Baby blues, 5 conseils pour y remédier !

On tombe enceinte, on passe neuf mois à l’attendre et enfin bébé est là, mais il n’arrive pas seul parfois, il est accompagné du baby blues. Phénomène éphémère et naturel, le baby blues est caractérisé par une grande tristesse, des larmes, des doutes et de l’anxiété.  Les jeunes mamans sont souvent paniquées par le baby blues, celles qui s’y sont préparées sont tout de même submergées et celles qui n’y ont pas pensé ne comprennent pas leurs réactions et pensent au pire. Le baby blues est intense mais passager (ne doit pas dépasser une semaine à 15 jours), son origine est autant hormonale que psychologique.

Aucun traitement n’est nécessaire pour le baby blues, il faut essayer de ne pas se laisser dépasser par les événements et  de relativiser. La Compagnie des Sens va vous donner 5 précieux conseils pour remédier au baby blues.

Article rédigé par Sophia le 07/10/2015, pour la Compagnie des Sens.

1. du repos

L’accouchement est un moment très fatiguant pour la maman, elle est généralement beaucoup demandée à la suite de cet événement. Elle n’a pas réellement le temps de se reposer dans le calme et la sérénité. Votre corps a besoin de récupérer, alors n’hésitez pas à faire des siestes, écouter de la musique ou encore regarder des films tranquillement, et donc à diminuer le nombre de visites si vous êtes fatigués. Votre entourage comprendra ! Il est important de bien manger et de faire le plein de vitamines D, elle aide à avoir le moral et à donner de l’énergie.

2. ayez confiance en vous !

On sait, le premier enfant c’est effrayant. Les couches, les pleurs la nuit, les biberons, les pleurs incompréhensibles. Ces angoisses « de ne pas savoir bien faire » qui accentuent l’impact du baby blues.

Mais n’oubliez pas que « la connaissance s’acquiert par l’expérience, tout le reste n’est que de l’information » (A. Einstein). Vous deviendrez un maitre dans votre domaine, juste laissez vous le temps d’apprendre. Vous y arriverez haut la main !

3. parlez-en

N’hésitez pas à partager vos angoisses, vos réflexions et vos ressentis. Que ce soit à des professionnels (médecins, sages-femmes, infirmières, puéricultrices etc…) ou que ce soit à votre mari ou encore à votre entourage. Ils sont là pour vous écouter, vous soutenir, vous comprendre et vous conseiller. Ne culpabilisez pas et n’ayez pas honte de pleurer, s’il le faut. Cela vous permettra d’évacuer la pression et vos émotions. Généralement les jeunes mamans n’osent pas en parler car elles culpabilisent de ressentir de la tristesse durant un moment aussi joyeux, mais il faut se forcer à en parler. Garder ses angoisses pour soi ne peut être que mauvais pour ces dernières, et risque de faire durer le baby blues plus longtemps.

4. entourez-vous

Une nouvelle aventure commence,  vous ressentez de grosses responsabilités. Il faut que vous ayez autour de vous le papa, les parents et les amis, ce serait plus « facile ». N’hésitez pas à demander de l’aide à votre entourage. Ce n’est pas parce que vous appelez « au secours » que vous ne serez pas à la hauteur ou que vous serez pas une bonne maman, juste un petit coup de pouce ne vous fera pas de mal. Le jeune papa devra être présent autant pour l’entretien de votre cocon, que pour vous aider à prendre soin de ce petit bout de chou. Le rôle des papas est très important, les jeunes mamans ont besoin de leur soutien psychologique mais aussi physique, c'est la personne qui peut le plus comprendre et l'aider dans son mal-être.

5. surtout... prenez soin de vous !

Vous avez passez neuf mois à vous occuper du bien être de votre bébé et de son arrivée. Il est temps de penser à vous !  Pour faire disparaître ce baby blues, il faut faire retomber la pression que vous vous infligez. Quoi de mieux que de prendre soin de son corps, en se faisant masser, en allant au spa, chez le coiffeur ou l’esthéticienne. De faire une balade dans un endroit qui vous plait, de diner avec vos copines. Oublier votre nouveau rôle pendant quelques heures et retrouvez-vous avec vous-même.

En conclusion...

Il est primordial de rappeler à la jeune maman que le baby blues est anodin et que ce n’est qu’une courte phase. Mais surtout que c’est un phénomène qui est tout a fait compréhensible, ses causes sont réelles. Il est important que la maman prenne conscience de ce qui se passe, pour qu’elle puisse le reconnaître et comprendre que c’est une réaction normale. Il faut qu’elle laisse le baby blues l’envahir quelques jours, pleurer, en parler pour évacuer pour qu’il passe en quelques jours, sans pour autant rester dans des pensées négatives. Les premiers jours après l’accouchement, il est important que l’entourage soit très présent pour la maman. Elle a besoin de se sentir entourée et soutenue, il faut qu’elle puisse se sentir à l’aise de parler, de pouvoir demander de l’aide et qu’on lui fasse comprendre qu’elle n’est pas seule dans cette aventure. En bref, il faut être aux petits soins et surtout la rassurer
Néanmoins, si le baby blues ne passe pas au cours des deux semaines suivant l’avant l’accouchement, après le retour au petit nid familial, il s’agit peut être d’une dépression post-natale. N’hésitez pas à consultez un médecin, un traitement voire un suivi psychologique devra peut-être mit en place.

Les huiles essentielles contre le baby blues

l'huile essentielle de Camomille Romaine
l’huile essentielle de Marjolaine à Coquilles
l’huile essentielle de Petit Grain Bigarade
l’huile essentielle de Verveine Odorante
l'huile végétale d'Argan

Pour découvrir le mélange et acheter les huiles essentielles, cliquez sur le lien suivant :

decouvrir le remede

Autres articles sur le baby blues

Le baby blues, c'est quoi ?

La naissance d’un enfant est un moment intense à tous les niveaux, il y a des explications physiologiques et psychologiques toutes simples à ce phénomène.

Ne vous inquiétez pas, la Compagnie des Sens vous explique comment et pourquoi vous avez le baby blues.

Le baby blues, qu'est-ce que c'est ?

Baby blues du papa, ça existe  !

SCOOP :  sachez que les papas aussi peuvent être victimes du baby blues ! On n’y prête pas assez attention, mais c’est une période intense pour lui aussi, les réelles responsabilités prennent place, une nouvelle aventure commence, des facteurs qui amènent le papa a angoissé. Et c’est comme cela qu’on y arrive : baby blues papa, let the show begin !

Baby blues papa, une réalité méconnue


Ce produit a bien été ajouté à votre panier
Quantité
Total
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a un produit dans votre panier.

Frais de ports offerts à partir de 50€ ! (en France et en Belgique)

Prix des produits
Emballages
Frais de port 
Total
Continuer mes achats Régler la commande
Avec cette commande, la Compagnie des Sens vous offre