L’énurésie nocturne chez l’adulte : quelle causes et solutions ?

On parle de pipi au lit quand on est six ans mais plutôt d'énurésie nocturne quand on en a trente-six… Souvent mal vécu, le terme d'énurésie nocturne est plus appréciable en société. Pourtant ! Le principe reste le même. Très gênante, l'énurésie nocturne est qualifiée de "tabou". Eh oui, le pipi au lit est souvent associé aux enfants, comme si ce phénomène ne touchait que les garçons et les filles de moins de huit ans. Et bien non, pour de multiples raisons les adultes sont eux aussi touchés par l’énurésie nocturne. Mais pourquoi ?

Petite définition de l'énurésie nocturne

L’énurésie nocturne ou le pipi au lit se traduit par des mictions (action d’uriner) incontrôlables et irrépressibles durant la nuit. Les mictions de l’adulte, pourtant contrôlées le jour, sont alors involontaires la nuit. Ce phénomène, parfois tabou, touche pourtant entre 2% et 3% de la population. Chez les petits enfants, l’énurésie nocturne est très souvent une étape de la croissance, du développement du corps en passant du système nerveux à la vessie, le corps grandit et puis l’énurésie cesse. Chez l’adulte, les causes sont multiples et ne résultent pas d’un problème de croissance. En réalité, l’énurésie nocturne chez l’adulte est un symptôme plus que la maladie.

L'énurésie chez les adolescents

Elle est souvent causée par un trouble affectif pour les jeunes adolescents qui se traduit par un certain refus de grandir, un stress important…

Cela peut également résulter d’une maladie organique. On retrouve généralement ici les malformations de l’appareil urinaire d’origine génétique, les infections urinaires, etc… Ce soucis arrive aussi dans les cas d’immaturité de la vessie ou de mauvaise régulation hormonale induisant une production d’urine trop importante. Cela finis par entrainer une multiplication du risque de « drames nocturnes ».

Un accident si vite arrivé !

Tout d’abord, il faut savoir que l’énurésie nocturne chez l’adulte peut être accidentelle. En effet, deux situations peuvent provoquer des mictions incontrôlées durant la nuit et ce totalement occasionnellement.

  • Premièrement, une consommation excessive d’alcool augmente la production d’urine et l’état d’ébriété peut altérer le réveil lors du besoin d’aller uriner.
  • Ensuite, une énurésie nocturne peut survenir accidentellement lorsque la personne rêve qu’elle est aux toilettes ou dans un endroit propice pour uriner. Dans ce cas-ci, le subconscient provoque un relâchement accidentel de la vessie par une transposition du rêve et la réalité.
​Ces deux cas de figure sont très souvent les causes d’un accident “pipi au lit’. 

Enfin, certaines études font ressortir que les fumeurs qui toussent plus que les personnes non-fumeuses, sont particulièrement touchées par l'énurésie. Le fait de tousser peut en effet causer parfois certaines "fuites incontrôlées".

Des causes multiples

Cependant, si le phénomène se répète souvent et voire plusieurs fois par semaine, que l’énurésie montre une certaine récurrence, il faut alors analyser l’aspect psychologique. En effet, un choc émotionnel ou un fort stress peuvent provoquer des fuites urinaires durant la nuit. Mais pas que.

Et oui, l’âge a aussi son rôle à jouer ! Si l’énurésie nocturne apparaît assez tard, des causes physiologiques sont alors à explorer. En effet, des pathologies qui surviennent lorsque l’on prend de l’âge, tels que le diabète ou une hypertrophie de la prostate, peuvent expliquer des cas d’énurésies nocturnes. A noter que 30% des personnes âgées de 75 ans sont touchés par l’incontinence. les cas les plus fréquents sont liés à une insuffisence du sphincter, ou bien au fait que la vessie est trop distendue.

Le saviez-vous? Chez les personnes âgées, l'énurésie peut aussi arriver à cause de maladies cognitives comme la maladie d'alzheimer par exemple.

Selon l’origine de l’énurésie nocturne, la prise en charge médicale ne sera pas la même. N’hésitez pas à consulter votre médecin, l’énurésie nocturne n’est pas une honte !

Quelques remèdes possibles

  • L'alarme stop-pipi:
L’alarme « stop-pipi » peut être conseillée par les médecins pour lutter contre l’énurésie chez les adultes. Le système est très simple : l’alarme sonne dès la première goutte d’urine détectée. La personne se réveille alors  et peut se rendre aux toilettes. D’après les études diverses, ces alarmes serait plutôt performantes avec près de 70% de réussite. Les prescriptions pour ce type d’appareil ont de 3 à 4 mois, et il n’y a pas beaucoup de rechute.
  • Les médicaments:
Il existe un médicament que  le médecin peut prescrire. Il est à base de desmopressine. C’est un médicament qui permet de bloquer la sécrétion d’urine pendant la nuit. Si la réussite de ce médicament approche celle de l’alarme, les taux de rechute sont plus alarmant ici !

Il est souvent conseiller d’allier ces deux traitements pour lutter avec beaucoup d’efficacité  contre l’énurésie et éviter les cas de rechutes.

  • les bonnes habitudes de vie pour éviter l'énurésie:
Il faut boire avec raison et limiter la consommation exagérée de liquide. De même, évitez de boire du café ou des boissons gazeuses. Cela vous aidera à limiter les risques d’irritation de la vessie, parfois cause d’énurésie.

Ce produit a bien été ajouté à votre panier
Quantité
Total
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a un produit dans votre panier.

Frais de ports offerts à partir de 50€ ! (en France et en Belgique)

Prix des produits
Emballages
Frais de port 
Total
Continuer mes achats Régler la commande
Avec cette commande, la Compagnie des Sens vous offre