a démontré les propriétés anti-neuro-inflammatoires de la plante, notamment grâce aux éleuthérosides qui diminuent l'expression du gène COX-2, une enzyme associée aux processus inflammatoires. Cet effet est corroboré par une seconde étude publiée en 2022 et reprise dans une revue. Elle montre un effet bénéfique de la saponine, un autre composant de l'Éleuthérocoque, sur l'apprentissage et la mémoire dans des modèles murins. Il semblerait que la saponine agisse en modulant les voies cellulaires MAPKs et PI3K/AKT, qui jouent un rôle crucial dans la neuro-inflammation.

Malgré ces résultats prometteurs, des recherches plus approfondies sont nécessaires pour confirmer ces effets, car les études actuelles sont limitées et ne se traduisent pas facilement en applications pratiques pour l'humain. Il est crucial d'établir l'efficacité de cette plante dans des conditions qui peuvent être adaptées à l'usage humain.

Comment l’utiliser ?

L’Éleuthérocoque se présente sous plusieurs formes pour s'adapter aux besoins individuels.
Forme sèche :

En tant que complément alimentaire, il est disponible en extraits de plante fraîche standardisés, extraits secs, poudres, en gélules ou comprimés de 150 à 550 mg, ou en vrac (sachets de 250g). Il peut être utilisé seul ou combiné avec d'autres plantes. La dose recommandée varie de 500 mg à 1 g par jour, à prendre en une seule fois le matin, selon les instructions du fabricant.

Forme liquide :
  • Extrait hydroalcoolique ou extrait fluide glycériné miellé : de 5 à 10 ml par jour, dilués dans de l'eau, en une ou deux prises le matin.
  • Teinture-mère : de 40 à 80 gouttes par jour, dans un verre d'eau, en une ou deux prises le matin.
  • Tisanes :
    • Infusion : 2 à 4 g de poudre de racines séchées par grande tasse, une à deux fois par jour.
    • Décoction : faire bouillir 50 g de racines pendant 15 à 20 minutes, à consommer en deux ou trois tasses par jour.

Il est crucial de consulter un professionnel de santé avant de commencer un traitement à l'Éleuthérocoque. De plus, il est conseillé de ne pas prolonger le traitement au-delà de trois mois et d'alterner les périodes de traitement avec des pauses.

D’autres plantes au fort pouvoir anti-inflammatoire

Le Saule Blanc

Le Saule Blanc, également désigné sous les noms scientifiques de Salix alba, et connu aussi comme Saule Commun ou Osier Blanc, appartient à la famille des Salicacées. Le Saule Blanc est renommé pour son utilisation traditionnelle dans le traitement des inflammations type douleurs articulaires. Cette propriété est principalement due aux dérivés salicylés présents dans l’écorce de l’arbre et reconnus pour leurs effets anti-inflammatoires. Le Saule Blanc peut s’utiliser sous forme de tisanes ou bien de compléments alimentaires.

La Reine des prés

La Reine-des-prés, connue scientifiquement sous le nom de Filipendula ulmaria et également appelée Spirée ulmaire, Fleur des abeilles, Barbe de chèvre, Ulmaire, ou encore Meadowsweet, est une plante herbacée de la famille des Rosaceae. Cette plante est particulièrement appréciée pour son parfum intense et ses vertus thérapeutiques, notamment grâce à sa richesse en dérivés salicylés tels que le salicylate de méthyle et l'aldéhyde salicylique. Ces composés sont reconnus pour leurs propriétés anti-inflammatoires. L'Agence Européenne du Médicament (EMA) reconnaît d'ailleurs son usage traditionnel comme remède aux inflammations.

Le Cassis

Le Cassis, issu du cassissier (Ribes nigrum) de la famille des Grossulariacées, est originaire du nord de l'Europe et de l'Asie. Les feuilles du cassissier possèdent des propriétés anti-inflammatoires, particulièrement efficaces pour la santé articulaire et la douleur générale non symptomatique. Le Cassis est utilisé en phytothérapie sous différentes formes galéniques, notamment le macérat de bourgeons et les ampoules. On peut également trouver les feuilles de Cassis sèches en vrac, macérées sous forme de teinture mère ou en hydrolat.

L’Ortie

L'Ortie Piquante, aussi appelée Grande Ortie (Urtica dioica), est une plante herbacée de la famille des Urticacées, présente dans de nombreuses régions du monde. Elle est célèbre pour ses feuilles qui portent des poils urticants capables de libérer un liquide irritant au contact de la peau. Au-delà de cet aspect défensif, l'Ortie est également très appréciée pour ses vertus thérapeutiques. Elle est notamment reconnue pour ses propriétés anti-inflammatoires des voies urinaires, une efficacité validée par la Commission E allemande et l'Agence Européenne du Médicament (EMA).

Craquez pour la Compagnie

Éleuthérocoque
Gélules
A partir de 5.4€
picto cart
TEA TREE
Huile essentielle BIO
A partir de 2.3€
picto cart
MENTHE POIVRÉE
Huile essentielle BIO
A partir de 2.4€
picto cart
CASSIS
Macérat de bourgeons BIO
A partir de 5.8€
picto cart
LAVANDE VRAIE
Huile essentielle BIO
A partir de 3.8€
picto cart
RAVINTSARA
Huile essentielle BIO
A partir de 2.1€
picto cart
CITRONNELLE DE JAVA
Huile essentielle BIO
A partir de 1.8€
picto cart
-10% sur votre commande, valable jusqu'à dimanche (16 juin) : PROM-1006

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 0 ( 0 votes )

Bibliographie

Publication : Claude Heymonet. Les plantes à visée anti-inflammatoire utilisées en phytothérapie. Sciences pharmaceutiques. 2013. ffhal-01733269f

Publication : Wróbel-Biedrawa D, Podolak I. Anti-Neuroinflammatory Effects of Adaptogens: A Mini-Review. Molecules. 2024; 29(4):866. https://doi.org/10.3390/molecules29040866

Publication : Yungmin Bu; Zhen Hua Jin; Sun Young Park; Sunkyung Baek; Sungju Rho; Nina Ha; Seong Kyu Park; Sun Yeo Kim; Hocheol Kim (2005). Siberian ginseng reduces infarct volume in transient focal cerebral ischaemia in Sprague-Dawley rats. , 19(2), 167 169. doi:10.1002/ptr.1649

Ouvrage : Lorrain, É. (2019). Grand Manuel de phytothérapie. Dunod.