Les ongles incarnés sont un vrai calvaire ! Ils sont disgracieux, très douloureux et nous empêche parfois même de marcher ! Et parfois, la situation est telle qu'il devient nécessaire d'opérer. En quoi consiste cette opération ? Et quand faut-il commencer à se poser la question ?

L'opération de l'ongle incarné

La formation et surtout l’évolution d’un ongle incarné peut entraîner une prise en charge chirurgicale. L’opération d’un ongle incarné se fait sous anesthésie locale, et le traitement chirurgical est définitif en tout cas, se veut l’être. L’opération se fait quand les précédents traitements ne font plus effet et que l’infection revient sans cesse. Lorsque l’ongle incarné récidive, la personne peut être pris en charge par les hôpitaux. Aussi, lorsqu’un ongle incarné est beaucoup trop douloureux et handicapant, il peut être opéré. Il existe différents types d’intervention chirurgicales. Des traitements sont plus doux que d’autres, dans l’opération en elle-même. Cependant, la convalescence est souvent la même : du repos.

L’opération la plus fréquente consiste à enlever seulement le fragment d’ongle dans la chair ainsi que la partie infectée. Cette opération permet de contrer toutes les éventuelles récidives des ongles. Ensuite, dans des cas d’hypertrophie (une augmentation de volume) de l’orteil ou du doigt, une partie de la pulpe doit être retirée également. Dans des cas extrêmes d’infections et de récidives, il faut aller jusqu’à retirer la matrice pour venir à bout des ongles incarnés. La matrice de l’ongle est la base de l’ongle qui produit de la kératine. Ce sont les trois principaux de type de chirurgie qui sont pratiquées en cas d’ongle incarnée. Cependant, les mesures à prendre diffère en fonction de chaque personne et de ces antécédents médicaux.

Quand consulter son médecin traitant ?

Un ongle incarné n’est pas une pathologie grave mais ils s’infectent très vite. Alors, comment savoir s’il est nécessaire ou non de prendre rendez-vous chez votre médecin traitant ? Il y a plusieurs cas de figures.

  • Tout d’abord, si votre incarné n’est pas douloureux et que vous n’avez pas de maladie chronique de type diabète, vous pouvez rester chez vous. Même si votre ongle présente un début d’infection, vous pouvez a priori le soigner en restant au chaud ! Tout de même il est important de prendre des médicaments au besoin et de surveiller son ongle.
  • Puis, si vous êtes diabétique, malade cardiaque, des artère ou avez une immunité faible : prudence.
  • En outre, si votre ongle provoque la formation d’un gros bouton rouge et qu’il s’infecte, consultez votre médecin traitant dans les prochains jours.
  • Enfin, si votre ongle incarné persiste et que vous ne parvenez pas à le faire disparaître : mauvais signe, c’est un coriace. Notamment si vous observez des gonflements, des rougeurs, du pu et peut être même de la fièvre : filez chez le médecin dans la journée !


Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 3.8 ( 8 votes )

Autres articles liés

Bibliographie

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Notre équipe pluridisciplinaire (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) est composée de 6 personnes, travaillant à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits. Pour en savoir plus : comment sont rédigés nos conseils ?