Les différents types de verrues

Les verrues ont mauvaise réputation, et c’est peu dire ! Dangereuses, contagieuses, laides, tenaces… les rumeurs les plus folles courent à leur propos. Ont-elles réellement mérité toutes ces accusation ?

Eh bien non ! Les verrues sont en effet provoquées par des virus tout à fait bénins, appelés papilloma virus. Elles sont donc inoffensives et la plupart du temps, elles s’en vont d’elles-mêmes au bout de quelques mois. Tenaces, non plus donc. Le risque de contagion quant à lui reste très minime. Se pose donc une question esthétique… Et c’est sûrement ce qui leur fait si mauvaise presse !

Sur les pieds, les mains ou même à des endroits plus inattendus comme sur le visage ou le dos, la verrue se niche. Mais s’agit-il toujours du même type de verrue ? 

Verrue vulgaire

Les verrues vulgaires sont très fréquentes, ce sont d’ailleurs les plus répandues, notamment chez les enfants et les adolescents. Elle se situent surtout sur le dos des mains et sur les doigts. Il se peut aussi qu’elles apparaissent sur les orteils et plus rarement, sur les genoux ou les coudes. Pour les reconnaître, il faut se fier à leur forme circulaire en dôme. Cette excroissance cutanée est souvent rugueuse et donc blanchâtre. Ce genre de verrues peut aussi se développer par groupe. Comme toutes les autres verrues, elles sont bénignes et ne présentent donc aucun danger. Il se peut d’ailleurs qu’elles disparaissent au bout de quelques mois sans même y avoir touché. Étant la plupart du temps sur les mains, il est vrai qu’elles peuvent constituer une gène au quotidien, notamment esthétique. 

Les verrues vulgaires sont indolores, cependant il est possible qu’une d’entre elle s'immisce autour de l’ongle voire en dessous de ce celui-ci. Dans ce cas précis, c’est un plus gênant et parfois très douloureux. D’autant plus qu’elle peut sérieusement déformer votre ongle. Il est conseillé d’aller consulter un dermatologue pour ne pas en arriver là...  

Les verrues filiformes sont également des verrues vulgaires mais cette fois-ci de forme allongée. Comme les verrues planes (voir ci-dessous), elles ont tendance à se développer au niveau du visage, notamment près de la bouche. Les zones de rasage sont aussi plus particulièrement touchées, comme les aisselles par exemple.

Verrue plantaire

La verrue plantaire est, comme son nom l’indique si bien, une verrue qui se développe au niveau de la plante des pieds. Si elle est  souvent distinguée de la verrue vulgaire, c’est pourtant la même, mais qui a la spécificité de pousser à cet endroit en particulier. Elle se caractérise aussi par une excroissance rugueuse, parfois étendue sur la plante du pied. Elle s’accompagne aussi de petits points noirs dans l’excroissance qui correspondent en fait à de petits vaisseaux sanguins. C’est d’ailleurs pour cela que certaines personnes se plaignent de saignements au niveau de la verrue. En raison de sa localisation particulière, elle peut être douloureuse, notamment en marchant. En effet, la plante du pied supporte le poids du corps tout entier, une forte pression est donc exercée sur la verrue quand on est debout ou en marche. Etant contagieuse, il faut être assez vigilant pour ne pas la transmettre aux autres, en faisant attention de ne pas entrer en contact ou même par contact intermédiaire avec quelqu’un. Elle peut aussi s’autotransmettre, d’un pied à l’autre par exemple, ces conseils s’appliquent donc à vous-même !
Comme la verrue vulgaire, elle disparaîtra dans tous les cas d’elle-même dans une période inférieure à deux ans. Mais vous pouvez aussi vous en débarrasser avant si vous n’êtes pas patient ou qu'elle vous incommode.

Verrue plane

La verrue plane, elle, se différencie par sa forme et sa localisation. Bien que nous puissions en avoir sur les pieds ou autre, les verrues planes se développent essentiellement sur le visage ou dans le dos. De petite taille, entre 3 et 4 mm de diamètre, elle sait se faire discrète tout de même car son coloris se confond généralement avec celui de la peau, rosé. De plus, la surface est relativement lisse contrairement à une verrue vulgaire souvent rugueuse. Commes les autres, elle est due à un papilloma virus qui profite parfois d’une micro-lésion épidermique pour se développer sur la peau. Une fois encore, elle finira toujours par partir d'elle-même, bien que des traitements existent. On peut comprendre que l’on veuille se débarrasser d’une verrue sur le visage...

Verrue génitale

Eh oui, malheureusement il existe aussi des verrues génitales. A l’origine, il s’agit également d’un papilloma virus, mais pas le même. La verrue génitale se distingue donc de ces collègues. Situées dans les parties génitales de l’homme ou de la femme, elle est sexuellement transmissible, on parle de condylome. Elle est donc classifiée dans les IST, infections sexuellement transmissibles. 
Contrairement aux autres, la verrue génitale peut être dangereuse pour la santé car elle augmente le risque de cancer du col de l’utérus. Cela dit, la plupart du temps, aucun symptôme n’apparaît et cette pathologie s’en va après quelques temps. Elle est en fait très fréquente chez les personnes sexuellement actives.


Ce produit a bien été ajouté à votre panier
Quantité
Total
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a un produit dans votre panier.

Frais de ports offerts à partir de 50€ ! (en France et en Belgique)

Prix des produits
Emballages
Frais de port 
Total
Continuer mes achats Régler la commande
Avec cette commande, la Compagnie des Sens vous offre