Une mauvaise haleine ne signifie pas toujours que la personne a une mauvaise hygiène. Une mauvaise haleine récurrente peut avoir des conséquences sur les relations sociales d'une personne.

La mauvaise haleine, un réel problème

La mauvaise haleine est une bel et bien une maladie. Eh oui, certaines personnes sont touchées occasionnellement par ce fléau. Les causes de la mauvaise haleine peuvent s’expliquer et être seulement passagère. On note alors une odeur nauséabonde en provenance directe de votre bouche le matin (un classique), quand vous buvez de l’alcool (et la plupart ont, quand même, essayé de draguer) ou encore à cause de la cigarette et de certains aliments. Ces mauvaises odeurs buccales peuvent très facilement se maquer avec un bon coup de dentifrice ou même avec un chewing-gum.


Mais, certaines personnes sont touchées occasionnellement par la mauvaise haleine. On parle alors d’halitose. Cette maladie est causée par un dépôt de reste alimentaire sur l’arrière de la langue. Les langues de type rugueuses ont beaucoup plus de chance de retenir les aliments dans leur bouche et ainsi laisser échapper de mauvaises odeurs. Pourquoi ? Car les débris d’aliments créent une prolifération bactéries sur la langue. Celles-ci produisent alors du souffre et c’est cela qui engendre une mauvaise haleine. Les langues rugueuses retiennent alors systématiquement les aliments et la gêne est quotidienne.

Des conséquences sociales

La mauvaise haleine peut paraître futile, à la limite gênante pour les personnes qui en sont touché que deux fois par ans. Eh oui, soit on le sent nous même, soit on nous le fait remarquer mais un petit Airways cassis et c’est fini ! Plus de mauvaise haleine et une sensation de fraîcheur retrouvé. Mais pour les personnes atteintes d’halitose, ce n’est pas si simple. Un petit chewing-gum n’est pas la solution, et elles continuent à avoir une haleine buccale forte et désagréable. Alors, les souffrance et le renfermement sur soi qu’impose une mauvaise haleine dans le société actuelle, peut influer sur l’état psychologique d’une personne.


En effet, la vie en communauté peut alors se transformer en véritable calvaire. Tout simplement par peur de prendre la parole trop près du visage de quelqu’un d’autre ou encore de répondre en chuchotant. Fini les confidences quand on a mauvaise haleine (ou alors par texto). Non, sérieusement la mauvaise peut être très handicapante au quotidien. Il peut également avoir la peur de s’esclaffer ou aussi de sourire par peur de diffuser une odeur nauséabonde. Les personnes souffrant d’halitose sont aussi gênées dans leur relations intimes car c’est un frein à la séduction. Tout ces facteurs augmente le malaise personnel…

Osez en parler

La mauvaise haleine entraîne parfois même une honte de la part des personnes qui en sont atteintes. Mais n’ayez aucune honte, l’halitose est une maladie comme une autre ! Si vous le remarquez ou si vos proches vous ont fais la remarque, n’attendez pas avant de consulter un médecin. Le médecin ne portera aucun jugement, mais s’attardera seulement sur les soins à vous prodiguer, c’est son but. Consultez rapidement permet d’éviter des conséquences sociales et des répercussions sur votre état psychologique. Pas de panique, très vite ce sera bye bye l’haleine qui pique.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 2.5 ( 2 votes )

Autres articles liés

Bibliographie

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Notre équipe pluridisciplinaire (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) est composée de 6 personnes, travaillant à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits. Pour en savoir plus : comment sont rédigés nos conseils ?