Il n’y a pas de doute, vous avez une sinusite aigüe. Vous en avez forcément déjà eu au cours de votre vie et vous avez encore en mémoire ce douloureux moment. Mais qu’est-ce que réellement une sinusite aiguë et comment l'attrapons-nous ?

Petite définition de la sinusite aiguë

La sinusite désigne l’inflammation des muqueuses qui recouvrent l’intérieur des sinus.

Les sinus sont des cavités osseuses, réparties en 4 paires : sinus maxillaires, ethmoïde, sinus frontaux et sinus sphénoïdaux situées dans les os du visage. Chaque sinus communique avec les fosses nasales grâce à de petites ouvertures, par lesquelles s’écoule normalement le mucus produit dans les sinus.

Comment se produit l’infection des sinus ?

Le plus souvent, c’est un virus qui est en cause de l’inflammation des sinus, plus rarement une bactérie peut aussi, en être la cause. Quand un virus ou une bactérie se propage dans les sinus, la muqueuse s’enflamme et s’irrite. Vos sinus sont alors complètement bouchés et le mucus n’est pas drainé normalement vers le nez, c’est un endroit idéal pour la multiplication des microbes, c’est la fête dans vos sinus !

Une sinusite aiguë ne dure pas plus de 4 semaines et peut réapparaître jusqu’à 3 fois par an. En général, elle fait suite à une infection virale des voies respiratoires supérieures comme le rhume, une allergie ou à des polluants de l’environnement. Elle se distingue d’une sinusite chronique pouvant durer jusqu’à 12 semaines ; seule la durée du traitement change, elle est à adapter selon chaque personne.

Pour schématiser, la sinusite est la conséquence d’un problème de communication. Les sinus sont des paires de cavités muqueuses qui communiquent avec les fosses nasales par de petites ouvertures.

À savoir sur la sinusite aiguë

Qu'est-ce qui provoque une sinusite :

  • les suites d’une grippe, d’un rhume, d’une bronchite ou de toute maladie ORL.
  • une infection dentaire
  • des bains de mer, la plongée sous-marine
  • une allergie (surtout respiratoire : rhume des foins, asthmes…)
  • la pollution de l’air
  • l’air froid et/ou humide
  • le tabagisme (actif ou passif)
  • la cloison nasale déviée


Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 5 ( 2 votes )

Autres articles liés

Bibliographie

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Notre équipe pluridisciplinaire (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) est composée de 6 personnes, travaillant à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits. Pour en savoir plus : comment sont rédigés nos conseils ?