Transpiration, déshydratation, malaise général… Ne cherchez plus : vous avez de la fièvre ! La fièvre se traduit par une température corporelle anormalement élevée, ça tout le monde le sait. Mais qu’en est-il exactement ? Quels sont les caractéristiques de la fièvre, son origine, son rôle, ses symptômes et ses causes ? La Compagnie des Sens est partie à la recherche d’indices et a mené l’enquête, afin de vous éclairer un peu plus sur la fièvre !

Article mis à jour en janvier 2019

Petite définition de la fièvre

La fièvre n’est pas une maladie en soi. Et oui ! Lorsque l’on dit “j’ai de la fièvre” ce n’est pas comme avoir le rhume ou la gastro. La fièvre est une réaction de notre organisme. Lors d’une infection, d’une inflammation, bref d’une attaque extérieure : notre organisme réagit et se bat. En effet, quand le corps humain est agressé, il se protège en faisant intervenir notre système immunitaire. La système immunitaire agit par l’intermédiaire de plusieurs cellules ; notamment les cellules macrophages. Ces cellules sont chargées de photocyter (englober et détruire) les agents qui sont pathogènes, c’est-à-dire responsables de l’agression. Les macrophages vont également libérer une substance à l’origine de l’augmentation de la température dans le corps : c’est ce qu’on appelle la fièvre.

L'objectif de la fièvre est d’aider notre système immunitaire à combattre. Pourquoi ? Et bien car une température élevée constitue un environnement hostile et inapproprié pour le développement des agents infectieux. La fièvre est un processus évolutif qui se déroule en trois phases : la montée thermique, le plateau d'hyperthermie et la défervescence. C’est-à-dire que le corps monte en température, jusqu’à atteindre la chaleur souhaitée pour combattre l’envahisseur, puis la fièvre retombe. La fièvre agit comme un véritable thermostat : la température monte mais quand celle-ci atteint le degré souhaité, elle rechute. Les mécanismes de l’organisme interviennent pour éviter une fièvre non contrôlée, où la température corporelle ne cesserait de grimper : à terme, cela peut avoir de sérieuses complications.

Les symptômes de la fièvre

Vous le savez maintenant : la fièvre est votre alliée ! Elle est tout simplement un renfort pour aider votre organisme à lutter. Un renfort bien désagréable, certes. Les symptômes de la fièvre sont nombreux et peuvent parfois être très violents. La fièvre se traduit généralement par une sensation de chaleur, et oui la température corporelle du corps monte. Mais elle s’accompagne aussi très souvent de transpiration accrue, de perte en eau et en sel, d’une déshydratation, d’une constante sensation de soif, de perte de poids : en bref d’un malaise généralisé et d’un besoin de rester alité. Patience ! Pendant que vous souffrez le martyre, la fièvre s'occupe de tout :)

Les causes de la fièvre

La fièvre est généralement causée par une infection virale ou bactérienne. Cette agression extérieure provoque ainsi la réaction des cellules à l’origine de la montée en température du corps humain. Mais pas seulement, la fièvre peut être causée par des facteurs beaucoup plus aléatoires tels qu’un coup de chaud ou une insolation, une réaction à un vaccin, à des antibiotiques ou encore à un trouble du système immunitaire. La fièvre peut survenir à la suite d’une brûlure grave ou d’un traumatisme. Dans la plupart des cas elle vous aide à combattre la maladie, ce n’est pas elle qui faut combattre mais les agents pathogènes qui la déclenchent :)

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 5 ( 1 votes )

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Notre équipe pluridisciplinaire (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) est composée de 6 personnes, travaillant à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits. Si vous avez une question à nous poser, rendez-vous sur le forum, nous vous répondrons chaque jour de la semaine. Vous pouvez aussi nous contacter par mail.