Avoir la peau lisse et sans aucune imperfection, c’est le rêve de chacun d'entre nous! Alors, séances d’épilation, rasage, et j’en passe, sont de mise. Mais parfois, après une nuit de sommeil et un réveil plein d’espoir avec cette nouvelle peau, tout retombe lorsqu’un gonflement impétueux vient troubler ce beau tableau. Comment éviter de troubler la trajectoire du poil que l’on coupe et ainsi favoriser l’apparition de ces poils incarné, véritables fléaux esthétiques ?

Dégager les pores de la peau

Tout d’abord, il faut savoir qu’un poil qui suit sa trajectoire, doit passer par les pores de la peau. Obstruer ceux-ci implique donc de mettre une barrière au poil qui continuera de pousser certes, mais sous la peau…

Pour limiter ce risque, il faut prendre l’habitude de gommer sa peau pour faire partir les cellules mortes et ainsi dégager l’ouverture des pores. Pour cela, on pourra utiliser un gant de crin. Cela facilitera la percée de la peau par le poil et effacera donc les risques de “poil incarné”.
De même, toujours pour éviter d’obstruer les pores de la peau, il est très important de bien hydrater la peau. Pensez à nettoyer votre peau avant épilation, ainsi qu’à vous laver les mains. Cela limitera les risques d’apparition de ce petit désagrément.

Ne pas changer la trajectoire du poil

Un poil incarné est celui qui aura vu sa trajectoire de pousse déviée. Pour éviter cela, il faut donc faire en sorte de ne pas influencer le changement de trajectoire du poil. 
Or, les occasions de changer cette trajectoire sont malheureusement multiples. Ainsi, se raser à rebrousse poil, ou bien lors de l’épilation, sont autant de risque de troubler la poussée du poil. Mais on retrouve ce problème également avec les frictions imposées au poil lorsque l’on passe beaucoup de temps au téléphone. De même, porter des habits trop serrés va impliquer une friction importante des poils sous ses vêtements.
Il est donc important d’éviter toutes ces perturbations du sens de poussée du poil.  Pour cela, pensez donc à  vous raser dans le sens du poil, ou encore à éviter de porterdes habits trop serrés.

Attention à l'épilation...

D’autre part, en cas de forte pilosité, il vaut mieux éviter de pratiquer l’épilation à la cire de manière trop répétée. Dans cas cas là, il convient donc de privilégier l’épilation au laser autant que possible.

Si cela est impossible, ou bien que vous n’arriviez pas à vous épiler sans provoquer ces irritations implacables, vous pouvez vous rendre dans un institut de beauté ou bien chez un dermatologue. Celui-ci évitera d’influencer la mauvaise pousse des poils avec des techniques d’épilation plus précises impliquant un risque moins important d’apparition du poil incarné.

Que faire en cas de poil incarné?

En cas d’apparition de poil incarné, malgré toutes ces mesures de préventions, que faire? Il est impératif de ne pas laisser le poil se développer!

Ne pas traiter le problème risque d’entraîner l’apparition d’une infection ou encore pire… d’un kyste abcédé. Ce dernier, très douloureux nécessitera une incision chirurgicale.
Il est donc préférable d’éviter cela, en consultant au préalable un dermatologue.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 0 ( 0 votes )

Autres articles liés

Bibliographie

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Notre équipe pluridisciplinaire (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) est composée de 6 personnes, travaillant à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits. Si vous avez une question à nous poser, rendez-vous sur le forum, nous vous répondrons chaque jour de la semaine. Vous pouvez aussi nous contacter par mail.