Nous perdons tous des cheveux, chaque jour. Mais lorsque cette chute quotidienne excède 100 cheveux, résultat d'un déséquilibre ou d'un moment passager, on se retrouve vite désemparé. Voici quelques conseils pour limiter ou prévenir la chute de cheveux (alopécie de son joli nom). Le saviez-vous ? L'alopécie vient du grec alôpex, qui signifie « renard », en référence à l'importante perte de poils que subit l'animal chaque année au début du printemps. Un joli parallèle à la chute saisonnière par laquelle nous sommes touchés à la même saison !

Prendre de nouvelles habitudes

Certaines chutes de cheveux sont simplement le résultat sur notre chevelure de dérèglements hormonaux passagers, parfois provoqués par des phénomènes naturels : la fameuse chute saisonnière ou post-partum par exemple. Si on ne peut pas enrayer le phénomène, on peut l'anticiper et prendre de nouvelles habitudes pour prendre soin de ses cheveux. Voici une sélection des meilleurs conseils pour limiter la chute ou éviter d'aggraver le phénomène :

Prendre des compléments alimentaires

Pris trois mois en amont en suivant la cure jusqu'au bout, les compléments alimentaires enrichis en vitamines B, zinc et acides aminés souffrés peuvent limiter le phénomène en renforçant la chevelure. Il est important de le suivre jusqu'au bout et d'être patient car les effets ne sont pas ressentis avant trois mois et il faut plus encore pour les résultats.
Bien plus efficace à long terme, adoptez une alimentation équilibrée, c'est la meilleure façon de ralentir le processus de la chute des cheveux.

Prendre soin de ses cheveux

Au quotidien, il faut revenir à des soins et produits basiques pour ne traumatiser le cheveu et augmenter la chute. Limitez au maximum toutes couleurs et autres défrisages pouvant abîmer les racines et évitez les coiffures tirant sur les racines. Pour éviter de rendre vos cheveux cassants, il est préférable d'utiliser des brosses en fibres naturelles et de les nettoyer régulièrement. Exit élastiques trop serrés, brossages trop énergiques et sèche-cheveux trop chauds !

Prenez le temps de les bichonner, de faire des soins et un massage du cuir chevelu. Ce dernier est un petit geste pour un effet maximum : le massage active la micro-circulation des vaisseaux du cuir chevelu, le détendent tout en aidant à éliminer l'excès de sébum. Enfin, rincez abondamment vos cheveux pour éliminer tout le shampoing, à l'eau froide si possible pour permettre aux écailles de se refermer et avoir ainsi un cheveu plus fort, moins cassant.

Une astuce coiffure ? Si vous manquez de volume pour masquer la chute de cheveux, essayez par exemple de changer la raie de côté !

Stressé(e) ? Gare à la machine infernale !

Le stress agit sur l'ensemble de notre métabolisme : le corps produit plusieurs hormones : adrénaline, cortisol, androgènes surrénaliens. Compressant les vaisseaux sanguins de notre cuir chevelu, les racines sont dès lors moins irriguées, le cheveu s'affine et la chute est alors fortement favorisée.
Et que dire du cercle vicieux, lorsque la chute de cheveux elle-même nous rend stressé ? Essayez de vous détendre et prenez soin de vous en assurant un sommeil minimum afin de pas engendrer un surcroît de fatigue.

Soyez patient(e) et persévérant(e) !

Si un cheveu est vite tombé, il demande plus de trois mois pour repousser. Cycle de la pousse des cheveux oblige, on ne peut pas espérer voir les effets d'un traitement avant trois mois, et 6 mois seront nécessaires pour des résultats visibles. Et bien sur, n'hésitez pas à faire appel à un dermatologue.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 3.6 ( 11 votes )

Autres articles liés

Bibliographie

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Notre équipe pluridisciplinaire (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) est composée de 6 personnes, travaillant à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits. Pour en savoir plus : comment sont rédigés nos conseils ?