Quels sont les risques réels d'utiliser des HE "oestro-likes"pour un homme ?

Bonjour

Je m'intéresse beaucoup depuis quelques temps aux huiles essentielles dans le cadre de traitements anti-chutes des cheveux.

Certaines HE caractérisées d'oestro-likes font parties des synergies proposée (menthe poivrée).

Pourriez-vous nous expliquer à quels types de troubles hormonaux peuvent conduire l'utilisation de ces-dites HE pour un homme?

 

Merci d'avance de votre réponse!

 

Bonjour JB160538,

Nous ne sommes pas spécialistes en endocrinologie à la Compagnie des Sens mais j'ai mené ma petite enquête afin de vous répondre au mieux. Dans les troubles hormonaux de l’homme, on pense d'abord au manque de testostérone. En réalité, les ovaires et les testicules fabriquent les mêmes molécules, la différence n'étant que quantitative ; les androgènes sont des intermédiaires obligés de la fabrication des œstrogènes, tant chez l'homme que chez la femme. Normalement, l’homme a un fort taux de testostérone dans le sang et un faible taux d’oestrogènes. Chez la femme, c’est l’inverse.
Il a été démontré que les oestrogènes avaient un effet direct sur la santé de la prostate et pouvaient favoriser sa cancérisation. En fait, hypertrophie et cancer de la prostate font partie des conséquences de  ce déséquilibre hormonal où le taux d’oestrogènes (hormones plus « fémininisantes ») augmente, au détriment du taux de testostérone (hormone plus « mâle ») qui baisse.
D'autres troubles tels que gynécomastie (prise de poitrine), troubles de l’humeur (genre tendance dépressive), perte de libido, infertilité peuvent être notés, mais encore une fois, il s'agit d'un excès d'oestrogènes dans l'organisme, qu'il s'agirait de ne pas supplémenter avec la prise d'HE oestrogen-like. 

Finalement, nous avons mis en place cette précaution pour alerter les femmes surtout, qui sont plus sujettes aux pathologies liées aux oestrogènes. Cependant, un homme atteint d'un excès d'oestrogènes (souvent diagnostiqué), devra donc suivre les mêmes précautions d'emploi.

En espérant avoir pu vous éclairer, n'hésitez pas si vous aviez d'autres questions.
Belle journée à vous.
Thaïs


Thaïs, pour la Compagnie des Sens
 

Merci beaucoup pour cette réponse complète et détaillée.

Quelle est la durée maximale d'exposition à ce traitement que l'on peut avoir sans risque? Quelles repos ou cessation de traitement sont à conseiller? Merci.

 

Bonjour JB1600538,

Il n'a pas été évaluée de durée maximale d'exposition sans effets secondaires. Le risque étant notamment personne-dépendant (et dose-dépendant), suivant les pathologies associées, les antécédents etc. 
Nous avons établi une liste de précautions/recommandations, comme par exemple pour la Menthe Poivrée, telles ques : Elle peut être légèrement néphrotoxique et hépatotoxique après ingestion à forte dose et sur une longue durée/L’huile essentielle de Menthe Poivrée ne doit pas être utilisée en cas de lithiase biliaire, d'inflammation de la vésicule biliaire, de troubles hépatiques graves, d'hypertension et lors de problèmes cardiovasculaires importants. 

Concernant les effets oestrogen-like, les hommes y seront beaucoup moins exposés que les femmes, à condition de ne présenter aucunes pathologies liées à une augmentation du taux d'oestrogen. Quoiqu'il en soit, dans ces cas là, un diagnostic a été préalablement établi, et en cas de doute, nous conseillons de consulter un professionnel de santé (pharmacien et/ou médecin)

Au niveau des cycles de traitement que nous conseillons, dans le cas par exemple de notre synergie anti-chute de cheveux, nous recommandons une utilisation de 3 semaines suivies d'une semaine de pause avant reprise. 
La prise seule de Menthe Poivrée par exemple, demandera plus de précautions et je préférerai ajuster avce 5 jours de traitement suivis de 2 jours de pause. 

N'hésitez pas à me transmettre votre synergie afin que je puisse vous conseiller sur les cycles à adopter ou si des mesures de précautions étaient à envisager.

Belle journée à vous,
Thaïs

Réponse de JB160538 :

Bonjour Thaïs

UN grand merci pour votre réponse. Voici ce que j'utilise:

- votre synergie "Shampoing antichute cheveux"  (HE Geranium Rosat, HE Pamplemousse, HE Cajeput, HE Gingembre, Gel moussant neutre.

cf https://www.compagnie-des-sens.fr/chute-cheveux-huiles-essentielles/ (https://www.compagnie-des-sens.fr/chute-cheveux-huiles-essentielles/)  

- votre synergie "Pré-shampoing pour stimuler la pousse des cheveux"  (HE Nard de l'Himalaya, HE Menthe poivrée, HV Bourrache, HV Ricin).

cf https://www.compagnie-des-sens.fr/pousse-cheveux-huiles-essentielles/ (https://www.compagnie-des-sens.fr/pousse-cheveux-huiles-essentielles/

Merci beaucoup par avance! Bien à vous.

Réponse de Thaïs :

Bonjour JB160538,

N'ayez crainte, vous ne devriez pas avoir de problèmes liés aux oestrogènes en utilisant nos synergies,  à moins que vous ne présentiez un taux d'oestrogènes bien trop supérieur à la normale, et qui se manifesterait par exemple par les symptômes précisés précédemment. 
L'important est de respecter les temps d'utilisation : 3 semaines de soin, suivies d'au minimum une semaine de pause. Sans ça, cela risquerait de surcharger votre corps de molécules, ce qui n'est déjà pas très bon, et que celui-ci s'habitue, réponde moins bien ou dépende de l'utilisation permanente (hé oui, il fauut quand même que notre organisme apprenne à se débrouiller comme un grand parfois !)

J'espère avoir pu vous aider, n'hésitez pas à revenir vers nous pour nous faire un retour ou si vous souhaitiez d'autres conseils.

Très agréable journée à vous,

Thaïs.


Thaïs, pour la Compagnie des Sens
 

Quels sont les risques pour les femmes svp ? Ces HE oestrogènes-like risquent-elles de modifier le cycle ?

Réponse de Virginie pour la Compagnie des Sens :

Bonjour Faustine, 

Les huiles essentielles oestrogen-like peuvent en effet agir sur le système hormonal et donc sur le cycle menstruel lors de prises régulières. Par exemple, l'huile de Sauge Sclarée prise à un certain moment peuvent agir sur les bouffées de chaleur, la ménopause ou encore sur les règles douloureuses ou irrégulières. 

C'est pourquoi nous déconseillons l'usage de ces huiles en cas de problèmes hormono-dépendants.

Je vous souhaite une belle journée et n'hésitez pas si vous avez d'autres questions.