En phytothérapie, le Romarin est largement exploité. Ses sommités fleuries offrent une huile essentielle puissante mais ici ce sont ses jeunes pousses qui nous intéressent. A partir d'elles, on obtient un macérat concentré détoxifiant hépatique, protecteur, stimulant des voies biliaires et du système nerveux. Et ce n'est pas tout, il est également utile en cas de déréglements hormonaux et possède des qualités d'antioxydant. Le macérat de bourgeons de Romarin sera très adapté aux situations d'hépatites, de fatigue, d'intoxication, d'allergies chroniques et de baisse de libido. Nom latin : Rosmarinus officinalis. Partie utilisée : jeunes pousses.

Pour quels problèmes l'utiliser ?

  • Système digestif ++++ : Calculs biliaires, Cholécystite, Cirrhose, Colite, Dyskinésie biliaire, Dyspepsie, Hépatite, Insuffisance hépatique, Maladie de Crohn, Stéatose hépatique

  • Système métabolique ++++ : Cholestérol, Détox, Hypertriglycéridémie, Intoxication

  • Système uro-génital +++ : Acide urique en excès, Baisse de libido, Urée en excès

  • Système cutané +++ : Acné, Allergie cutanée

  • Système immunitaire et respiratoire +++ : Allergie respiratoire, Allergie

  • Système nerveux +++ : Asthénie, Fatigue, Nervosité, Surmenage, Troubles de la mémoire

  • Système sanguin et lymphatique +++ : Artériosclérose, Athérosclérose, Thrombose (prévention)

Comment l'utiliser seul ?

Adultes et adolescents : 5 à 15 gouttes par jour dans un verre d'eau, 15 minutes avant le repas, pendant 3 semaines. Commencer par 5 gouttes et augmenter au fur et à mesure.

Enfants de + de 3 ans : 1 goutte par jour pour 10 kilos. Commencer par 1 goutte et augmenter progressivement.

Utilisations en synergies

    Calculs biliaires

    Le macérat de bourgeons de Romarin peut être utilisé en association avec le Frêne et l'Érable en cas de calculs biliaires. Ce sont tous deux des macérats de bourgeons actifs sur la vésicule biliaire également.

    Cholestérol

    Le macérat de bourgeons de Romarin peut s'associer au macérat de bourgeons d'Olivier afin de faire diminuer le taux de mauvais cholestérol.

    Allergie

    En cas d'allergie répétitive, il est intéressant d'associer le macérat de bourgeons de Romarin à celui de Cassis pour inhiber la libération d'histamines et atténuer la réaction inflammatoire.

    Maladie de Crohn

    Pour leur action protectrice de la muqueuse intestinale, les macérats de bourgeons de Romarin et Figuier peuvent être intéressants. À cela peut s'ajouter celui de Vigne, anti-inflammatoire et régulateur des processus auto-immuns.

    Troubles de la mémoire

    Le Romarin peut être utilisé en association avec les macérats de bourgeons d'Olivier et d'Aulne Glutineux. L'un est intéressant pour favoriser une bonne assimilation des lipides, et l'autre pour favoriser une bonne circulation cérébrale.

Propriétés principales

  • stimulant hépato-biliaire, détoxifiant général, hépatoprotecteur : le Romarin est la plante du foie par excellence. Il exerce une action protectrice, régénérante, dépurative et détoxifiante. Il s'avère par ailleurs que les bourgeons et jeunes pousses possèdent une activité hépato-protectrice largement supérieure à la plante entière. C'est également un détoxifiant général de l'organisme. Il augmente l'activité de la vésicule biliaire en stimulant la production de bile (cholérétique) et son évacuation (cholagogue). Il est intéressant dans tous les troubles liés à une surcharge ou une insuffisance hépatique, et favorise le métabolisme des graisses. Il permet donc d'abaisser les taux de cholestérol et triglycérides, de stimuler les défenses immunitaires, etc. Il est également intéressant en cas de lithiase vésiculaire, mais à utiliser à faible dose en cas de crise.

  • anti-oxydant : en plus de désintoxiquer l'organisme, le macérat de bourgeons de Romarin lutte contre la formation de radicaux libres. Il combat ainsi les risques d'oxydation cellulaire, garantissant un bon fonctionnement des organes.

