Quelles sont les HE autorisées pour les sujets épileptiques ?

 Précautions et manipulation des huiles essentielles, le forum   2016-08-04 08:45:39 +02:00   Commentaires: 5    Vu par: 308

  1. CATHERINE
    CATHERINE Member
    Bonjour,

    Ainsi que l'indique le titre de mon sujet, je suis à  la recherche d'une liste d'Huiles Essentielles qui seraient adaptées à ma situation, souffrant d'épilepsie.
    Malheureusement, je ne trouve que des indications d'interdiction ! alors que certaines ont des vertus sédatives et calmantes, je pense donc qu'elles pourraient m'aider, c'est dommage qu'il soit si difficile d'être renseignée, nous privant ainsi, par principe de précaution, de toute utilisation !

    Au fil des recherche, on m'indique la lavande vraie, la camomille noble, la marjolaine, l'ylang-ylang et la mandarine ou petit grain bigarade.
    Mais aucune certitude.
    Les médecins ou pharmaciens consultés ne sont pas formés et ne savent pas me répondre (donc me conseille de m'abstenir, vu le doute).
    Seul un médecin m'a confirmé que la lavande vraie ou lavandin super étaient sans danger pour moi, c'est donc les seules que j'utilise.
    Récemment victime d'herpès (les 2), j'ai utilisé du lanvandin super avec succès sur les lésions (qui ont été stoppées et n'ont pu atteindre le douloureux stade de la vésicule), alors que l'anti-viral chimique prescrit m'a donné une violente réaction cutanée...je vois que l'HE de niaouli aurait été appropriée, mais je n'ai pas osé l'utiliser.

    Merci par avance pour toute information que vous pourriez m'apporter pour m'aider à utiliser sans danger les huiles essentielles.
    CATHERINE, 2016-08-04 08:45:39 +02:00
  2. Valentine
    Valentine Member Membre du personnel

    Bonjour Catherine,

    Parmi la gamme d'HE que nous vendons aujourd'hui, voici celles qui ne nécessitent pas d'avis médical avant utilisation pour les personnes épileptiques :
    • ajowan
    • aneth
    • basilic
    • bergamote et bergamote sans bergaptène
    • cade
    • camomille matricaire
    • cannelle
    • carvi
    • cèdre de l'atlas
    • citronnelle de java
    • clou de girofle
    • coriandre graines
    • combava
    • criste marine
    • curcuma
    • estragon
    • eucalyptus citronné et globulus
    • fenouil doux
    • gaulthérie odorante
    • gingembre
    • hélichryse italienne
    • inule odorante
    • khella
    • lavande aspic, fine et vraie
    • lavandula stoechas
    • lemongrass
    • mandarine verte
    • marjolaine à coquilles
    • mélisse
    • menthe des champs, poivrée et verte
    • muscade
    • myrte citronnée
    • néroli
    • palmarosa
    • pamplemousse
    • patchouli
    • petit grain bigarade
    • romarin à camphre, à cinéole et à verbénone
    • sauge à feuilles de lavande et sclarée
    • tanaisie annuelle
    • thym à linalol, à feuilles de sarriette, à thyujanol et à thymol
    • verveine exotique
    • vétiver

    Attention, je tiens vraiment à vous préciser qu'il ne s'agit pas d'une liste exhaustive, et qu'il vous faudra donc être très prudente avant d'utiliser les HE en général. La plupart des HE sont déconseillées sans avis médical aux persones épileptiques (et aussi asthmatiques d'ailleurs), car les molécules qui les composent sont très volatiles et ont en général un fort pouvoir épileptogène. En fonction du stade de votre épilepsie, elles peuvent donc être plus ou moins dangereuses ! De plus, si ces HE comportent un risque moins fort pour les personnes épileptiques, elles peuvent avoir d'autres contre-indications. je vous invite donc à toujours voous référer à leur fiche technique, pour les utiliser de façon sereine.

    Malheureusement, je ne pourrais pas plus vous aider que vos médecins : nous ne sommes nous-mêmes pas médecins, et il est difficile de vous conseiller de façon certaine sans connaître vos antécédents médicaux et le stade d'épilepsie dont vous êtes atteinte. Leur avez-vous montré la liste des molécules qui composent les HE ? Cela leur parlera peut-être plus...
    Les HE de Lavandes sont en effet assez douces et ont peu de risques de déclencher ces crises d'épilepsie. Le Niaouli est soumis à avis médical dans votre cas, car il contient des molécules à fort pouvoir épileptogène, à cause des pinènes et du 1,8 cinéole qui la composent (présent à plus de 60% dans l'HE...). A mon avis, vous avez bien fait de ne pas l'utiliser ! 

    J'espère avoir pu vous répondre, n'hésitez pas à nous recontacter.
    Je vous souhaite une agréable journée,
    Valentine, pour la Compagnie des Sens
    Valentine, 2016-08-04 09:34:45 +02:00
  3. CATHERINE
    CATHERINE Member

    Bonjour Valentine,

    Voilà la réponse la plus complète et éclairante que l'on ne m'ait jamais donné ! et de plus très rapide ! milles remerciements.

    Bien sûr je testerai avec beaucoup de prudence, mais avec une meilleure information ! j'envisage également de m'inscrire à des cours d'aromathérapie.
    J'ai déjà des connaissances de bases grâce à mes lectures, mais j'ai toujours peur que les sources ne soient pas fiables, bien que je me renseigne également sur les sites qui délivrent l'information car on peut lire des choses autant sérieuses que folkloriques selon nos résultats de recherche.

