En phytothérapie, le Romarin est largement exploité. Ses fleurs offrent une huile essentielle puissante mais ici ce sont ses jeunes pousses qui nous intéressent. A partir d'elles, on obtient un macérat concentré détoxifiant hépatique, protecteur, stimulant des voies biliaires et du système nerveux. Et ce n'est pas tout, il est également utile en cas de déréglements hormonaux et possède des qualités d'antioxydant. Le macérat de bourgeons de Romarin sera très adapté aux situations d'hépatites, de fatigue, de déprime et de dérèglements thyroïdiens. Nom latin : Rosmarinus officinalis. Partie utilisée : jeunes pousses.

Comment l'utiliser ?

Adultes et adolescents : 5 à 15 gouttes par jour dans un verre d'eau, 15 minutes avant le repas, pendant 3 semaines. Commencer par 5 gouttes et augmenter au fur et à mesure.

Enfants de + de 3 ans : 1 goutte par jour pour 10 kilos. Commencer par 1 goutte et augmenter progressivement.

Principales indications

Hépatite, cirrhose : Le macérat de jeunes pousses de Romarin est sans conteste la plante du foie. En plus de regénérer le foie et le détoxifier, il participe à sa protection et agit ainsi sur l'ensemble de l'organisme. C'est également un anti-oxydant qui lutte contre la formation des radicaux libres et protège ainsi différents organes ou tissus.

Fatigue, déprime : L'action detoxifiante du macérat de jeunes pousses de Romarin est également visible sur le système nerveux. Il va agir en améliorant la mémoire, diminuant la fatigue et en apportant du bien-être.

Dérèglements de la thyroïde : Le macérat de jeunes pousses de Romarin influence l'ensemble du corps en agissant sur le foie. Il permet de gérer notamment les dérèglements de certaines glandes comme la thyroïde par exemple.

Principaux systèmes concernés

Système digestif ++++ : Hépatites, insuffisances hépatiques, cirrhose, cholécystites, lithiase biliaire ou hépatique, troubles digestifs, maladie de Crohn, colites, allergies. 

Système urinaire +++ : Insuffisance surrénalienne, anomalies sexuelles fonctionnelles, dysménorrhées. 

Système circulatoire ++ : Cholestérol, athérosclérose, maladie de Raynaud. 

Système nerveux +++ : Mémoire, équilibre nerveux, dépression, fatigue.

Précautions d'emploi

  • Le macérat de bourgeons de Romarin est un complément alimentaire à base de plantes. Il ne se substitue pas à une alimentation variée et à un mode de vie sain. Il est important de le tenir hors de portée des enfants et de ne pas dépasser la dose journalière recommandée. Il faut adapter les dosages pour les jeunes enfants.
  • Le macérat de bourgeons de Romarin est autorisé à toute la famille, sauf aux bébés de moins de 3 ans et aux femmes enceintes.
  • À conserver à l’abri de la lumière et de la chaleur.

À quoi ressemble un bon macérat de bourgeons de Romarin ?

Caractéristiques botaniques
  • Nom latin : Rosmarinus officinalis L.
  • Famille botanique : Lamiacées
  • Partie macérée : jeunes pousses
  • Pays d'origine : France
Composition
  • Alcool* 32 %
  • Eau
  • Glycérine végétale*
  • Extrait de bourgeons de Romarin (Rosmarinus officinalis)*
*Issus de l'agriculture biologique
Caractéristiques physiques
  • Densité à 20°C : 1,000 +/- 0,03
  • Titre alcoolique : 32,0 +/- 1,0
Caractéristiques organoleptiques.
  • Aspect : liquide limpide
  • Couleur : marron-rouge
  • Odeur : caractéristique, légèrement alcoolisée

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.7 ( 53 votes )

Autres articles liés

Bibliographie

Ouvrage : Piterà di Clima, F., & Nicoletti, M. (2018). Précis de gemmothérapie - Fondements scientifiques de la Méristémothérapie. Éditions Amyris.

Ouvrage : Boistard, S. (2016). Gemmothérapie - Les bourgeons au service de la santé - Guide pratique et familial. Éditions de Terran.

Ouvrage : Andrianne, P. (2011). Traité de gemmothérapie : La thérapeutique par les bourgeons. Éditions Amyris.

Ouvrage : Halfon, R. (2011). La gemmothérapie - La santé par les bourgeons. Éditions Dangles.

Ouvrage : Ledoux, F., & Guéniot, G. (2014). La phytembryothérapie : L'embryon de la gemmothérapie. Éditions Amyris.

Ouvrage : Pineau, L. (2019). Le grand livre de la gemmothérapie. Leduc.s Éditions.

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Notre équipe pluridisciplinaire (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) est composée de 6 personnes, travaillant à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits. Pour en savoir plus : comment sont rédigés nos conseils ?