Un simple détour aux petits coins et c'est l'enfer ? C'est l'infection urinaire ! Ces infections, cystites de leur nom scientifique peuvent vous mener la vie dure. C'est une véritable torture d'aller aux toilettes, et en plus, vous vous sentez obligé de vous y rendre dix fois par jour. Mais savez-vous ce qu’est exactement une cystite ? La douleur est au rendez-vous, mais par quoi sont-elles causées ? Vous saurez tout et bien plus encore grâce à la lecture de cet article !

Cet article a été mis à jour le 02/09/2022

Petite définition de la cystite

Une cystite, ou plus communément appelée infection urinaire est une infection du système urinaire. Le système urinaire est composé des reins qui assurent la filtration du sang, l’évacuation des déchets, la régulation des liquides corporels et la circulation sanguine ; ainsi que de uretères qui permettent le passage des urines des reins vers la vessie ; puis la vessie qui on le sait est le réservoir d’urine ; et enfin l’urètre qui conduit l’urine de la vessie jusqu’à l’extérieur du corps. La cystite peut toucher une ou plusieurs parties de ce système urinaire.

En effet, l’infection, à la source de douleurs et sensations de brûlures, peut avoir plusieurs origines. Et oui ! La cystite peut être d’origine infectieuse causée par des bactéries et toucher uniquement la vessie (c’est la forme la plus courante de cystite). Elle peut également toucher l'urètre, on parle alors d’infections sexuellement transmissibles. La cystite est souvent d’origine infectieuse mais pas seulement, elle peut également être causée par de la radiothérapie, c’est une inflammation mais elle n’est pas générée par des bactéries ou des virus.

Facteurs de risque

Les facteurs qui favorisent l'apparition des cystites sont multiples. Parmi eux, on distingue en premier lieu : le manque d'hydratation suivi d'une hygiène intime insuffisante. Par ailleurs, les rapports sexuels, l'usage de spermicides, certaines maladies ou la prise de médicaments peuvent augmenter le risque de contracter une infection urinaire. De plus, la constipation entraîne la stagnation des selles dans le rectum et induit la prolifération des bactéries en direction de la paroi urinaire.

On constate deux cas particuliers. Premièrement, lors d'une grossesse, l’utérus a tendance à comprimer la vessie ; cela induit un ralentissement de l’écoulement de l’urine. Deuxièmement, avec l'âge, la « descente des organes » ou le prolapsus génital ainsi que la baisse des hormones œstrogènes à la ménopause ont tendance à provoquer les infections urinaires.

Les types de cystites

On distingue différents types de cystites dont :

  • la cystite aiguë ; c'est une infection qui survient de façon ponctuelle et sans gravité pour la santé si elle est soignée correctement.

  • les 4 classes de cystites chroniques qui apparaissent fréquemment :

    • la cystite interstitielle ; elle se caractérise par des douleurs intenses au niveau du bas du ventre et des envies pressantes d’uriner. Les causes de cette forme de cystite restent pour le moment inconnues. Néanmoins, la cystite interstitielle est une pathologie non infectieuse.

    • la cystite récidivante ; comme son nom l'indique, les cystites récidivantes sont répétitives et apparaissent plusieurs fois dans la même année. On parle de cystite récidivante lorsque le nombre d’épisodes infectieux est supérieur à 4 par an.

    • la cystite compliquée ; à la différence des autres formes, elle peut toucher des organes ou intervenir chez des sujets ayant des malformations anatomiques. On parle également de cystite compliquée chez des sujets fragiles ou à risques (femmes enceintes, personnes diabétiques…).

    • la cystite post-coïtale ; c'est une cystite qui apparaît à la suite de chaque rapport sexuel.


Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.8 ( 13 votes )

Bibliographie

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.