Depuis tout petit, on vous a donné des petites astuces et conseils pour dire adieu au hoquet. Du plus étonnant au plus illogique, tout en vous assurant que, oui promis ça marche. Nous vous a concocté une petite liste non-exhaustive pour “hoqueteurs” désemparés souhaitant retrouver leur liberté… Et si vous ne trouvez pas votre bonheur, allez voir du coté des huiles essentielles dans la première page de ce guide !

Astuces en ingestion

  • Un petit remède pour faire passer votre hoquet, certes un peu acide mais qui sera bien efficace : imbiber un sucre avec du vinaigre de vin ou du jus de citron, puis mangez-le.
  • Préparez une infusion avec un peu de feuilles de menthe et de mélisse. Ajoutez une cuillère à café de miel et buvez ce breuvage lentement. Il vous fera passer le hoquet en douceur.

Autres conseils... plus ou moins crédibles.

Cette liste est à tester si vous souhaitez vous débarrasser de votre hoquet mais à vous de savoir si les conseils ci-dessus valent la peine d’être testé :

  • Pour le premier conseil que nous avons trouvé, en première position nous avons : un glaçon au creux de votre nombril. Pourquoi vous demandez vous ? Car le nombril est relié par un méridien énergétique au diaphragme, le contact du froid provoque une brusque sollicitation de la région, qui se répercute sur les contractions du diaphragme et les calme.
  • En seconde position, on retrouve le classique verre d’eau que l’on boit à l’envers : la tête en bas, le menton dans le verre. Plusieurs variantes existent bien sûr et cette astuce évolue de génération en génération à la manière du téléphone arabe.
  • En troisième position, nous avons l’astuce qui vous pousse à retenir votre respiration le plus longtemps possible car l'augmentation du taux de dioxyde de carbone (CO2) dans le sang et censé faire cesser les spasmes.
  • Vous pouvez aussi juste détourner votre attention de votre hoquet et il partira plus vite que vous ne l’imaginiez.
  • Vous faire faire peur par quelqu’un de votre entourage (moins efficace quand on s’y attend, bien sûr).
  • Vous pouvez vous allonger sur le dos et ramener vos genoux sur la poitrine pour compresser votre diaphragme cela aura pour effet de le détendre.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4 ( 11 votes )

Autres articles liés

Bibliographie

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Notre équipe pluridisciplinaire (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) est composée de 6 personnes, travaillant à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits. Pour en savoir plus : comment sont rédigés nos conseils ?