    Les médecins consultés n'ont pas souhaité lire les composants, ils éludent vite le sujet pour prescrire du chimique. D'ailleurs celui qui m'a prescrit l'anti-viral pour l'herpès ne s'est pas soucié de vérifier s'il y avait interaction avec mon traitement anti-convulsivant.
    Il m'a fallu attendre une réaction cutanée + hématurie pour apprendre (aux urgences) que non, je ne pouvais pas le prendre et devais l'arrêter. On m'a proposé un autre anti-viral chimique que j'ai refusé de tester, n'étant pas encore remise de la précédente réaction.
    C'est là que j'ai commencé les soins avec l'HE de lavande et accentué mes recherches sur l'usage des huiles essentielles.
    J'avais déjà abandonné les crèmes à base de cortisone pour mon eczéma. Depuis des années je soigne ma peau, malmenée par les traitements chimiques, grâce aux huiles végétales et eaux florales et ce avec de très bons résultats !

    C'est bien dommage que des personnes de sciences n'aient pas plus d'intêret et de curiosité scientifique pour des alternatives concernant leurs patients les plus fragiles.

    Mon épilepsie est de forme généralisée depuis l'adolescence. Je suis stabilisée depuis des années, libre de crises grâce au traitement chimique, j'ai un suivi très régulier par ma neurologue.
    Je veille toutefois à une hygiène de vie la plus correcte possible, notamment par la nutrition et les exercices de relaxation.
    L'aromathérapie, bien employée, pourrait être une aide supplémentaire, je suis à la recherche d'un naturopathe qui puisse me suivre...en attendant, je m'informe.

    En 30 ans de traitements et étant passé par des phases d'essais thérapeutiques très éprouvantes, j'ai connu bien des déboires de réactions médicamenteuses et d'effets secondaires...aussi je reste très prudente pour ne pas déstabiliser mon état.

    J'ai bien noté également qu'il peut y avoir d'autres contre-indications (j'ai également un hypothyroïdie).

    Merci encore pour votre réponse qui me sera d'une aide précieuse.
    Bonne journée

     

    CATHERINE, 2016-08-04 10:53:51 +02:00
  4. Valentine
    Valentine Member Membre du personnel
    Re-bonjour Catherine,
    Merci pour votre message, il nous fait plaisir et en plus, il nous en apprend un peu plus sur la vision des HE par les médecins...
    Vous faites bien de recouper les informations, on n'est jamais trop prudent en ce qui concerne les précautions d'mploi des HE, surtout si vous êtes déjà fragilisée par un profil épileptique ou une hypothyroïdie. D'ailleurs, si vous voulez des conseils de livres et d'auteurs auxquels vous fier, n'hésitez pas ! Nos bibliothèques sont bien fournies smile. Et n'hésitez pas à partager avec nous votre expérience de cette formation en aromathérapie que vous souhaitez faire !
    Je vous souhaite une très bonne fin de journée et reste à votre disposition pour partager autour de l'aromathérapie avec plaisir.
    Valentine, pour la Comapgnie des Sens
    Valentine, 2016-08-04 17:17:05 +02:00
  5. CATHERINE
    CATHERINE Member
    Bonsoir,
    A partir du moment où une médecine n'a pas été validée par des études cliniques , elle n'est pas prise en considération, c'est bien dommage.
    Pourtant beaucoup de patients recherchent des méthodes moins "violentes" pour accompagner les effets secondaires d'un traitement chimique, ou se soigner sans avoir un recours systématique aux molécules chimiques des labos qui sont hélas souvent éclaboussés de scandales sanitaires.
    Pourtant l'aromathérapie et la phytothérapie sont des médecines empiriques ont leur place auprès des progrès de la science.
    Mais je déplore que le grand public ne peut choisir ce type de soin, car l'information reste peu accessible. J'aimerai avoir ce choix, cela est tellement important dans une maladie chronique ! garder une part de choix ! la maladie nous en a déjà tellement volés...avoir le droit et l'accès à l'information !
    Je prends volontiers des conseils de lecture, j'ai récemment parcouru des livres de D. Festy, mais ne les ai pas acheté, car je n'y ai vu aucune information concernant l'épilepsie. Je pense que ceux du Dr Valnet sont des ouvrages de référence, mais ne sait s'il y a des informations sur la contre-indication liée à une pathologie.

    Si j'ai la chance de pouvoir suivre une formation, c'est avec plaisir que je vous ferai part de mon expérience.
    Et si les HE m'apporte un bienfait je ne manquerai d'en informer toute ma communauté d'épileptiques. (et nous sommes très nombreux, car l'épilepsie ne touche pas que l'individu mais toute sa sphère familiale).
    Car hélas, si beaucoup se questionnent, personne n'ose y toucher, alors que je suis convaincue qu'un usage bien informé pourrait nous aider d'une part à supporter les divers effets secondaires que nous subissons avec les traitements, (prise ou perte de poids, chutes de cheveux, troubles gastriques, réactions cutanées, faiblesse immunitaire, asthénie..) d'autre part à gérer les "dommages colatéraux" de l'épilepsie qui s'accompagne souvent de troubles anxieux et états dépressifs.

    Les neurologues n'ont pas de solutions, si ce n'est de surcharger nos piluliers en rajoutant des benzos, des anxios, du chimique et encore du chimique, solutions à court termes aux effets dévastateurs à long terme...
    Merci encore pour votre aide et au plaisir de vous lire.
    CATHERINE, 2016-08-06 00:03:22 +02:00
  6. (Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour publier un message ici.)

Envoyer un rapport au sujet de ce message

Saisir votre raison

Connectez-vous ou créez un compte pour participer au forum

Ce produit a bien été ajouté à votre panier
Quantité
Total
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a un produit dans votre panier.

Frais de ports offerts à partir de 50€ ! (en France et en Belgique)

Prix des produits
Emballages
Frais de port 
Total
Continuer mes achats Régler la commande
Avec cette commande, la Compagnie des Sens vous offre