Au pays des noctambules en effet, une nouvelle référence est en train de naître : l’huile essentielle de Marjolaine à Coquilles. Cette huile essentielle est unique. À la fois tranquillisante et sédative, elle détend les muscles et apaise le système nerveux.

Article mis à jour en janvier 2019

Comment l'utiliser ?

L’huile essentielle de Marjolaine à Coquilles peut s’utiliser par voie cutanée, orale et respiratoire. Dans le cas de l’insomnie, c’est par voie cutanée qu’elle est le plus efficace .

Par voie cutanée

Avant de se coucher, 1 goutte pure d’huile essentielle de Marjolaine à Coquilles sur le plexus solaire, à masser doucement.

Et en synergie ?

Dans un flacon, mélangez :

- 30 gouttes d’huile essentielle de Lédon Groenland
- 15 gouttes d’huile essentielle de Marjolaine à Coquilles
- 15 gouttes d’huile essentielle de Ravinstara
- 60 gouttes d’huile végétale d'Argan

En application cutanée, appliquez 4 à 6 gouttes de cette synergie soit sur le plexus solaire, soit sur la voûte plantaire, soit sur la face interne des poignets, avant le coucher. À répéter selon le besoin.

Comment fonctionne-t-elle ?

Rien de magique, l’huile essentielle de Marjolaine à Coquilles tire ses propriétés de 4 composants biochimiques qui se complètent parfaitement.

Deux relaxants musculaires

Le terpinèn-1-ol-4, de la famille des alcools monoterpéniques, est présent à 20-30% dans l’huile essentielle de Marjolaine. Bien connu pour son admirable spectre antibactérien, cet alcool est un aussi un hypotenseur par relaxation musculaire vasculaire très efficace. Le mycrène, dosé entre 2 et 3%, de la famille des hydrocarbures monoterpéniques, est un sédatif et relaxant musculaire majeur.

Deux anxiolytiques

Le linalol, de la famille des alcools monoterpéniques, présent entre 5-10%, est un sédatif et anxiolytique majeur bien connu. Le linalol agit directement sur les synapses de notre cortex cérébral, en limitant la libération du glutamate potassium-stimulated (le neurotransmetteur excitateur le plus important du système nerveux central). L’acétate de linalyle, présent à environ 2%, fait partie de la famille des esters monoterpéniques. Son action sur les synapses est très similaire à celle du linalol. Rien d’étonnant d’ailleurs, l'acétate de linalyle étant un dérivé du linalol. 

En agissant sur les muscles et sur le cortex cérébral, on comprend mieux les étonnants résultats de l’huile essentielle de Marjolaine à Coquilles contre les insomnies. Sa réputation galopante est donc amplement justifiée.

A partir de quel âge ?

Cette huile essentielle est très souple d’utilisation, et peut être utilisée par les jeunes bébés et les femmes enceintes de plus de trois mois. Elle est en outre dénuée de composants allergènes.
 

A propos de l'insomnie

L’insomnie est un problème très répandu. Elle toucherait plus de 10% de la population. Les toutes premières causes d’insomnie sont le stress (l’angoisse parfois) et l’agitation de notre système nerveux. Viennent ensuite la consommation de substances excitantes (café, alcool, tabac), les nuisances sonores ou lumineuses, et surtout les troubles digestifs. Parfois aussi, la cause de l’insomnie est organique : un dérèglement hormonal (pendant la grossesse souvent), syndrome des jambes sans repos, apnée du sommeil, etc.

Quelle que soit la cause de votre insomnie, elle a souvent des conséquences généralisées, et affecte à la fois notre système nerveux et notre système musculaire. C’est pourquoi il est nécessaire d’agir conjointement sur l’un et sur l’autre.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.4 ( 7 votes )

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Notre équipe pluridisciplinaire (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) est composée de 6 personnes, travaillant à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits. Si vous avez une question à nous poser, rendez-vous sur le forum, nous vous répondrons chaque jour de la semaine. Vous pouvez aussi nous contacter par mail.