Le Marronnier d'Inde, ou Châtaignier de cheval en référence aux chevaux Turcs qui étaient soignés par des marrons, est un arbre dont les fruits produits à l'Automne sont toxiques chez l'homme à l'état frais. Le bourgeon de Marronnier, lui, présente une tolérance digestive parfaite, et il sera utilisé efficacement pour favoriser une bonne circulation dans tous les troubles circulatoires. Particulièrement adapté au traitement des hémorroïdes, ce décongestionnant présente également d'autres indications respiratoires et cutanées. Le macérat de bourgeons de Marronnier sera très adapté aux situations : d'hémorroïdes, de varices et d'emphysème pulmonaire. Nom latin : Aesculus hippocastanum. Partie utilisée : Bourgeons frais

Comment l'utiliser ?

Adultes et adolescents : 5 à 15 gouttes par jour dans un verre d'eau, 15 minutes avant le repas, pendant 3 semaines. Commencer par 5 gouttes et augmenter au fur et à mesure.

Enfants de + de 3 ans : 1 goutte par jour pour 10 kilos. Commencer par 1 goutte et augmenter progressivement.

Principales indications

Hémorroïdes : Anticongestif veineux, le marronnier est principalement utilisé pour soulager les hémorroïdes grâce à la présence d'aescine et d'esculoside. Il sera efficace aussi bien lors des crises qu'en dehors en participant à la modification du terrain. Tonifiant la paroi veineuse et augmentant la résistance des capillaires sanguins, le marronnier est également anti-inflammatoire et anti-œdémateux, et est idéal pour soulager ce trouble fort désagréable.

Varices : De la même manière que précédemment, le macérat de bourgeons de marronnier est décongestionnant et a une action régénérante sur les veines. Il sera efficace sur les varices, aussi bien pour les traiter que pour prévenir leur apparition.

Emphysème pulmonaire : Même si son mécanisme d'action à ce niveau est mal connu, le Marronnier semble favoriser la respiration et agir favorablement sur l'emphysème.

Principaux systèmes concernés

Système circulatoire ++++ : Hémorroïdes, varices, jambes lourdes, maladie de Raynaud, thrombose hémorroïdaire, téléangiectasie, ulcère variqueux.

Système respiratoire +++ : Emphysème pulmonaire, dyspnée.

Système cutané ++ : Couperose, érythème périulcéreux.

Système urogénital ++ : Troubles prostatiques (décongestionnant).

Précautions d'emploi

  • Le macérat de bourgeons de Marronnier est un complément alimentaire à base de plantes. Il ne se substitue pas à une alimentation variée et à un mode de vie sain. Il est important de le tenir hors de portée des enfants et de ne pas dépasser la dose journalière recommandée. Il faut adapter les dosages pour les jeunes enfants.
  • Le macérat de bourgeons de Marronnier est autorisé à toute la famille, sauf aux bébés de moins de 3 ans et aux femmes enceintes.
  • Le macérat de bourgeons de Marronnier est déconseillé chez les personnes sous anticoagulants.
  • À conserver à l’abri de la lumière et de la chaleur.

À quoi ressemble un bon macérat de bourgeons de Marronnier ?

Caractéristiques botaniques
  • Nom latin : Aesculus hippocastanum L.
  • Famille botanique : Hippocastanacées
  • Partie macérée : bourgeons frais
  • Pays d'origine : France
Composition
  • Alcool* 32 %
  • Eau
  • Glycérine végétale*
  • Extrait de bourgeons de Marronnier (Aesculus hippocastanum)*
*Issus de l'agriculture biologique
Caractéristiques physiques
  • Densité à 20°C : 1,000 +/- 0,03
  • Titre alcoolique : 32,0 +/- 1,0
Caractéristiques organoleptiques
  • Aspect : liquide limpide
  • Couleur : marron-rouge
  • Odeur : boisée, légèrement alcoolisée

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.5 ( 29 votes )

Autres articles liés

Bibliographie

Ouvrage : Piterà di Clima, F., & Nicoletti, M. (2018). Précis de gemmothérapie - Fondements scientifiques de la Méristémothérapie. Éditions Amyris.

Ouvrage : Boistard, S. (2016). Gemmothérapie - Les bourgeons au service de la santé - Guide pratique et familial. Éditions de Terran.

Ouvrage : Andrianne, P. (2011). Traité de gemmothérapie : La thérapeutique par les bourgeons. Éditions Amyris.

Ouvrage : Halfon, R. (2011). La gemmothérapie - La santé par les bourgeons. Éditions Dangles.

Ouvrage : Ledoux, F., & Guéniot, G. (2014). La phytembryothérapie : L'embryon de la gemmothérapie. Éditions Amyris.

Ouvrage : Pineau, L. (2019). Le grand livre de la gemmothérapie. Leduc.s Éditions.

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Notre équipe pluridisciplinaire (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) est composée de 6 personnes, travaillant à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits. Pour en savoir plus : comment sont rédigés nos conseils ?