Face à la cellulite, il faut d’abord se poser les bonnes questions pour savoir à quel type de cellulite vous avez affaire. En effet, il existe 3 différentes sortes de cellulite : aqueuse, adipeuse ou fibreuse.  Et il est possible que deux ou trois sortes de cellulites coexistent ! Il est aussi possible d'avoir affaire à une cellulite infectieuse. Chacune d'elles ayant des causes différentes, les moyens d'agir peuvent aussi différer.

La cellulite adipeuse

Quelles sont les causes de cette cellulite ?

La base du problème est un déséquilibre entre la quantité de graisse ingérée et celle qui est dépensée. Les adipocytes (cellules graisseuses) situés sous le derme sont volumineux et regorgent de lipides. Ils entraînent une pression sur la peau. Les cloisons fibreuses retiennent la peau, ce qui forme les « fossettes » ou capitons.

Le régime alimentaire à adopter

Les solutions pour vaincre ce type de cellulite se basent sur la fonte des graisses. Le déstockage des lipides réduit le volume des adipocytes et par conséquent de faire disparaître les capitons. Donc, il faut un régime alimentaire similaire à un régime pour la perte de poids classique.

  • Limiter les repas trop gras.

  • Eviter les aliments à indice glycémique élevés.

  • Favoriser les fruits et les légumes frais et secs, les légumes secs et les céréales complètes.

  • Booster son métabolisme avec de la caféine ou théophylline.

Quel sport pratiquer ?

Une alimentation riche est nécessaire, mais pas suffisante. Maintenant, il faut s’attaquer au sport. Si, si on se motive si on veut ressembler à Jessica Alba !Il faut miser sur les sports « cardio », car ils sont  plus efficaces pour brûler les graisses stockées.

Néanmoins, une pratique fréquente et sérieuse est requise pour voir de réels les résultats. Par exemple : le jogging, le vélo, la natation etc… L’aquagym ou l’aquabiking sont des sports très recommandés dans le cas de traitement de la cellulite. Ils permettent de travailler les muscles en profondeur et simultanément de pratiquer un massage grâce aux mouvements de l’eau.

Les petits plus ?

En complément de l’activité sportive, vous pouvez avoir de l’impact sur la cellulite en réalisant des massages anticellulite sur les zones à traiter, plus communément appelé le palper-rouler. Ou encore en vous lançant dans l’application des crèmes anticellulite, il suffit d’apprendre à malaxer correctement. Néanmoins, une solution plus professionnelle est possible pour remplacer les massages : des séances chez les kinésithérapeutes avec des appareils comme le célèbre Cellu M6®.

La cellulite aqueuse

Comment la reconnaître ?

Comme son nom l’indique, cette dernière est en relation directe avec l’eau (« aqua » signifiant eau en latin).  Elle désigne l’eau retenue qui stagne dans les tissus et qui crée les capitons. On parle donc de rétention d’eau causée par une mauvaise circulation veineuse et lymphatique.

Le système lymphatique est un vaste réseau de vaisseaux qui joue un rôle important, ce dernier fournit les nutriments et graisses nécessaires à notre corps. Puis, lors de son passage, la lymphe (liquide lymphatique) entraine les excès de liquide dans les tissus et nettoie les cellules de leurs déchets. Une mauvaise circulation lymphatique amène une saturation des tissus en eau et toxines. Progressivement, la peau se déforme à cause des gonflements et les capitons se forment.

En ce qui concerne la circulation veineuse, elle a également deux rôles primordiaux : distribution des nutriments et des gaz et récuperation les déchets. Si la circulation est mauvaise, la rétention d’eau est aggravée et par conséquent la cellulite est accentuée.

Comment s'en débarrasser ?

Puisque la cellulite aqueuse se traduit par un problème d’évacuation d’eau, les solutions pour s’en débarrasser vont se traduire par des techniques de drainage constant. Plusieurs techniques s’offrent à vous :

  • Le drainage lymphatique, appelé aussi palper-rouler, effectué par une kinésithérapeute ou une esthéticienne : massage manuel ou à l’aide d’une machine des parties du corps engorgées d’eau. Néanmoins, le problème c’est que vous n’aurez pas l’assurance que le résultat durera dans le temps. Cette solution est  idéale pour soulager les problèmes de jambes lourdes souvent liés à la cellulite.

  • L'aquadrainage lymphatique, c'est tout simplement la pratique du vélo dans l’eau. Vous avez peut-être déjà entendu parler de l’ « Aquabiking », la dernière technique minceur et lissante en vogue ! On y est ! C’est une méthode efficace car le drainage s'effectue avec des courants d'eau dans la piscine. Grâce à la résistance de l'eau, lorsque l’on pédale, l’action se situe au niveau des muscles profonds. Puisqu’il y a un lien entre le tonus musculaire et la circulation veineuse, cette méthode est efficace pour améliorer la circulation et lutter contre la rétention d'eau. Comptez deux à cinq séances d’Aquabiking par semaine, pour avoir des résultats significatifs.

  • Les appareils prévus à cet effet comme le lipomassage ou encore un appareil qui a fait fureur dans le monde : le Cellu M6 alliant massage et aspiration.

Petit conseil : Evitez les activités qui font subir au corps des coups de pression sur les veines comme le tennis, l’aérobic ou encore le jogging.

