Qu'est-ce qu'une brûlure ?

Vous vous êtes sans doute déjà brûlé la main en sortant votre gratin du four, et vous êtes dit qu'il était étrange d'avoir si mal et de n'avoir qu'une petite marque rouge. 

Même si les brûlures ne sont pas toujours visibles, elles peuvent être en effet assez douloureuses et les autres symptômes peuvent mettre quelques minutes à apparaître (cloques, infections,…). Mais vous devez surtout vous demander ce qu'est réellement une brûlure et ce qu'il arrive à votre main devenue toute rouge ! 

La Compagnie des Sens vous explique.

Article rédigé par Cyprien 22/10/2015 pour La Compagnie des Sens.

Que se passe-t-il lors d'une brûlure ?

Lorsque vous vous brûlez, votre peau subit des lésions plus ou moins grave selon la chaleur de la source de la blessure (ou sa nature) et la durée pendant laquelle vous y avez été exposé. Elles peuvent être d'origine thermique, chimique ou éléctrique.

Une brûlure engendre une destruction du revêtement cutané qui sert normalement à protéger le corps contre les agressions extérieures créant ainsi un risque important d'infection.

Les conséquences ne sont souvent qu'à court terme et se limite à des contraintes pratiques (vous êtes handicapé par la douleur) ou esthétiques. Cependant dans le cas d'une brûlure second ou troisième degré sur une partie étendue du corps peut engendrer des troubles de l'hydratation et des infections assez graves. Cela peut aller jusqu'à un pronostic vital défavorable. 

La gravité d'une brûlure dépend de plusieurs facteurs : étendue de la zone touchée, profondeur de la blessure ainsi que la nature du sujet touché : ses potentiels antécédents ainsi que son âge. En effet, plus on se rapproche des deux extrémités d'âge, et plus la couche de peau est fine et fragile et est donc sensible aux brûlures.

Les différentes couches de la peau

Il existe différentes couches de peau, chacune ayant un rôle bien particulier :

  • Lacouchecornéesupérieure : elle est composée de cellules mortes qui correspondent à la fin du cycle de vie de la peau et qui finissent par se détacher.
  • L'épiderme : c'est la seule couche touchée lors d'une brûlure au premier degré (mise à part bien sur la couche cornée supérieure qui fait office de première protection face à la brûlure.
  • Lacouchebasale (ou de Malpighi) : c'est la couche au sein de laquelle les cellules composant la peau se dupliquent et régénèrent la peau. Lorsque cette couche est atteinte par la brûlure, on parle alors d'une brûlure au second degré.
  • Lederme (ou tissu de soutien) : c'est par cette couche que la peau est alimentée en ressources. Elle est composée de vaisseaux nourriciers et de terminaisons nerveuses. Si vous ne ressentez pas de douleur lors d'une grosse brûlure, c'est sûrement que vous avez atteint cette couche. Foncez alors à l'hôpital le plus proche, il est probable que ce soit une brûlure au troisième degré !

Dans le cas d'une brûlure au troisième degré ou même d'une au second degré assez profonde, il se peut qu'il faille effectuer une greffe de peau car la celle-ci pourrait ne plus pouvoir se régénérer. Même sans aller jusque là, plus la brûlure est large, profonde et importante et plus la cicatrisation sera longue

Direct aux urgences ou pas ?

Il faut déterminer la gravité de la blessure mais il se peut que vous ne vous en rendiez pas compte ou que vous préfériez voir ça une fois arrivé aux urgences même si la blessure n'est pas forcément importante et cela se comprend ! 

  • NON : lorsque la brûlure est une brûlure au 1er degré ne couvrant pas tout le corps ou une brûlure au 2nd degré ne dépassant pas les 15% chez l'adulte et 8% chez l'enfant
  • OUI : dans le cas inverse, c'est à dire lorsque la surface brûlée implique l'incertitude du pronostic vital (brûlure au moins au second degré sur au moins 15% du corps pour l'adulte et 8% chez l'enfant). Si la personne doit être réanimée, cela doit se faire particulièrement rapidement en cas de brûlure.

Quelques faits et chiffres

Voici quelques chiffres pour que vous sachiez quelles précautions prendre en vous appuyant sur ce qui arrive tous les jours en France :

  • On dénombre 50 000 accidents de brûlure tous les ans en France 
  • 4 à 7% des accidents domestiques des enfants sont directement liés aux brûlures. Elles arrivent souvent vers deux ans et se déroulent le plus souvent dans la cuisine et avec un liquide chaud. Vous savez donc ce qu'il vous reste à faire en terme de précautions !
  • Les brûlures en extérieur ont surtout lieu pendant l'été et les vacances scolaires
  • Dans près de 75% des cas, les accidents sont domestiques et de loisir
  • Les accidents au  travail sont presque toujours dus à un manquement au suivi des règles de sécurité.
  • Avec les nouveaux moyens et nouvelles normes de sécurité dans les habitations, les incendies de maison sont devenus plus rare en France.

Et voilà, vous savez tout sur les brûlures. Si vous voulez savoir commet traiter un brûlure juste après n'hésitez pas à aller voir notre article sur comment agir en cas de brûlure. La Compagnie des Sens vous souhaite un bon et prompt rétablissement si vous avez été touché par une grosse brûlure !

Calmer une brûlure naturellement

l'huile essentielle de Lavande Aspic
l’huile essentielle de Géranium Rosat
l’huile essentielle de Tea Tree
l'huile végétale d'Argan

Pour découvrir le mélange et acheter les huiles essentielles, cliquez sur le lien suivant :

decouvrir le remede

Ce produit a bien été ajouté à votre panier
Quantité
Total
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a un produit dans votre panier.

Frais de ports offerts à partir de 50€ ! (en France et en Belgique)

Prix des produits
Emballages
Frais de port 
Total
Continuer mes achats Régler la commande
Avec cette commande, la Compagnie des Sens vous offre