Tiques et puces: quelles différences ?

Les tiques et puces sont classées toutes deux dans la catégorie des parasites et s’attaquent à peu après aux même cibles. Mais en réalité, les tiques et puces ne sont pas du tout pareil. Attention alors à ne pas faire d’amalgame ! Connaissez-vous les différences entre les deux ?

Autres articles en lien avec les puces et les tiques

  1. Lutter contre les puces et les tiques avec les huiles essentielles
  2. Puces et tiques : quelles différences ?
  3. Les puces chez l'être humain
  4. Morsures de tiques

Les tiques

Eh oui, pour commencer cet article en douceur, une petite précision de la langue française s’impose. Le mot “tique” et féminin, donc vous pouvez d'ores et déjà oublier la phrase “le chien a un tique” ! Une tique, de son nom scientifique et biologique “Ixodida”, est un acarien ectoparasite des vertébrés. Ectoparasite, car elle vit à la surface d’un autre être vivant, alors nommé un hôte. La tique est donc dépendante d’autres êtres vivants pour se développer mais passe cependant par trois cycles de vie.

Le premier est la phase de naissance, la tique éclot, se métamorphose et part à la conquête d’un hôte afin de pouvoir se nourrir. Ensuite, la tique passe un autre cycle ancrée sur la surface de la peau des mammifères, des oiseaux, des reptiles... Les tiques sont connues car ils s’attaquent très souvent à nos animaux de compagnie et même à l’homme. Lorsque la tique a trouvé son hôte, elle le mort à l’aide de sa tête composée d’un rostre. Chez les tiques, ce sont les femelles les plus repérables car beaucoup plus grosses naturellement et lorsqu’elles sont gorgées de sang. Le fait de se nourrir autant leur permet de pouvoir se reproduire en pondant des milliers d’oeufs. À noter tout de même que très peu de tiques arrivent à l’âge adulte.

Les puces

Une puce, contrairement à la tique, n’est pas un acarien mais un insecte. Les puces, de leur nom scientifique et biologique des aphaniptères, sont caractérisées par leur appareil buccal piqueur suceur. Tout comme les tiques, les puces sont des ectoparasites. Elles vivent donc aussi en s’invitant sur la surface de la peau d’autres être vivants. Les puces peuvent infester des oiseaux et des mammifères (comme l’homme) et se nourrissent de leur sang. Pour l’anecdote, certaines puces de très grandes tailles et primitives découvertes en Mongolie-intérieure auraient pu infecter les dinosaures…

Les puces ont la particularité de se développer très vite. En effet, à peine trente minutes après l’invasion de leur hôte, elles attaquent leur repas et se nourrissent de son sang. Suite à ce premier festin (48h après), la puce peut pondre 50 oeufs par jour sur une période allant de 50 à 100 jours, je vous laisse donc faire le calcul ! En moyenne cependant, une puce pond entre 20 et 30 oeufs par jour. Ensuite, les bébés puce se développent : oeufs, larves, nymphe et papa puce. Les puces sont sauteuses et peuvent se déplacer d’un endroit à un autre en faisant des bonds. Voilà, vous savez tout sur ces petits parasites qui investissent notre quotidien. Pour pouvoir les traiter, il faut traiter l'environnement dans lequel ils vivent.


Ce produit a bien été ajouté à votre panier
Quantité
Total
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a un produit dans votre panier.

Frais de ports offerts à partir de 50€ ! (en France et en Belgique)

Prix des produits
Emballages
Frais de port 
Total
Continuer mes achats Régler la commande
Avec cette commande, la Compagnie des Sens vous offre