  • tonique, stimulant surrénalien : le macérat de bourgeons de Romarin exerce une action tonifiante à 2 niveaux : il permet d'une part de retrouver de l'énergie grâce à sa fonction détoxifiante, et stimule d'autre part les corticosurrénales. C'est donc un rééquilibrant nerveux et antisénescent employé en cas de surmenage, pour stimuler l'activité cérébrale, ou dans les anomalies sexuelles, qu'elles soient féminines ou masculines.

  • antiallergique, protecteur digestif : en plus d'être hépatoprotecteur, le macérat de bourgeons de Romarin est réparateur de la muqueuse intestinale. Il stimule le renouvellement cellulaire de cette dernière et permet de diminuer la perméabilité. Il combat ainsi la malabsorption, est utile pour les troubles intestinaux chroniques, et lutte contre les intolérances et allergies alimentaires. Il joue le rôle de désensibilisant dans le cas d'allergies répétitives, généralement entretenues par une surcharge du foie et une faiblesse de la muqueuse instestinale.

  • circulatoire, antiscléreux : il permet de réactiver la circulation capillaire des extrémités en cas de prédisposition aux thromboses. Il possède également une action anti-coagulante et augmente la production de globules rouges et blancs. Enfin, il lutte contre la sclérose des parois des vaisseaux et favorise un meilleur retour veineux.

Précautions d'emploi

  • Le macérat de bourgeons de Romarin est un complément alimentaire à base de plantes. Il ne se substitue pas à une alimentation variée et à un mode de vie sain. Il est important de le tenir hors de portée des enfants et de ne pas dépasser la dose journalière recommandée. Il faut adapter les dosages pour les jeunes enfants.
  • Le macérat de bourgeons de Romarin est autorisé à toute la famille, sauf aux bébés de moins de 3 ans et aux femmes enceintes.
  • À conserver à l’abri de la lumière et de la chaleur.

A quoi ressemble un bon Macérat de bourgeons de Romarin ?

Caractéristiques botaniques
  • Nom latin : Rosmarinus officinalis L.
  • Famille botanique : Lamiacées
  • Partie distillée : jeunes pousses
Composition
  • Composition : Alcool* 32 %, Eau, Glycérine végétale*, Extrait de bourgeons de Romarin (Rosmarinus officinalis L.)*.
Caractéristiques organoleptiques
  • Aspect : liquide - trouble possible
  • Couleur : brun rougeâtre
  • Odeur : caractéristique, légèrement alcoolisée.
  • Goût : de romarin, alcoolisé.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.7 ( 341 votes )

Bibliographie

Ouvrage : Piterà di Clima, F., & Nicoletti, M. (2018). Précis de gemmothérapie - Fondements scientifiques de la Méristémothérapie. Éditions Amyris.

Ouvrage : Boistard, S. (2016). Gemmothérapie - Les bourgeons au service de la santé - Guide pratique et familial. Éditions de Terran.

Ouvrage : Andrianne, P. (2011). Traité de gemmothérapie : La thérapeutique par les bourgeons. Éditions Amyris.

Ouvrage : Halfon, R. (2011). La gemmothérapie - La santé par les bourgeons. Éditions Dangles.

Ouvrage : Ledoux, F., & Guéniot, G. (2014). La phytembryothérapie : L'embryon de la gemmothérapie. Éditions Amyris.

Ouvrage : Pineau, L. (2019). Le grand livre de la gemmothérapie. Leduc.s Éditions.

À propos de ces conseils

Cet article a été rédigé et mis à jour par Théophane de la Charie et l'équipe de la Compagnie des Sens. Depuis ses débuts, l'entreprise est composée d'une équipe d'experts (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) et la pluralité des profils qui se sont succédés a permis de construire une base de connaissances qui s'enrichit continuellement. 

La Compagnie des Sens et ses équipes n'encouragent pas l'automédication. Les informations et conseils délivrés sont issus d'une base bibliographique de référence (ouvrages, publications scientifiques, etc.). Ils sont donnés à titre informatif, ou pour proposer des pistes de réflexion : ils ne doivent en aucun cas se substituer à un diagnostic, une consultation ou un suivi médical, et ne peuvent engager la responsabilité de la Compagnie des Sens.