Le régime alimentaire à adopter

En ce qui concerne l’alimentation, il faut limiter les aliments riches en sel, car le sodium augmente la rétention d'eau. De plus, on met l'accent sur l'eau et les anthocyanes (antioxydants), qui stimulent la circulation et qui contrent la rétention d’eau. Par exemple les fruits et légumes contenant beaucoup de vitamines. Voir notre article dédié à l’alimentation la cellulite.

Les petits plus ?

En parallèle du drainage, du sport, et d’une alimentation saine, l’utilisation des produits anticellulite est conseillée. Ils peuvent réduire l’aspect peau d’orange et rendront la peau plus lisse et plus ferme. Les crèmes anti-cellulite aqueuse sont à masser le long de la jambe, des pieds vers la taille pour faciliter la circulation au niveau des veines. Ainsi, elles peuvent avoir une action bienfaisante sur la circulation sanguine, pour éviter la rétention d’eau. 
Attention : ils ne peuvent être efficaces que si vous vous tenez à nos premières recommandations. On aimerait tous mettre des crèmes devant la télévision avec un paquet de chips et maigrir en même temps, c’est sur !

La cellulite fibreuse

La cellulite fibreuse est un des 3 types de cellulite qui existent. La particularité de la cellulite fibreuse est qu’elle est liée au relâchement de la peau. Cette dernière est la plus difficile à faire disparaître et est la plus douloureuse. Ainsi, on la trouve plus souvent chez les femmes adultes et davantage à la ménopause. La cellulite fibreuse est douloureuse au toucher mais peut également être légèrement violacée. La peau est dure et capitonnée. Elle se situe le plus souvent sur les cuisses, les fesses et les hanches.

Comment s'en débarrasser ?

Pour lutter contre la cellulite, qu'elle soit aqueuse, adipeuse ou fibreuse, l’activité sportive est indispensable. Contrairement aux deux autres types de cellulite, la fibreuse demande plus d’efforts physiques puisqu’elle est plus difficile à déloger. Il faut donc combiner les sports « cardio » et la musculation. Le plus efficace pour faire disparaître une cellulite bien ancrée depuis longtemps, est d’attaquer directement les graisses stockées pour les faire fondre. Les sports qui demandent de l’endurance vont donc puiser dans les réserves pour apporter l'énergie nécessaire à l'effort, et ainsi éliminer ces graisses.

Le régime alimentaire à adopter

Une alimentation équilibrée et variée est indispensable, on recommande :
  • Les fruits et légumes frais pour l'apport en vitamine C.
  • D’éviter les plats industriels et les sucres rapides.
  • D'augmenter ses apports en fibres pour limiter les hyperglycémies. L'excès de glucose favoriserait la cellulite fibreuse.

Cellulite (capitons) et cellulite infectieuse : quelles différences ?

Nous avons vu précédemment qu'il existe plusieurs types de cellulite, la cellulite adipeuse, la cellulite aqueuse et la cellulite fibreuse. Elles ont chacune leur spécificité et apparaissent pour des facteurs différents.

Il faut cependant bien différencier de celles-ci la cellulite infectieuse qui est due à une bactérie qui provoque une inflammation. Elle n’a rien en commun avec la cellulite non-infectieuse de type esthétique. Voici quelques informations pour bien différencier la cellulite (capitons) et la cellulite infectieuse.

Qu'est ce que la cellulite infectieuse ?

Cette inflammation est une infection par des bactéries qui se propagent dans et sous la peau, elle s’attaque au tissu tel que la peau. Elle est caractérisée par les mêmes phénomènes caractérisant toute inflammation, à savoir : rougeur, chaleur et douleur. Seule une antibiothérapie correspondante pourrait être la solution.

Parmi les bactéries, le streptocoque, le staphylocoque ou le  bacillus anthracis sont en cause. On peut attraper ces bactéries à cause de l'existence d'une plaie qui n'a pas été bien traitée (coupure, brûlure, morsure, piqûre) ; un bouton mal soigné qui s'infecte ; des soins dentaires mal traités.

Cette infection doit être traitée en urgence, car dans certains cas, ses évolutions peuvent être mortelles.

Ne pas confondre :
attention, ne pas confondre les symptômes avec d’autres maladies comme la gale, l’eczéma ou un ulcère à la jambe. Une infection strictement localisée (pustule ou furoncle) n’est pas une cellulite mais peut le devenir. Toute manipulation intempestive d’un furoncle peut provoquer une cellulite.

Quelles conséquences peut entraîner la cellulite infectieuse ?

Dans certains cas, la cellulite infectieuse peut évoluer en gangrène, méningite, septicémie. Si vous avez le moindre doute que vous avez une cellulite infectieuse, consultez immédiatement, surtout si :
  • vous avez subi des soins dentaires
  • une opération de chirurgie
  • vous avez été mordu par un animal
  • vous avez une plaie non soignée qui s’est infectée.

Tout savoir sur l'aromathérapie et l'alimentation contre la cellulite

Utiliser des huiles essentielles et modifier son régime alimentaire sont deux réflexes efficaces pour prévenir ou réduire l'apparence de la cellulite. Pour entrer dans les détails, nous vous recommandons nos articles consacrés à ces sujets :


Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.6 ( 92 votes )

Bibliographie

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Depuis ses débuts, l'entreprise a toujours été composée d'une équipe d'experts (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) et la pluralité des profils qui se sont succédés a permis de construire une base de connaissances qui s'enrichit continuellement. Aujourd'hui encore, notre équipe pluridisciplinaire travaille à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits.