Adultes, la varicelle ne vous a pas oubliés !

            

Vous pensiez y échapper n’est-ce pas ? Si, si, vous aviez un petit espoir que la varicelle vous ait oublié à vie. Eh bien non, il ne faut pas rêver ! 700.000 personnes sont touchées chaque année, mais heureusement 90% sont des enfants de moins de 10 ans, car malgré leur fragilité, ce sont eux qui vivent le mieux ce virus et qui en guérissent rapidement sans séquelles. 

Elle n’épargne pas les adultes pour autant et le problème c’est que ces derniers sont réellement conscients de la varicelle (ce qui la rend plus difficile à gérer) et qu’elle peut apparaitre à n’importe quel moment. La différence entre l’avoir à 5 ans ou à 30 ans, c’est la manière dont vous allez le vivre, mais surtout les conséquences qu’elle peut avoir. En effet, la varicelle est considérée comme une maladie à risque pour les adultes. 


La Compagnie vous en dit plus sur la varicelle chez l’adulte. 

Article rédigé par Sophia le 15/10/2015, pour la Compagnie des Sens.

Varicelle, késako ?

La varicelle est un virus qui s’appelle virus varicelle zona, le VZV plus précisément.  Il porte le nom de zona car ce dernier se loge dans le système nerveux et peut y rester pendant plusieurs années et se réactiver pour provoquer le zona. Néanmoins, le VZV concerne surtout la varicelle qui est une maladie généralement réservée aux enfants, elle apparaît le plus souvent entre 1 et 10 ans. 

Cette maladie principalement bénigne se transmet par contact direct avec des personnes contaminées, ou par les voies respiratoires. Normalement, une fois que la varicelle a été contractée une première fois, le risque d’en souffrir à nouveau est quasi-nul.
 

D’autre part, l’incubation du virus se situe entre 10 à 20 jours après la contamination. La varicelle est une maladie très contagieuse, et il faut savoir que lorsqu’une personne l’a contracte,  elle sera contagieuse avant même l’apparition des premiers symptômes. La varicelle dure environ une semaine

Symptômes

Les symptômes sont similaires à ceux des enfants : 

  • Légère fièvre, qui ne devrait pas dépasser les 38° 
  • Eruption de boutons, qui commence souvent au niveau du cuir chevelu, la nuque et qui évolue le long du corps. 
  • Fortes démangeaisons

Chez l’adulte, on peut retrouver des : 

  • Douleurs musculaires
  • Fatigue, manque de fer etc… 
  • Déshydratation

Remarque : les éruptions cutanées se font par des poussées successives, c’est-à-dire que plusieurs « groupes » de boutons seront à des stades différents d’évolution tout au long de la varicelle. Les boutons finissent par s’assécher et former des croûtes ce qui annonce la guérison du virus et signe l’arrêt de la contagion.
De plus, il est évident que la cicatrisation est moins rapide et efficace que chez l’enfant. 

Adultes : complications importantes

  • Contracter la varicelle étant adulte, la difficulté est différente, elle ne réside pas dans le fait de résister à la tentation de se gratter mais plutôt d’essayer d’éviter les complications. Par exemple, il faut s’inquiéter si le malade présente des problèmes respiratoires ou troubles du cerveau car il pourrait s’agir d’une encéphalite, d’une méningite ou encore myélite.  

  • Quelques chiffres : le risque de décès est 7,5 plus élevé pour les 15-24 ans et (accrochez-vous bien !) 174 fois plus élevé pour la tranche d’âge des 45 ans et plus. On peut en conclure, que plus l’âge est avancé, plus le risque de complications est élevé. 

  • Risque de problèmes respiratoires : la pneumonie varicelleuse. C’est un problème qui se présente au niveau pulmonaire sous forme de toux, de douleurs thoraciques, de difficultés respiratoires (voire détresse aigüe).

Complications : cas particuliers

  • Lorsque la varicelle s’attaque à des personnes dont le système de défense immunitaire est défaillant, comme par exemple les personnes atteintes de cancers ou de VIH. Ils doivent absolument être suivi sérieusement, car ils ont besoin d’anticorps spécifiques.  

  • Lorsque qu’elle s’attaque à une femme enceinte, en début de grossesse elle peut provoquer des conséquences graves pour le développement du fœtus. A l’approche de l’accouchement, elle peut provoquer une varicelle néonatale pour le nouveau-né, ce qui peut engager son pronostic vital

Quelles précautions ?

  • Evitez les contacts physiques avec les enfants malades et les personnes atteintes de zona, car ils peuvent transmettre le virus de la varicelle. 
  • Le vaccin : technique très recommandée pour les adultes (plus de 12 ans) qui n’auraient pas encore contractés la varicelle. Si le vaccin est une réponse instantanée au contact d’un malade, il faut qu’il soit réalisé dans les 3 jours.
  • Injections d’immunoglobulines permet de diminuer le risque de contamination dans les 72 heures après un contact avec un individu infecté. 

Ces deux techniques sont efficaces à 90% pour prévenir la varicelle et l’apparition des symptômes. 
N.B. : Vaut mieux éviter l’utilisation d’aspirine, de corticoïdes, et de médicaments type ibuprofène. Ils risquent d’aggraver la maladie.

En conclusion...

La varicelle chez l’adulte est plus complexe que chez l’enfant. Le risque de complications est largement plus élevé, ainsi que le niveau de gravité de ces dernières. Ainsi, il faut surveiller sérieusement une varicelle chez un adulte, guetter tout signe qui semble anormal et consulter un médecin dés l’apparition des premiers symptômes de la varicelle : fièvre, éruption cutanée, démangeaisons, fatigue…  Ce virus est dangereux pour un adulte, voire pourrait engager son pronostic vital. La varicelle pourrait bien se dérouler et guérir correctement, sans aucune complication, mais restez tout de même vigilant pendant la semaine où le virus vous a envahit.  

Varicelle, au secours !

l'huile essentielle de Lavande Fine
l’huile essentielle de Tea Tree
l’huile essentielle de Niaouli
l'huile végétale d'Argan

Pour découvrir le mélange et acheter les huiles essentielles, cliquez sur le lien suivant :

decouvrir le remede

Autres articles la varicelle

Qu'est-ce que la varicelle ? 

La varicelle est devenue la maladie la plus banale du XXIe siècle : on s’y attend, on l’a et elle passe. Néanmoins, comme tout traumatisme pour le corps, il faut la suivre de près, car elle peut être dangereuse pour certaines personnes. 

Varicelle, causes et symptômes 

Eviter de se gratter et d'avoir des cicatrices pendant la varicelle

La varicelle fait partie de ces vilaines maladies sur lesquelles nous n'avons que peu d'impact et que nous ne pouvons, que subir, de son déclenchement à sa fin. Et lorsqu’elle arrive, c’est toujours la même rengaine : ça gratte, ça gratte, ça gratte ! Voici quelques astuces pour ne pas gratter et ainsi éviter les cicatrices.  

 Comment ne pas se gratter pendant la varicelle ?


Ce produit a bien été ajouté à votre panier
Quantité
Total
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a un produit dans votre panier.

Frais de ports offerts à partir de 50€ ! (en France et en Belgique)

Prix des produits
Emballages
Frais de port 
Total
Continuer mes achats Régler la commande
Avec cette commande, la Compagnie des Sens vous offre