L'Olivier, de la famille des Oléacées, est un arbre très connu du bassin méditerranéen. Sa fameuse olive comme son huile n'ont plus leur réputation à faire, mais on peut également utiliser ses jeunes pousses pour en faire un macérat de jouvence peu connu. C'est un macérat "compagnon" qui invite au calme et est particulièrement adapté aux tempéraments ayant du "feu" (dosha pitta en ayurveda). Il calmera ainsi l'hypertension et les arythmies cardiaques, et invite au calme et à l'équilibre mental. Il apporte confort et douceur aux personnes âgées angoissées qui doivent faire à la diminution de leurs capacités intellectuelles. Enfin, il a un rôle équilibrant sur la cholestérol et la glycémie. Nom latin : Olea europaea L. Partie utilisée : jeunes pousses

Comment l'utiliser ?

Adultes et adolescents : 5 à 15 gouttes par jour dans un verre d'eau, 15 minutes avant le repas, pendant 3 semaines. Commencer par 5 gouttes et augmenter au fur et à mesure.

Enfants de + de 3 ans : 1 goutte par jour pour 10 kilos. Commencer par 1 goutte et augmenter progressivement.

Principales indications

Troubles de la mémoire, névroses : La jeune pousse d'Olivier a une action privilégiée sur le cerveau et le système nerveux : elle est utile lorsque celui-ci est défaillant, et donc idéale pour les personnes âgées. L'Olivier réduit ainsi les trous de mémoire et ralentit la sénilité. Enfin, il est utile en cas de névroses phobiques ou obsessionnelles.

Artériosclérose : Son action sur le sang est prépondérante. En effet, le macérat d'Olivier est un remède du système circulatoire (tout comme son huile) qui normalise les taux de lipides et réduit le cholestérol. Globalement, il favorise une bonne circulation sanguine et est utile en cas d'artériosclérose. Enfin, on retrouve cette action au niveau cérébral, où il favorise la circulation, d'où les bienfaits dans les vasculopathies cérébrales et les troubles de la mémoire.

Hypertension artérielle : Le macérat de jeunes pousses d'Olivier est hypotenseur, car il a des propriétés vasodilatatrices, ce qui dilate les artères et les rendent plus élastiques. Ainsi, grâce à la vasodilatation périphérique des fibres musculaires lisses des vaisseaux, la tension est réduite et il est donc très utile en cas d'hypertension artérielle.

Diabète de type 2 : L'Olivier semble être hypoglycémiant et aide à réguler la glycémie. On l'utilise ainsi dans le diabète, mais préférentiellement associé au macérat de bourgeons de Noyer.

Principaux systèmes concernés

Système nerveux ++++ : Trou de mémoire, névroses phobiques ou obsessionnelles, névralgies faciales, défaillance cérébrale liée à l'âge, maladie de Parkinson, claustrophobie.

Système circulatoire ++++ : Hypercholestérolémie, contribue à l'équilibre lipidique, hypertension artérielle, tachycardie, hyperviscosité sanguine, athérome carotidien, artériosclérose et athérosclérose, cardiopathie.

Système métabolique +++ : Diabète de type 2, dyslipidémies.

Système hépato-rénal + : Insuffisance hépatique ou rénale mineure, en association.

Précautions d'emploi

  • Le macérat de bourgeons d'Olivier est un complément alimentaire à base de plantes. Il ne se substitue pas à une alimentation variée et à un mode de vie sain. Il est important de le tenir hors de portée des enfants et de ne pas dépasser la dose journalière recommandée. Il faut adapter les dosages pour les jeunes enfants.
  • Le macérat de bourgeons d'Olivier est autorisé à toute la famille, sauf aux bébés de moins de 3 ans et aux femmes enceintes.
  • À conserver à l’abri de la lumière et de la chaleur.

À quoi ressemble un bon macérat de bourgeons d'Olivier ?

Caractéristiques botaniques
  • Nom latin : Olea europaea L.
  • Famille botanique : Oléacées
  • Partie macérée : jeunes pousses fraîches
  • Pays d'origine : France (bassin méditerranéen)
Composition
  • Alcool* 32 %
  • Eau
  • Glycérine végétale*
  • Extrait de bourgeons d'Olivier (Olea europaea)*
*Issus de l'agriculture biologique
Caractéristiques physiques
  • Densité à 20°C : 1,000 +/- 0,03
  • Titre alcoolique : 32,0 +/- 1,0
Caractéristiques organoleptiques
  • Aspect : liquide trouble
  • Couleur : doré
  • Odeur : caractéristique, légèrement alcoolisée

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.8 ( 11 votes )

Autres articles liés

Bibliographie

Ouvrage : Piterà di Clima, F., & Nicoletti, M. (2018). Précis de gemmothérapie - Fondements scientifiques de la Méristémothérapie. Éditions Amyris.

Ouvrage : Boistard, S. (2016). Gemmothérapie - Les bourgeons au service de la santé - Guide pratique et familial. Éditions de Terran.

Ouvrage : Andrianne, P. (2011). Traité de gemmothérapie : La thérapeutique par les bourgeons. Éditions Amyris.

Ouvrage : Halfon, R. (2011). La gemmothérapie - La santé par les bourgeons. Éditions Dangles.

Ouvrage : Ledoux, F., & Guéniot, G. (2014). La phytembryothérapie : L'embryon de la gemmothérapie. Éditions Amyris.

Ouvrage : Pineau, L. (2019). Le grand livre de la gemmothérapie. Leduc.s Éditions.

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Notre équipe pluridisciplinaire (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) est composée de 6 personnes, travaillant à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits. Pour en savoir plus : comment sont rédigés nos conseils ?