Névralgie du nerf trijumeau, sclérose en plaques et huiles essentielles

 Bonjour ! Mon mari souffre de sclérose en plaques et depuis trois ans, a des douleurs intenses au niveau de son nerf trijumeau. Il prend un traitement, du Tegretol, à dose assez élevée et n’arrive pas à gérer cette douleur.

 J’ai lu dans un article que l’huile essentielle de laurier noble pouvez aider en cas de névralgie du trijumeau. J’en ai donc acheté et les mélangé à de l’huile de coco bio. Je le masse trois fois par jour gentiment au niveau de la mâchoire. Et, depuis, il ne ressent plus aucune douleur. Cependant, il n’a pas encore osé descendre la dose de Tegretol.

Ma question: comment puis-je préparer mon mélange correctement? Combien de gouttes pour combien d’huile de coco? Puis-je ajouter de l’huile de camomille? Ou une autre? 

Merci mille fois pour vos conseils! Je suis novice en matière d’huiles essentielles!

 

 

Bonjour Corinne,

Nous sommes ravis d'apprendre que le Laurier Noble à fait son effet et soulage votre mari. 

Pour l'application cutanée du Laurier Noble, nous conseillons de le diluer à 20% dans une huile végétale et de faire une pause d'une semaine après 3 semaines d'utilisation pour éviter tout risque d'allergie ou d'accoutumance qui pourrait diminuer les effets de l'huile essentielle. Vous pouvez tout à fait, si vous le souhaitez, ajouter de la Camomille Romaine, à 10%. Elle est reconnue pour ses effets calmants sur les douleurs nerveuses. Vous pouvez préparer un mélange dans un flacon vide, ce sera plus simple pour les dosages. Ainsi pour un flacon de 10 mL, il faudra :
- 60 gouttes d'huile essentielle de Laurier Noble (20%)
- 30 gouttes d'huile essentielle de Camomille Romaine (10%)
- 140 gouttes (7mL) d'huile végétale 
Le mélange est à appliquer au maximum 3 fois par jour, avec une semaine de pause après 3 semaines d'utilisation.

En ce qui concerne le traitement, nous conseillons de ne pas utiliser d'huiles essentielles en même temps car nous ne connaissons pas les éventuelles surdosages et réactions qu'il pourrait y avoir entre les molécules du médicament et celles des huiles essentielles. Les huiles essentielles ne sont pas douces, ce sont des concentrés de molécules de plantes très puissantes.

En vous souhaitant une belle journée,

Marine pour la Compagnie des Sens.


Marine pour la Compagnie des Sens
 

Mille mercis pour cette réponse précise et complète! Je vais essayer de procéder comme vous l’indiquez. 

Mon mari va essayer de diminuer gentiment la dose de Tegretol. Il le fera donc après la pause d’une semaine d’huiles essentielles.

Cordialement.

Corinne Monney