5 conseils pour eviter la turista

Avoir une diarrhée aigüe, alors que l’on part en lune de miel avec son conjoint sur une île paradisiaque, gâche un peu le mythe romantique du voyage non ? 

La diarrhée du voyageur, appelée plus communément la turista est une infection principalement bactérienne. C’est un trouble sanitaire qui touche 60 à 80% des voyageurs de courte durée. Rassurez-vous, cette maladie est généralement bénigne. Les possibilités de cas graves touchent les populations fragiles : enfants, personnes âgées ou atteintes d’une maladie chronique (diabète, insuffisance cardiaque…) ou encore ceux qui sont victimes d’une baisse de leurs défenses immunitaires. 


La turista survient dans les trois à cinq premiers jours et se manifeste par une diarrhée liquide, sans fièvre et sans sang et dure environ trois à quatre jours. Voici quelques conseils pour essayer d’éviter le drame de la turista et pouvoir passer des vacances en mode farniente là où il vous plaira. 

Article écrit le 01/09/2015 par Sophia, de la Compagnie des Sens.

Quelles sont les precautions a prendre? 

  • 1. Lavez-vous les mains régulièrement

En général, les mains sont une source principale de contamination. Souvent portées à la bouche, elles sont le principal vecteur de propagation des microbes.
Ainsi, n’oubliez pas de vous laver les mains systématiquement avant et après les repas ou encore en sortant des toilettes avec beaucoup de savon et pendant environ 15 à 20 secondes. Frottez-vous les mains rigoureusement et ne rincez pas tout de suite. Donnez le temps au savon d’agir et donnez-vous le temps de mette du savon partout : mains, poignets, avant-bras et entre les doigts. Si vous risquez de ne pas avoir un accès facile à un point d’eau, il reste une solution : les lingettes antiseptiques et/ou les gels antibactériens à emporter dans vos bagages.  Deux solutions sans rinçage qui restent tout autant efficaces que le savon classique.

  • 2. Evitez l’eau du robinet 

Il est très important de se méfier de l’eau dans les pays qui vous sont inconnus. A l’étranger, l’eau et l’alimentation sont les principales sources de contamination lorsque vous êtes en voyage. Il est certain que vous n’allez pas tous vous aventurez au fin fond de l’Amazonie, mais il est plus question de l’intolérance que peuvent présenter nos intestins occidentaux, peut être un peu trop choyés. 
Ainsi, il est recommandé de ne boire que de l’eau ou des boissons en bouteille.
Il est également préférable de ne pas rajouter des glaçons, au risque qu’ils soient originaires d’une eau contaminée.

  • 3. Ne mangez que des aliments bien cuits 

ATTENTION ! Evitez à tout prix, les aliments crus, surtout en ce qui concerne la viande ou le poisson. Il faut toujours garder à l’esprit que l’origine de la turista est bactérienne et que la cuisson permet de détruire instantanément les microbes éventuels. Lorsque les aliments ne sont pas cuits, le risque d’infection est beaucoup plus élevé.4 - Evitez les crudités, les fruits et les fruits de mer 

  • 4. Evitez les crudités, les fruits et les fruits de mer 

Dans le même esprit que le conseil précédent, évitez les aliments non cuits comme les fruits de mer, les coquillages et les crudités. 
Il est également conseillé de renoncer aux fruits et/ou légumes qui ne peuvent pas être pelés (comme les raisins ou encore les framboises), aux salades qui risquent de ne pas être lavées correctement et d’être porteuses de bactéries.
L’OMS résume ces règles par : « cuire les aliments, les bouillir, les éplucher ou ne pas les consommer. »

  • 5. Méfiez-vous des aliments vendus dans la rue 

La turista est une infection bactérienne due à un faible niveau d’hygiène alimentaire ou hydrique, ainsi beaucoup de voyageurs seront sensibles à ces microbes exotiques. 
Souvent, les vendeurs ambulants proposent des aliments à l’hygiène douteuse et à des conditions de conservation approximatives. 

Nos astuces

Voici nos principales recommandations pour partir en voyage en évitant  d’avoir la turista. Maladie inoffensive, certes, mais qui peut vite gâcher votre séjour, et vous obliger à modifier l’organisation de votre voyage. 

Dans certains cas, il s’agit d’une diarrhée dite « d’acclimatation » liée à une modification des habitudes alimentaires ou un changement de climat. 
Attention aux diarrhées qui s’accompagnent d’une fièvre, de sang ou de glaires dans les selles, il peut s’agir d’une infection plus grave, auquel cas il faut consulter immédiatement un médecin.  

Astuces : 

  • Pensez à emmener avec vous des médicaments pour prévenir la diarrhée, ainsi que la nausée et les vomissements.
  • Dés les premières selles molles, pensez à manger des aliments pour essayer de stopper la diarrhée comme le riz, les carottes ou encore les pommes de terres.  
  • Si la turista est manifestée, pensez à vous hydrater correctement.

Les huiles essentielles contre la diarrhée et la turista

Autres articles sur la diarrhée et la turista

Quels sont les symptômes et les traitements de la turista ? 

La diarrhee ne prévient pas, alors la turista encore moins. On est en train de profiter de ses vacances, jusqu'au moment où l'on se retrouve à courir aux toilettes toutes les deux minutes. Aie ! 

Pas de panique, une fois les symptômes décelés, il suffit de se traiter le plus vite possible pour pouvoir continuer à profiter de son séjour. Découvrez les symptômes et quelles sont les démarches à suivre.

Symptômes et traitements de la turista 


Ce produit a bien été ajouté à votre panier
Quantité
Total
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a un produit dans votre panier.

Frais de ports offerts à partir de 50€ ! (en France et en Belgique)

Prix des produits
Emballages
Frais de port 
Total
Continuer mes achats Régler la commande
Avec cette commande, la Compagnie des Sens vous offre