Mon enfant est-il hyperactif ou simplement agité ?

Votre enfant est une vraie pile électrique, il a de l’énergie à revendre ! Si certains parents se réjouissent de la vitalité de leur enfant, d’autres peuvent s’en inquiéter. Il est naturel en tant que parent de se demander si l’agitation de leur enfant est normale.

Un enfant turbulent n'est pas forcément hyperactif. Il est important de ne pas confondre agitation et hyperactivité !

Autres articles avec les enfants turbulents

  1. Calmer les enfants turbulents avec les huiles essentielles
  2. Pourquoi certains enfants deviennent turbulents ?
  3. Hyperactivité et agitation chez l'enfant : quelles différences ?
  4. Comment favoriser la concentration de son enfant ?

Hyperactivité ou simple agitation ?

Un enfant peut être diagnostiqué hyperactif quand les trois symptômes suivants sont réunis : la difficulté à se concentrer, l'impulsivité et l'agitation.

Par exemple, si un enfant aime monter sur les toboggans et courir dans les couloirs de la maison, mais est tout à fait capable de se concentrer lorsque vous lui racontez une petite histoire, il n'est probablement pas hyperactif. Il s’agira simplement d’un enfant vif. Un enfant qui bouge beaucoup est un bon signe. Cela montre qu’il s’ouvre au monde et est curieux de le découvrir. Son excès d’énergie peut être parfois très épuisant pour les parents, mais cela est très positif et montre le bon développement de cet enfant ! Il est important de ne pas briser sa soif d’explorer le monde.

De manière générale, les enfants sont agités jusqu’à 5-6 ans. Avant cette période, ils n’ont pas encore complétement intégré les règles de vie et de communication. Cependant, chez certains enfants, cette agitation peut s’avérer plus problématique. On détermine qu’environ 5% des enfants sont touchés par un « trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité ». Il convient donc de bien observer le comportement d’un enfant agité sur la durée avant de poser un diagnostic. A-t-il des difficultés à se concentrer ? Est-il étourdi ?

Quand faut-il s'inquiéter ?

Chaque enfant a un tempérament qui lui est propre, il est donc difficile de détailler toutes les situations pour lesquelles les parents doivent s’inquiéter. Mais de manière générale, il est préférable d’aller consulter un spécialiste lorsque :

  • L'enfant ne reste pas en place et est constamment agité
  • Il est régulièrement couvert d’écorchures et de bleus
  • Il a constamment besoin de surveillance sinon il fait des bêtises
  • Il est intenable en public
  • Il a des problèmes de concentration, notamment en classe
  • Il ne prend pas en compte le danger et prend des risques inconsidérés
  • Il est très émotif

4 conseils pour limiter l’agitation de son enfant

L’aider à bien s’endormir

Le sommeil est capital, notamment pour les enfants. Il permet d’éviter le stress et les angoisses. Veillez donc bien à ce que votre enfant ait un cycle du sommeil régulier. Pour les enfants âgés de 5 à 6 ans, le mieux est de les coucher à 20h. en répétant le fameux rituel : brossage de dents, pause pipi, mise au lit avec le doudou et une histoire, des câlins, et des bisous ! Si votre enfant fait de la résistance pour aller se coucher, dites-lui qu’il n’est pas obligé de dormir, mais que le moment est venu de s’allonger au calme.

L’exercer à bien respirer

Avec lui, découvrez la cohérence cardiaque, qui harmonise le rythme des battements du cœur et dope les neurotransmetteurs antistress. Il suffit de compter jusqu’à 5, le temps d’inspirer, ventre gonflé, puis d’expirer durant la même durée. Enchaînez 6 cycles par minute. Et répétez 5 fois, 3 fois par jour, si possible.

Pratiquez une activité physique

Pour se dépenser, rien de mieux que le sport, à condition de le pratiquer avec plaisir. Cela libère la sécrétion d’endorphines, des hormones euphorisantes. Variez les activités physiques : jeux de ballons, vélo, natation, danse, corde à sauter…

Une alimentation pour être en pleine forme
Aidez-le à bien commencer sa journée avec un petit-déjeuner de super héros : du jambon, des œufs brouillés, des produits laitiers, des amandes (pour le magnésium), des céréales (complètes et peu sucrées). Aux repas, prévoyez des légumes secs et/ou des légumes vert foncé, riches en vitamine B. Et pensez aux acides gras essentiels, qui regorgent dans l’huile de colza et les poissons gras comme la sardine. Pour un goûter de champion : du pain et un peu de chocolat noir.

Autres articles en lien avec les enfants turbulents

  1. Calmer les enfants turbulents avec les huiles essentielles
  2. Pourquoi certains enfants deviennent turbulents ?
  3. Hyperactivité ert agitation : quelles différences ?
  4. Comment favoriser la concentration de son enfant ?

Ce produit a bien été ajouté à votre panier
Quantité
Total
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a un produit dans votre panier.

Frais de ports offerts à partir de 50€ ! (en France et en Belgique)

Prix des produits
Emballages
Frais de port 
Total
Continuer mes achats Régler la commande
Avec cette commande, la Compagnie des Sens vous offre